Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 18:12

En 2013, suite à l'adoption du "Mariage Pour Tous", Jean-François Copé avait fait miroiter le fameux "droit de conscience des maires" qui pouvaient, dans ce cas-là, refuser de marier un couple homosexuel en le déléguant à ses adjoints. En même temps, être marié par Copé, faut le vouloir. Et un mariage qui commence comme ça, vaut mieux pas qu'il commence. Je dis ça... Alors bon, voilà, la liberté de conscience du maire... Moui. Bon. Encore que. Ouais. En fait. Mais non. C'est crétin. Peut-être. Ou pas. Bref.

En Arizona, on fait mieux. Oui, on fait du thé en bouteilles funky, aussi. Thé dégulasse qu'on dirait de la boisson lyophilisée à laquelle on aurait rajouté de l'eau du robinet. Le problème n'est pas là. En Arizona, la gouvernure va devoir statuer sur... l'interdiction de vente de gâteaux (ou de services ayant pour but un mariage) aux couples homosexuels. Des gâteaux. "Du champagne ? Pour fêter vos fiançailles ? Thierry et Bertrand ? Non, finalement, je la garde, j'ai pas envie que ma marque soit associée à une activité décadente qui verra la civilisation occidentale s'éteindre". Bon, voilà. En gros. Très gros, mais l'idée est là.

Suite à cela, et étant donné que la gouverneure doit statuer sur la question le 28 février, des cafés ont pris les politiques à contre-pied en disant pouvoir "refuser de servir les parlementaires". Donc bon. La situation semble être dans une impasse, ici, en Arizona où les cafetiers refusent de servir les pâtissiers qui refusent de servir les homosexuels et où les pâtissiers refusant de servir les cafetiers qui refusent de servir les pâtissiers qui refusent de... Et puis voilà, vous avez l'idée.

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 18:35

Ne pas avoir d'enfants serait un choix marginal en France. Ouais. C'est clair qu'au milieu des Manif Pour Tous on aurait même tendance à oublier que ça existe. Parce que se servir de son enfant comme bouclier, c'est forcément une preuve qu'un papa et une maman, c'est l'amour et le bien-être garanti. En dehors de ça, environ 5% de la population (moyenne entre hommes et femmes) n'a toujours pas d'enfants. A en écouter certains, c'est l'horreur absolue et on devrait dissoudre ces gens dans des bains d'acide. Y'en a même qui disent que des couples se sont mariés sans avoir eu d'enfants. Si ça, c'est pas une preuve de la décadence de la société...

Plus sérieusement, pourquoi se traîner des Gremlins aux pattes alors qu'on pourrait partir en Finlande en plein mois de Septembre sans se faire chier avec l'école, à savoir comment faire garder les chiards, à pas savoir quoi en faire au restau. Non, c'est un boulet et puis c'est tout. Construire une vie de famille, c'est bon pour les faibles qui veulent pas affronter la vie. Faire des gosses, c'est bon pour les gens qui ont pas réussi et qui veulent reporter leurs désirs sur un petit être maléable et tout neuf "qui dessine très bien, oh c'est très joli ça". Parce qu'en plus d'être des vecteurs de fainéantise mentale, les enfants, bah c'est un sacré vecteur d'hypocrisie. Non, et puis les gosses, ça veut dire la fin du "je peux me garder les jouets Kinder" (marche aussi avec les céréales), mais aussi du "si je mange Mac Do trois fois cette semaine, c'est pas grave, je compenserai avec les pizzas la semaine prochaine". Nan. Quand t'auras des gosses, tu seras obligé de manger des légumes au moins 3 fois par semaine. Parce que. C'est comme ça. Tu discutes pas et tu rentres dans le rang.

Je sais pas, j'ai pas de gosses, mais quand je vois que des gens s'extasient sur des gamins à peine sorti de maternité, je trouve ça malsain. Tant pour la mère que pour les autres gens. Être obligé d'entendre (de s'entendre) dire "Oh mais il est trop choupinouninounet ton bébé" alors qu'il est encore tout rouge (comme un homard) et tout comme un siamois (j'avais pas d'adjectif pour qualifier cet état que seul un nouveau-né est capable d'avoir). Non, un bébé n'est pas beau. Surtout à deux jours. 

Repost 0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 18:15

Une formation de kamikazes tourne au drame : 21 morts. Je sais ce que vous vous dites. Que j'ai pas assez d'inspiration alors je vais taper dans les fonds de tiroir du Gorafi pour ressortir ce genre de choses. Que nenni braves colporteurs, que nenni. 

Déjà, bon. On va pas se mentir. 21 apprentis-kamikazes qui sautent au même moment à cause d'un instructeur con comme un manche, c'est drôle. Je l'imagine bien, cet instructeur, le mec qui a qu'une courte vie, qui a regardé des tutos sur internet et qui a regardé d'autres personnes se faire sauter au milieu d'une foule. Ce mec avec un petit grain pour faire dérailler les neurones. Ce matin qui va appuyer sur un bouton sans le faire exprès. Genre un gros boulet de base. Le mec qui avait l'habitude de tomber de sa chaise quand il était assis. Le mec qui se prenait les pieds dans son turban et qui renversait le thé sur ses invités. Et puis bon, faire sauter un camion, c'est pas le genre de trucs qui arrive tous les jours. Là, les mecs ont géré leur coup. Que je vous explique.

Ils se préparent une petite vidéo de propagande, pépouze. Et là, y'a le camion chargé d'explosifs qui pète. Si c'est pas du beau Darwin Award, ça, quand même. On peut se demander comment ils ont fait pour faire péter un camion entier, quand même. Soit le mec a mis la marche arrière, ce qui avait pour but d'enclencher la bombe. Soit les gars devaient s'amuser avec la télécommande, en essayant de capter NRJ12 pour se matter Nabilla. Parce qu'on est peut-être des terroristes, mais on sait vivre, putain de merde. On a peut-être pas d'alcool, mais on s'en fout.

C'est marrant parce que les 21 potentiels terroristes auraient fait, à eux seuls, plus d'une centaine de morts, au moins. Comme quoi, l'auto-régulation, c'est le bon filon. 

Repost 0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 20:19

Serge Ayoub en garde à vue pour violences conjugales. Le cerveau aurait tenté de se faire entendre dans un ultime sursaut avant l'encephalogramme plat définitif. En même temps, c'est compliqué de te faire entendre quand t'es le cerveau de Serge Ayoub. Pendant longtemps, on t'a mis en mode off. Peut-être juste ta partie reptilienne qui survivotait encore un peu (de quoi lui permettre de respirer) mais sinon c'est tout. Parce que Serge Ayoub c'est quoi qui ? 

Pendant un moment (long moment), j'ai tenté de me souvenir qui était cet homme avec une boîte crânienne disproportionnée par rapport à ce qu'elle contient. Au final, j'ai échoué et j'ai lu l'article du Huffington Post. Sans surprise, il me semblait bien qu'il était d'extrême-droite. Mais c'était la raison pour laquelle il était sorti de l'ombre tel un Zéro Zorro des temps modernes, prêt à défendre le facho et le timbré, quelque soit le sort qui lui est réservé. Et le sort qu'il réserve aux autres. N'épiloguons pas sur l'affaire Clément Méric. Comme le dit Proust (Gaspard, pas Marcel), "des gauchistes qui sortent d'une vente privée pour se fritter avec du facho" (ou un truc dans le genre), admettez-le, c'est un peu con. Anti-système et aller à une vente privée. C'est pour ça que je refuse celles de la FNAC. Systématiquement. Après, c'est pas mon côté anti-système. C'est juste que la FNAC, 17€ le CD, voilà, ça fait mal au cul un peu.

Bref je m'écarte putain. C'est pas grave. De toute façon, c'est de ce front plat de Serge Ayoub qu'on parle. Du mec qui se fait appeler "Batskin". Pour moi, c'est ni plus ni moins qu'une traduction de "peau de chauve-souris". Rien à voir avec la batte. Pour le coup. C'est bien beau de choisir des surnoms qui cognent (ahah), encore faut-il que ça marque les esprits (et pas que les visages). Parce que l), Batskin, pour le coup, on a plus l'impression d'avoir affaire à une chauve-souris skinhead qu'à un véritable ramolli du bulbe. Pour en revenir à sa femme, bah que dire. Si ce n'est que, déjà, un vrai gentleman ne cogne pas sa femme (on passera le risible de cette sentence en disant qu'un homme, s'il a un peu d'estime, ne cognera jamais une femme), et que bah rien quoi. C'est Serge Ayoub et je vois pas en quoi on s'étonne. 

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 18:38

Les Smart ForTwo ont été les voitures les plus volées en 2013. De deux choses l'une. Soit on considère que la société s'appauvrit au point que des mecs en viennent à voler des Smart (faudrait aussi parler de ceux qui en achètent, mais c'est une autre histoire) et qu'ils ont tellement besoin d'une bagnole qui prend la première qui vient. Lofofora disait "plus c'est gros et mieux ça passe" (à propos de la connerie, bande de pervers). Mais apparemment, c'est le contraire car le vol de BMW est en recul. En même temps, quand tous les caïds de cité ont des BM, comment faire pour ça soit encore volé ? Non, et bon. Vu le nombre de morts à Marseille, tu m'étonnes que le vol de BMW soit en net recul. Donc, on prend petit pour pas se faire tauper par les flics. Pour le volé, c'est plus rentable de racheter une bagnole après un vol de Smart plutôt que de faire des pieds et des mains pour retrouver l'ancienne (qui avait encore la cassette de la Macarena, qui était blouquée dans le lecteur depuis 1998). 

Après, voler une Smart en montre beaucoup sur l'évolution de la société. A-t-on enfin compris (putain depuis le temps) que la Twingo n'était pas une voiture a part entière ? Une voiture même pas digne d'être volée ? Généralement, quand vous annoncez que vous vous êtes fait voler votre Twingo, les gens réagissent un peu comme ça "Bah du coup, c'est cool, tu pourras racheter une vraie voiture avec l'argent de l'assurance" ou encore "T'avais une Twingo, toi ? En 2014 ? Putain, franchement, les mecs devaient être aveugles pour voler une telle bouse. Du coup, je sais pas si c'est toi le con ou eux. C'est tellement incroyable comme histoire. Une Twingo. En 2014. Je vais me remettre un double whisky derrière la cravate pour oublier tiens". Après, je veux bien que vous soyez un travailleur fauché (ou pire, un étudiant en info-comm). Mais dans ce cas, prenez des vraies voitures de ville. Désolé, la Twingo a eu son heure de gloire. Tu me diras, même là, c'était pas terrible. Et pour le coup, ça a vraiment duré une heure. Quand les mecs se sont rendus compte qu'ils avaient oublié d'intégrer un compteur kilométrique analogique et qu'ils ont dû se rabattre sur un numérique. Au milieu du tableau de bord (ce qui te permet, quand t'es gosse, de dire à tante qu'elle est à 52 km/h au lieu de 50. Et que ça devient un gimmik à chaque fois que tu montes dans la voiture).

Mais j'y pense. Bernard Tapie vient de se faire renverser par une voiture alors qu'il était à vélo. Si ça se trouve, c'était par une Smart volée avec une cassette de la Macarena dedans.

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 18:56

"Rob Ford demande la clémence pour Justin Bieber". C'est à la fois surprenant et totalement normal, je trouve. C'est surprenant car Ford l'avour lui-même : il n'écoute pas Justin Bieber. Donc à partir de là, on peut se demander pourquoi Ford a envie de laisser Justin aux États-Unis. Peut-être que ce n'est pas le meilleur moment pour le maire de Toronto. Peut-être qu'il attend une livraison de crack d'ici peu et que c'est mauvais que la presse soit au Canada en ce moment. Après, ça se comprend hein. Justin est la majeure partie du temps aux États-Unis y'a pas de raison de pas le garder. D'ailleurs, les Canadiens l'ont mal joué. Au lieu de le déchoir de sa nationalité et de le refourguer définitivement aux États-Unis, ils ont laissé faire. Normal quoi. 

D'un autre côté, Rob plaide "la jeunesse" de JB. Ouais, certes. Enfin conduire en état d'ébriété, frapper des gens, se prendre en photos en train de fumer des joints, monter sur scène et vomir (voir Naples et mourir marche aussi, oui), est-ce vraiment ça qu'on fait quand "on est jeune" ? Peut-être du temps de Rob, ouais. Parce que Rob est un hippie hors-temps (et moi aussi dans ce cas), parce qu'il écoute les Rolling Stones, Led Zeppelin ou encore les Eagles. Mais aujourd'hui, les jeunes, ça boit de la Smirnoff Ice en entendant le bus, ça vapote (bah ouais, fumer c'est un truc de vieux), ça fait des selfies et ça écoute Maître Gims sur son iPhone 5S qu'il a eu parce que ses parents divorcés lui filent l'équivalent d'un RSA tous les deux mois. Les jeunes, ça passent leur temps à regarder Norman sur Youtube "parce que c'est trop un vrai comique". Alors non, Justin Bieber n'est pas "un jeune de 19 ans", c'est déjà un vieux con sur le retour qui essaie de survivre médiatiquement et qui ferait tout et n'importe quoi pour que l'on parle de lui.

Repost 0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 18:25

"Une femme tue son compagnon de 318 coups de couteau". Jusque là, rien d'anormal. Un monde où trois enfants retrouvent leur père, un matin, raidi par une crise cardiaque, la mère ayant déserté le foyer. Donc ouais, ça peut sembler normal. Mais alors, pourquoi 318 ? Peut-être qu'on peut y voir un nombre maléfique. Genre "8+3 = 11", "11+1 = 12" et que 12 bah c'est 3x4. 4 c'est 2x2, donc on arrive à un 223. ET DANS 223 Y'A LE NUMERO 23. Oui je me calme. Oui. Mais c'est juste pour vous montrer que des fois les coïncidences sont bizarres. Et qu'il faut toujours prêter attention aux coïncidences, sauf si on n'a pas le temps.

 

Bon, je veux bien admettre que ce raisonnement est un peu capillotracté, mais on arrive à rien sinon. D'ailleurs, je tiens à vous faire remarquer que ce nombre de "317" coups de couteau est aussi (un chouilla) capilotracté. Mais vraiment pas beaucoup. Combien de coups faut-il pour tuer quelqu'un ? Entre un et quatre, je pense. Et encore, pour aller à quatre, faut vraiment pas savoir viser. Si vous lisez l'article du Figaro, il me semble qu'il y est précisé que la victime a été principalement poignardée au thorax. Alors soit le mec était terriblement résistant, soit la nana devait être vraiment à un point de rupture totale. Je pencherais plutôt pour la deuxième solution. La première aurait été viable, mais on n'a apparemment pas affaire à Iron Man, alors je reste sur ma réserve. 

 

318. Ce chiffre est hallucinant. Le mec devait ressembler à de la bouillie à la fin. Le temps d'enfoncer le couteau, de le retirer, la femme a dû passer pas mal de temps sur son oeuvre. Et le temps de reprendre son souffle. Et le temps de boire parce qu'on a trop soif. Et le temps d'étendre ses muscles courbatus. Non, faut apprécier la constance et la détermination de la dame.

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:05

Le mojito est le cocktail préféré des Français. Y'a pas à dire, la crise touche tous les domaines, même le domaine scientifique, qui est obligé de se coltiner des études à la con dans des bars (THE excuse pour se bourrer la gueule en disant "Mais moi, je travaille, c'est pas pareil. Je fais une étude sur la... le... les..."), mais qui se fait offrir des coups par son supérieur (ou par l'organisme qui a demandé cette étude) en rechignant pour faire genre "j'ai d'autres choses à foutre, bordel, je suis chercheur". 

Sauf qu'en regardant bien, cette enquête n'a pas été réalisé par des chercheurs, mais par je sais pas trop quoi (vous savez, moi, la rigueur de vérification des sources, hein...). Et ceci dit, c'est pas bien grave, ça permet de nous faire oublier tous nos problèmes. C'est pas comme si l'info de cette semaine y avait grandement contribué, hein... Viande de cheval, Pistorius, papa sur la grue, que des trucs d'une importance capitale pour l'avenir de notre pays. Je suis cynique, je vous réponds que j'ai mes raisons. Oui. C'est pas de l'info, tant le cheval que les papas sur leurs grues. Le cheval, c'est quoi ? C'est la découverte de ce que l'on savait tous : on mange de la merde, mais on fait comme si on ne le savait pas. 

La crédibilité de l'info en prend un coup, on va dire. Parce que le conflit au Mali, il est poussé sous le tapis. Le déficit de la France, on lui met un bâillon et on lui demande gentiment d'attendre son tour alors qu'on sait que ça ne viendra pas. 

Repost 0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 17:51

A l'heure qu'il est, Stéphane Gatignon serait mort. Au conditionel, bien sûr. Pourquoi ? Parce que, sa grève de la faim, c'était bien gentil, mais voilà, c'était pas spectaculaire. Et en plus, pas égoïste pour un sou (huhu), il avait fait ça car sa commune de Sevran était au bord de l'implosion économique. 

Alors que là, trois ou quatre immolations par le feu, admettez qu'on ne voit pas ça tous les jours, ici. Encore, au Tibet, c'est presque normal (et ça le serait si la cause dénoncée n'était pas aussi grave), mais en France, dans le pays des droits de l'Homme, où l'on découvre que tant de gens sont acculés par la misère.

D'abord, les immolations : des chômeurs en fin de droit à Pôle Emploi. Pour la plupart, des "basanés" ou des "reubeus", dans notre langage fleuri. Des mecs du bâtiment, quoi (non, je stigmatise pas les mecs du bâtiment). Alors bon, la misère sociale, d'accord, mais qu'elle vienne pas s'immoler devant un Pôle Emploi, bâtiment d'une importance capitale. La tentative d'immolation du collégien. Autre temps, autre moeurs ? Bah non. Seize ans et déjà sur la brèche, dans les pas des aînés. En même temps, le pauvre gosse, il s'appelle Christian. On est au vingt-et-unième siècle, il a seize ans, il est encore au collège, je cherche pas.

Et les deux papas, réfugiés dans leur grue, tels des cigognes, vous en pensez quoi ? Parce que, pour ma part, je trouve ça vraiment mal tombé. Au moment où la loi sur le Mariage Pour Tous va passer au Sénat, parce que la ministre de la Justice et le ministre de l'Intérieur vont venir nous dire que "c'est important d'avoir un papa et une maman pour le bon développement de l'enfant". Donc, soit les deux papas sur leurs grues ont voté à droite, soit ils étaient tellement désespérés qu'ils en ont oublié leur sens commun : éviter au gouvernement d'avoir à parjurer.

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 18:43

L'Affaire Pistorius.
Affaire qui vient éclipser (un peu) l'affaire de la viande de cheval, qui elle même avait réussi à reléguer le mariage pour tous au second plan (ou alors premier plan et demi) qui lui-même avait réussi l'exploit de reléguer les piteuses tentatives du gouvernement Ayrault pour essayer de se sortir du marasme du chômage et du déficit qui ne fera pas en fait moins de 3%.

Oscar Pistorius, l'athlète amputé aux lames, celui qui a lamentablement échoué en demie-finale du 400m (mais contre Usain Bolt, on peut rien faire) des derniers Jeux Olympiques aurait, ce 14 Février, tué sa femme de quatre balles. 

Chose "comique" s'il en est (peut-on rire de tout ?), Pistorius évoque un "accident" et aurait confondu sa femme avec un cambrioleur. Bon, déjà, la thèse tient moyen, quoi. "Écoutez M'sieur l'agent. Certes, elle a quatre balles dans le corps, mais j'étais paralysé par la peur, je ne tenais pas trop trop bien sur mes jambes, j'ai perdu l'équilibre et mon doigt a appuyé trois fois de trop sur la gâchette, c'est tout. Je vois pas pourquoi on en fait toute une histoire. Elle est morte, elle est morte. Que son âme repose en paix... Blablabla... Merci Dieu de l'accueillir chez toi... Blablabla". Et allez-y, vous, voir que c'est votre femme alors que les lampes sont éteintes, c'est pas évident, hein. Admettez que l'argumentation sur la base de la mauvaise foi, c'est limite. Ça passe ou pas. Et là, non. Apparemment, chez les Pistorius, soit on ne connaissait pas les interrupteurs, soit on n'a pas eu l'idée d'appuyer dessus (et ça arrange bien, en fait).

Quatre balles. C'est le nombre qu'il aura fallu à Oscar pour se rendre compte que ce n'était pas un cambrioleur, mais bien sa femme. Le jury devra être vachement corrompu pour accepter une histoire pareille.  

Repost 0

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact