Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 16:46

"Oh, mais qu'est-ce que c'est que ça ?" -"Une peinture du Christ, monsieur" -"Mais c'est horriblement moche. On dirait un peu le tableau que Thierry Lhermitte offre à Anémone dans Le Père Noël est une Ordure..." -"C'est à peu près ça. Sauf que ça vient d'une bonne intention, cette "restauration", en fait".

Oui. C'est un peu en ces termes qu'on pourrait décrire la restauration du tableau du Christ à Borja (et pas Borgia. C'est sensiblement différent). Un truc laid, qui ressemble à tout sauf à un tableau du Christ. C'est un peu comme si Georgette, votre voisine de palier, descendait à la cathédrale en dessous de chez vous, décrochait un tableau du Christ et décidait de le repeindre. Sauf que Georgette, ben, elle est aveugle. Ou presque. Ouais, c'est ça. Le tableau du Christ par une aveugle. Bon, elle aura sans doute eu une illumination (auquel cas le Christ s'est trompé de cible, mais vraiment bien) ou alors, fervente croyante qu'elle est, elle a tenté de chopper une marche pour aller au Paradis (sauf qu'elle est tombée sur la seule marche vermoulue et mal fixée, après ça. Elle s'est donc lamentablement vautrée dans les limbes en attendant le Jugement Dernier. Et là, elle va prendre cher). J'aurais le Christ en face de moi, j'aurais presque envie de lui dire "Mais mec. Mais what the fuck, quoi ?! Comment t'as pu laisser faire ça ? T'aurais pas pu l'arrêter quand t'as vu le brouillon qu'elle faisait ? Quoi ? Sans brouillon ? Je me disais aussi..."

Nan, mais sérieux, quoi. Elle peut même pas dire (comme toi après une interro loupée) "J'y ai été au talent", parce que c'est flagrant qu'elle en a pas. Et encore, je suis gentil. Si tu veux, le Christ, sur la restauration, il ressemble, grosso modo, à... rien. Mais c'est chaud de mettre des mots conséquents sur ça, quoi. Pour faire simple, t'as un mec, mi-chinois (le bas du visage) mi-européen (juste les yeux) avec une capuche en poils d'ours sur la tête. En plus, il a même pas de cou. Mais est-ce un corps, le truc en dessous de cette tête ? Non. Sérieux, même Dieu n'y reconnaîtrait pas son fils. C'est moche de faire ça à Lui.

Ou alors, autre hypothèse farfelue, mais néanmoins plausible, le Christ est vraiment venu à cette femme, lui a vraiment fait des trucs qui l'ont chamboulé (il lui a, entre autres, montré ce qu'était la vie après la mort), et lui a dit de le représenter tel qu'il était juste avant sa mort. Bah le Christ, il avait pas une tête de BG martyr, quoi. Plutôt la tête de celui qui se fait huer à l'école parce qu'il est légèrement différent. On comprend donc pourquoi il a été abandonné par son père au moment de sa naissance. Et s'il a fini crucifié, c'est juste parce que les parents ne supportaient plus les enfants qui faisaient des cauchemars. Un peu comme quand t'écrases l'araignée dans la piaule de ton fils. 



borja-530x441.jpg 

Sérieux, l'image se suffit à elle-même. 

Repost 0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 18:06

Après un passage du côté des comics, l'homosexualité nous revient de plein fouet. Pour frapper encore une fois les personnages que nous avons tant adulés étant enfants. Cette fois, c'est au tour de... Non. Pas les Power Rangers, ça serait trop facile. Non. Pas Denis La Malice. Pas Ondine (ou Sacha) dans Pokémon (bande de pervers(es)). Non. Bob L'Eponge. Ouais. L'éponge qui vit sous la mer, qui fait cuire des steacks sous l'eau (balèze, moi je dis), qui emmerde sévère son voisin Carlo Le Mexicano Tentacule (nom original pour un calamar), qui se fait sévèrement racketter par son patron, le crabe. Une question à propos de ça. Comment ce même crabe peut-il avoir une baleine en lieu et place de fille ? Sérieux, on nage en plein délire. Okay, il a peut-être fait un truc chelou avec une baleine. Mais dans ce cas, comment expliquer que Pearl n'ait pas d'affreuses et géantes pinces en lieu et place des nageoires (ridicules au demeurant) de baleine ? Bob vit dans un ananas (une grosse graine tombé de la poche d'un géant, peut-être). Bref, le genre de truc que, si tu veux créer une série comme celle-là, t'as intérêt à être sous amphèt' ou un bon gros cachet bizarre.

Bon, en même temps, je vous dis ça, c'est en Ukraine que ça gueule. Aussi contre Futurama et les Simpsons (mais à la limite, là, c'est compréhensible). Bon, c'est sûr que la relation de Bob avec Patrick (l'étoile de mer en calbut vert à fleurs roses et torse poil tout le temps, un gros beauf, ouais. Non. Pas boeuf sous-marin. BEAUF !). A eux deux, ils doivent cumuler un Q.I. de 100, et encore, je suis gentil. Parce que courir après les méduses pour les mettre dans une épuisette (ils arrivent à croire que c'est des papillons, alors bon...). C'est un peu simpliste de dire qu'ils sont gays, tout ça parce qu'ils sont toujours fourrés ensemble (heu... ouais, nan). Mais dans ce cas, autant pousser le délire jusqu'au bout et organiser une gay-pride dans Bikini Bottom (oh putain, j'avais jamais fait le rapprochement entre Bikini et Bottom). Stephen Hillenburg (le créateur, le fou, donc qui fait respirer une éponge dans un bocal quand elle est chez son amie l'écureuil karatéka texane, qui elle, doit porter un scaphandre quand elle sort "bronzer" sous le soleil sous-marin de BBBrunes Brigitte Bardot Bikini Bottom (une erreur de coordination au niveau des deux "B"). 

Et encore mieux ! Cette assoc' ukrainienne, qui se nomme sobrement "Family Under Protection of Holy Virgin" ("La Famille sous la Protection de la Sainte Vierge", sérieux, ça fait classe quand t'as ça sur une carte de visite) a décidé de s'en prendre aux Teletubbies. Mais si, les quatre petites créatures sataniques, avec un écran dans le bide, des têtes en latex, des antennes chelous sur la tête (sûrement des organes reproducteurs, on sait pas trop. On attend les cadavres pour en savoir plus), un aspirateur glouton, très glouton comme ami, qui poussent des cris bizarres (c'est comme les Pokémons. On sait pas s'ils ne disent que leur prénoms où si on les nomme d'après ce qu'ils disent), qui semblent chercher les claques à chaque épisode. Et cette horreur de la nature, le "Soleil-à-tête-de-bébé". Genre Bébé post-nucléaire. Ou alors "Fils de... fils de pute fils de Dieu" (non, y'a pas de blasphème, c'est juste une citation des Inconnus). Bah ouais. Jésus a donc un petit-frère-soleil (qu'est-ce que ça fait niais, ça, bordel !) qui veille sur quatre goyots qui savent pas parler et qui passent leur journée à rire en regardant leur bide. Je comprends cette assoc' ukrainienne. On peut décemment pas laisser passer une telle hérésie. Surtout quand la jeunesse est menacée.


 
Niveau santé mentale des enfants, je serais plus du genre à faire brûler les Tubbies en place publique. 

 teletubbies-serietv-01-g.jpg

Sérieux. Postion + regard. Cocktail Molotov contre religion.


Repost 0
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 16:20

Des bouquins bourrés d'héroïne. Déjà, en dehors du fait que je tire cet article du Figaro (oui, je sais, "la droite, blablabla...), c'est cool comme façon de tourner un titre. J'y aurais jamais pensé, mais faut dire que c'est une pépite, ce titre. "Australie : des livres bourrés d'héroïne". 

Si t'es naïf, et bien comme il faut, tu te diras "Bah, c'est normal, quoi. Si c'est pas des héros qu'il y a dans les bouquins, c'est des héroïnes. CQFD. Et à la limite, si c'est bourré d'héroïnes, bah ça peut être que du Newlook. Ou des bouquins de Disney. Quoi ? Quel rapprochement malsain ? Mais non, enfin. Je suis naïf. Et Haïtien (comprendront ceux qui comprendront, mais y'a rien de raciste ou de cynique. Pour une fois...)"

Surtout que les rédacteurs du Fig' ont des remorques de vannes foireuses, je pense. Y'en a déjà une dans cet article. Et sincèrement, faut la comprendre, quoi (du moins, j'ai eu un petit retard au démarrage) : "Deux voyageurs qui se piquaient de littérature chinoise". Pour ceux qui n'auraient pas compris (car ils n'ont pas de liens avec la drogue, ou qui sortent tout simplement de trente années de coma), le jeu de mots tient sur un seul mot, en fait. "Piquaient". Non, pas le footballeur espagnol. 

Sauf que c'était pas de l'héro. C'était juste de la farine. Mais hyper fine, et tout. Quoi ? C'est pas un crime de vouloir faire beaucoup de gâteaux, non ? Bon, tu fais un énorme space-cake avec cinq kilos et demi de ce genre de farine, mais quand même. C'est pas cool. Et quelle idée, aussi, d'aller ouvrir des livres importés de Chine. C'est pas un Australien qui va y comprendre quelque chose au chinois (sauf s'il a fait un CAP Pâtisserie). Et vas-y, payer ta farine à 40€ le gramme, quoi. "De la farine colombienne, de la bonne. Introuvable ailleurs. Tiens, je t'offre la balance qui va avec. Et le livre de recettes, aussi. Au cas où. Ouais, tu rajoutes ce que tu veux. Pour l'anniversaire de ta fille ? Perso, j'éviterais. Sérieux". 



angelina-jolie-lara-croft-tomb-raider-training.jpg 

Oups. Mauvaise illustration du mot "héroïne". Je dois être légèrement naïf, moi aussi.

Repost 0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 17:25

J'suis dégoûté. Slate qui écrit un article sur "Comment choper des nanas quand on est zicos" (ou un truc dans le genre). Et là, tous les mecs qui savent pas danser ni chanter vont se mettre à faire de la guitare à la rentrée (bah ouais, la basse, c'est trop has-been, ça fait rêver personne, et tout et tout. J'te parle pas de la batterie où, sur les photos, t'es jamais à ton avantage, t'as toujours une gueule de merde parce que t'es trop concentré (ou pas assez) et tu passes ton temps à suer comme un porc. Et t'es obligé de jouer en chaussettes, ou pieds nus, sinon, tu sens pas les pédales) et ils arriveront à se taper des nanas. Et moi, ben ça fait quatre ans que j'essaie. Pour un résultat 100% négatif, en fait. 

Donc, à tous les mecs (et nanas, faut pas être aveugle non plus) qui font de la musique, vous laissez d'abord la place aux anciens. Votre tour viendra. Et venez pas chialer que vous êtes meilleur ou quoi que ce soit, c'est non. Je relève une petite phrase (parmis beaucoup d'autres, en fait) qui m'a vraiment fait rire. Phrase qu'il faut remettre dans son contexte, ceci dit. L'auteur nous parle de la "misère sexuelle" des écrivains, poètes, réalisateurs de films français (j'ai rien dit) ou des journalistes web (ahah). "Autant de catégories condamnées à la misère sexuelle, simplement parce que des enfoirés de DJ incultes leurs piquent toutes les filles". Et c'est vrai. Beaucoup trop vrai, en fait. Si un abruti est capable de paramétrer son Mac pour qu'il lui fasse tourner une bande, eh ben je demande à mes potes de la MAI de me faire la même chose, je lève les bras pendant que je "mixe" et je choppe des gonzesses en criant "Ca va Bercy ? Allez bouge ton dancefloor. Moove, moove. C'est assez fort pour vous ? Non ? Okay. J'essaie de monter le son de mon Mac, mais en fait, je sais pas comment ça marche, chez moi, j'ai des enceintes. Comme ma femme, ouais ! Alors. Le prochain morceau, c'est pour Poupoune, mon chat angora. J'l'ai appelé When Poupoune Takes Over. Et c'est parti !" Parce qu'en plus, le DJ ayant une vie trépidente se sent obligé de raconter sa life.

Aussi que le musicien à une chance. Il touche les sens. Et pas la rationnalité morbide (quoi qu'il y a des femmes qui préfèrent ce genre de mecs qui passent leur temps à parler de foot et de Porsche Carrera GT parce qu'elle aime bien se faire traiter comme une bagnole). Non, c'est vrai. Que la première femme qui est tombée amoureuse d'un philosophe en le voyant parler à la télé me jette la première pierre. Ou alors, il avait tellement d'after-shave (ou de parfum Cora bas-de-gamme-mais-avec-tout-plein-d'hormones-dedans-qui-font-que-tu-deviens-un-Dieu-magnifique-et-puissant) que vous l'avez senti à travers votre écran.

C'est vrai qu'en y réfléchissant bien, la musique c'est à mort sexuel. Tiens, en ce moment, j'écoute Rocket Queen des Guns (je mens pas, en plus, c'est totalement fortuit, comme hasard). Ben vous n'avez qu'à allez lire les paroles (et la version studio est encore plus vicieuse et malsaine. Notamment grâce à l'ex-copine de l'ex-batteur des Guns) et vous arrêterez de dire que le metal, c'est du truc du bourrin. Surtout à la fin du morceau. Mais faut admettre que les Guns, surtout Axl et Slash, ben c'était du niveau James Brown. 


graphiquemusiciens.jpg

En 1 : musiciens stars (guitaristes, chanteurs, notamment)
En 2 : musiciens additionnelles (les gars qui vont poum-chak ou doumdoumdoum sur 4 misérables cordes. Pilier rythmique, certes, mais niveau sex à pile (le jeu de mots est pour moi), tu peux faire mieux)
En 3 : "les parasites para-culturels" (comme chez Slate.fr) : labels, managers, chargés de comm', critiques (comme moi, quoi).
En 4 : sosies anonymes (c'est sûr que de voir Gérard, cinquante-cinq ans, gras du bide, alcoolique, déguisé en Johnny, ça fait sexy, t'as envie de lui sauter dessus)

Si on est musicien et critique à la fois, on se place dans la catégorie que l'on veut, c'est ça ? 

Repost 0
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 18:10

Vous aurez reconnu la référence du titre. Enfin j'espère. Même moi, en n'ayant pas vu le film je connais cette réplique.

On peut soupçonner de la triche partout. Dans le foot ("NON ! Le sport le plus intègre du monde, je... pas possible" dirait le Français moyen qui croit dur comme fer que la "Main de Dieu" est bien une main de Dieu et que l'esprit de ce même Dieu est revenu prendre possession de Thierry Henry en 2010) ou en athlétisme (qui a osé dire que Usain Bolt était dopé ? Bande de calomniateurs. Tout ça parce que vous êtes incapable de courir le cent mètres en moins de vingt secondes. Bah ouais, le gras, l'alcool et le tabac, ça vous a miné). 

Mais attention. Une nouvelle discipline vient d'être minée par la triche... LE SCRABBLE ! Oui, mesadmes et messieurs. Le scrabble. Ce n'est pas un sarcasme. Ca s'est passé aux Etats-Unis. Le type avait caché deux lettres banches dans ses fesses (va falloir que je m'apprenne les bonnes manières, un de ces quatre, quand même) sous la table de jeu pour pouvoir échanger les lettres quand ça le chantait (est-ce qu'un joueur de scrabble sait chanter ?). 

Mais la question n'est pas là. Si on se met à tricher au Scrabble, c'est toute l'éthique de ce jeu, que dis-je, ce sport qui est remise en jeu. En effet. Qui serait capable de douter de Gervaise, quatre-vingt neuf ans, retraitée du social, qui essaie de poser un "Zwinglianisme" pour la modique somme de trente-trois points ? Et non, je ne vous expliquerai pas les savants calculs qu'il faut réaliser pour en arriver là (j'ai dû me servir d'une calculatrice scientifique pour doctorants en sciences physiques, alors...). A côté d'elle se trouve Jean-Mouloud (sa mère vient de Lille et son père de Rabat, ce qui accordons-lui ça, est une chance de diversité), quinze ans, chômeur de l'école, "assassin de la police", chef de gang et dealer, qui, venant de la cité et ayant des difficultés d'élocution (bah oui, vous avez l'habitude, des clichés que j'utilise maintenant. Arrêtez d'être loutrés outrés, ça me gave) essaye tant bien que mal de s'en sortir avec un "Tassepé" pour un record de dix points placé sur un mot compte triple. Ca y est. Jean-Mouloud talonne enfin Gervaise. Mais... non. Le juge de touche se réveille et fait le tour de la table. JM sort alors un pistolet (à eau, très certainement) et menace le juge. Cet écart serait passé si JM n'avait pas fait l'erreur de cacher deux lettres blanches. Après le scandale américain, voici la face cachée du Scrabble français. Gervaise l'avait vu mais n'avait rien dit. 

Bertrand Renard s'en retourne dans sa tombe (quoi ? Il est pas mort ? C'est des conneries. Quand t'es sur France 3, c'est forcément posthume. Et quand le jeu que tu présentes arrive sur Wii, c'est que t'es au sommet de ta gloire). 

article_scrabble.jpg


 

Repost 0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 22:10

Alors ce genre de type, ça vaut de l'or. Mais putain. Des lingots à faire pleurer Mamie Zinzin, quoi. Un pharmacien de l'association de Brigitte Bardot (qui a dit "Le FN" ?), Réunionais, cinquante-cinq ans (et pas cinquante-cinquante) père de deux fillettes. Ce type est prêt à tout risquer pour prouver que les attaques de requins sont, grosso modo, un truc dans le genre de "les médias vous mentent". Non. Si les requins t'attaquent, toi, petit surfeur que tu es, c'est pour une toute autre raison que de vouloir te pourrir ta santé frêle de petit Blanc.

Non. Selon Didier Dérand, c'est juste que le requin, avec un cerveau minime, est juste assez intelligent pour ne pas différencier... une planche de surf d'une tortue. Alors, oui. Moi aussi, j'ai failli rigoler. Et en fait non. En ne faisant pas de recherches approfondies sur les tortues de mer dans la région maritime de la Réunion, j'ai découvert qu'une tortue ne pouvait pas avoir la forme d'une planche de surf. CQFD. Et aussi qu'il faudrait qu'elle soit très fine, qu'elle n'ait pas de carapace et qu'elle ait un aileron qui la rende aérodynamique collé au cul. Voilà voilà. Mais bon. Tout le monde sait que le tort tue, alors ne faisons pas les malins (elle est pour moi, celle-là).

Nan, mais sérieux, quoi. C'est comme si un volcanologue se décidait à descendre dans le Python de la Fournaise pour dire "Nan, mais les gars. Je vais vous prouver qu'il n'y a que des cendres et que le volcan est éteint. Les médias nous mentent". Ou alors un archéologue qui dirait "Non, je vais pas laisser la tombe intacte. Tu crois quoi ? Que je suis assez con pour croire en cette mythologie de bas-étage. Comme si la momie allait se lever, marcher sur ses petites jambes toutes frêles, me sauter à la gorge, me sucer le sang et que je devienne un vampire à mon tour. Nafout', je repars avec ce putain de trésor, Gérard. Si t'es pas content, tu dégages, mais je partage pas mes gains". Ou une gamine de quatorze ans qui te dirait "Okay. Je tire une balle dans la tête de Bieber sur tu me jures de faire un pentacle sur le front des 1D et des Jonas Brothers". Y'a un truc qui colle pas.

Surtout que Didier Dérand, le type en question, a déjà été cerné par les requins. Qui serait donc assez fou pour risquer sciemment sa vie et tout ce qu'il a pour prouver un truc qui peut lui coûter la vie ? Je me risquerais bien de répondre Nicolas Sarkozy. Bah ouais. T'es le président le moins apprécié de la Ve République (et pourtant, après Giscard, c'est chaud de faire pire), t'as callé des millions de gens au chômage, t'as (par miracle, en fait, si on réfléchit bien) réussi à sauver la France du marasme économique. Ici, on a M.S, qui tente de prouver que non, il n'est pas le plus irracible des présidents (en plus, il a été à l'anniversaire d'une petite fille de dix ans, alors dites donc) et que, son image de bad-boy enraybanné (ouh putain, que je m'aime, moi), ben c'était en fait une carapace pour pas qu'on puisse voir le sensible au bord de la rupture.

2983596295_1_3_tAwNeYlw.jpg 

Oui. J'ai trouvé que ça. Que ça d'assez drôle. Soit il s'est pris une méchante mandale ou un bateau de croisière, soit il est la risée de son école, le pauvre. 

Repost 0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 21:39

Alors oui. J'ai explosé de rire. Oui, j'admets, j'ai trouvé ça énorme et j'aurais dû y penser avant. Et, pour une fois, j'ai presque envie de dire que, oui, j'aime les algorithmes. Oui, bon, d'accord, c'est rare. Oui, d'accord, parfois, c'est graveleux. Mais là. Je pensais pas lire autant de conneries en tapant sur Google "Pourquoi les ..." et voir une question absurde apparaître magnifiquement devant mes yeux. 

Ouais, j'admets, cet article va être relativement court. Je vais essayer de mettre que les trucs les plus absurdes. Pas du genre " [nom d'une personnalité] juif". Non. Pas assez drôle. Quoi que ça reste magnifique de voir un truc du genre "Benoit xvi antichrist" ou "Barack Obama défonce une porte" (ceci s'apparente à un auto-cambriolage. Si si) ou encore, et pour finir "Brice Hortefeux raciste -ou- oublie sa femme". En fait, on le sait pas. Mais les créateurs de Martine (mais si. CA ! Et me dites pas que vous ne connaissez pas, menteuses), ben ils allaient sur Google et lançaient des recherches totalement stupides sur des faits divers de l'époque (après, lesquels... C'est comme moi avec mes articles, la matière brute de tel ou tel site. Et mes (piètres) tentatives d'explications).

Mais les Martine, à côté des questions de Google, c'est du gentil. Petit florilège. Pour lire les citations, petit rappel quand même, il suffit de reprendre la base du "pourquoi" et d'ajouter ce qu'il y a après le slash.

- "Pourquoi les femmes ont des jambes (comme toi, coco. Pour marcher. Ou pour aller te gifler quand tu lui dis qu'elle est grosse et qu'elle ressemble à sa mère) / ne savent pas lire une carte routière (c'est la base, quoi)"

- "Pourquoi les hommes adorent les chieuses / sont noirs (petit kiff pour celle-là quand même).

- "Pourquoi les oiseaux se roulent dans la terre / ne s'électrocutent pas sur les lignes à haute tension (ils ont des combinaisons en plastique, en fait. Mais ça, tu le vois pas)".

- "Pourquoi les chats pétrissent avec leur patte (parce qu'ils veulent devenir boulanger, pardi) / aiment la javel (marche aussi avec la lessive, mais là, faut que vous cogitiez un petit peu)".

- "Pourquoi les français votent FN (si on a Hollande comme président, évidemment que tous les Français votent FN) / ne sont pas champions des congés payés (ça ferait des médailles dans des disciplines olympiques, c'est mauvais pour le rayonnement international, quand chinois et américains se disent "Putain, les français, ils sont plus forts que nous dans un domaine")".
 
- "Pourquoi ma valise est toujours la dernière sur le tapis à l'aéroport (parce qu'il y en faut bien une) / mon chat miaule (parce que, s'il aboyait, ça serait bizarre) / Michael Vendetta est connu (je me pose cette question dès que je me lève) / les satellites de Jupiter gravitent-ils autour de cette planète (ils graviteraient autour de la Terre, ça serait les satellites de la Terre) / les grenouilles coassent la nuit (juste pour te faire chier) / les chiens se purgent (ce sont des gros moteurs, faut bien faire la vidange de temps en temps).

Donc, je propose que tous les gens qui posent ce genre de question soient directement balancés au bûcher, sans aucune compromission, en fait. Tout de suite, y'aura moins de cons. 

Repost 0
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 21:41

On savait les chinois mégalos. Accros à leur progéniture. Quand t'as la possiblité d'en avoir qu'un seul, t'évites de faire le malin et la fine bouche, quoi. Mais si c'est une fille, t'as le droit de lui faire une triple immersion pour la baptiser (rappelons à nos amis Chinois que, pour bien faire, la troisième immersion doit durer plus de vingt secondes). Mais ça, c'était avant. Et encore avant, on faisait tout pour que les gosses aient du respect et de la décence envers leurs parents. Et c'était vraiment old school comme méthodes. Et ça m'étonnerait que vous en fassiez de même aujourd'hui pour vos vieux (bande d'ingrats que vous êtes).

Mesdames. Est-ce que votre fils se couche nu sur la glace d'un lac pour que vous puissez manger de la carpe en plein hiver ? Non. Vous n'aimez pas le poisson et ça se voit. Comment ? Mais vous manquez sévèrement d'Oméga 3 (sérieux) quand on voit votre teint blafard, vos joues tombantes, vos yeux bouffis et vos cheveux ternes. "Oh... on parle de moi même sur des blogs... Lilli, tu pourrais me ramener la grosse de papa, s'il te plaît ?". Et admettez que, non, vous ne ferez pas allonger votre gosse sur la glace. Sinon, ça va encore durer des heures dans la salle d'attente. Et vous aurez raté votre soufflé au fromage de chèvre et concombre frais, vous n'aurez pas fait le ménage, vous n'aurez pas mis une bière au frais pour votre (beauf) mari, et vous n'aurez pas mis sa chaîne préférée pour qu'il se relaxe directement quand il rentrera de son travail épuisant (où il vous cocufie légèrement avec la bonnasse de secrétaire). Tout ça pour voir un mec qui a réussi ses études et qui roule en Mercedes vous dire "Oh, juste un rhume. Voilà. Trente-cinq euros. Au revoir, madame". Et ça sera encore pire s'il choppe une hypothermie. LES URGENCES. Pendant trois heures, au bas mot. A entendre les gens se plaindre que ça va pas assez vite, voir des gens vous passez devant sur des civières. Et vous trouvez ça dégueulasse. Premiers arrivés, premiers servis. Comme à la poissonnerie. 

Le truc de marrant, aussi, c'est de voir que les enfants devaient combattre à mains nues pour sauver leur père. Et pas des hommes ou des saloperies de corbeaux ou de rats. Non. Des tigres. Oui, des gros chats. Le truc qui t'arrache la tête d'un coup de patte (mais vous ne saviez pas que c'était pour jouer. Et comme ça sait pas contrôler sa force, ce genre de trucs, ben voilà, quoi... Un peu comme le gros Mickaël à l'entraînement de foot qui vous blastiez les côtes avec ses coups-francs ratés et que vous étiez dans le mur). Et c'est facile d'étrangler un tigre à mains nues. Suffit juste d'avoir des grosses mains (et c'est pas donné à tout le monde). Ou avoir fait des études de vétérinaire pour savoir où appuyer pour paralyser le gros chaton tigré et ensuite lui faire mordre la poussière convenablement. Et votre père qui n'en a rien à secouer et qui matte le match Shangaï-Pékin sans vous regarder.

Et, pour finir, le meilleur du meilleur, l'enfant qui se vend en esclavage pour offrir des funérailles décentes à son père (ou mère, selon les cas). Non. Franchement... Déjà la prostitution des mineur(e)s en Thaïlande, c'est tendu, alors si en plus, on les fait bosser avant de s'en servir comme poupées gonflables vivantes (j'aurais pu faire plus trash, sûr). Non, c'est bien beau de vouloir offrir des funérailles décentes à ses parents. Encore faut-il en avoir la possibilité sans perdre son estime de soi.

Pour conclure, on pourrait que, Mao a eu beau faire des horreurs, il ne restera pas le plus mégalo, en fait.

bebes-tigres.jpg 

Juste avant le passage "j'ai-une-mâchoire-d'une-force-de-400kg-par-centimètres-carrés". 

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 21:04

C'était l'accident bête. Le truc qui ne devait pas arriver. Un élu Thaïlandais a tué sa secrétaire avec un Uzi. "Ce matin, un sénat' a tué sa secrétaire. C'était un sénat' qui avait un Uzi". J'imagine comment ça a plombé (ahah) l'ambiance au restaurant, quoi. 

Déjà, faut se poser plusieurs questions. Pourquoi ce sénateur avait-il un uzi dans sa poche gauche ? Et pourquoi pas la droite, après tout. Pourquoi a-t-il décidé de vider tout un chargeur sur la jolie secrétaire (toutes proportions gardées, puisqu'elle avait quarante-six ans) qu'il avait invité ? Comment a-t-il fait pour ne pas se rendre compte qu'il était en train de vider un chargeur ? Tout cette histoire est bien ancrée dans ma mémoire. Et si quelqu'un vient s'emmêler, je crois que je vais craquer louche quand même. 

La mort par négligence a été invoqué. Ce qui revient à peu près au même qu'un homicide involontaire ici, je pense. Mais là, y'a plus cette notion de "Ah flûte, j'ai encore oublier de remettre la sécurité après avoir perforé deux ou trois collaborateurs un peu trop envahissant. En même temps, c'était de leur faute, quoi. On demande pas impunément la main de ma fille. Surtout qu'elle n'a que onze ans". Et on remarquera la légère ironie de cet acte. Blessure à l'estomac en plein repas... C'est quand même bizarre, ce genre de coïncidence. Quelque chose me dit que ce n'est pas une coïncidence et que Dieu a bien voulu que le Uzi se décharge tout entier dans l'estomac de la pauvre femme, qui était certainement trop grosse pour passer les portes du Paradis. Et c'est que ça coûte cher à démonter, une porte comme ça. Tu le fais pas tout seul comme tu démonterais la porte de ta salle de bain, en fait. Un peu comme le crématorium de Jérémy Ferrari, quoi. 

La famille n'a pas déposé plainte, par amitié envers le dirigeant. Par contre, le restaurateur l'a fait, il aurait même insisté pour que l'élu vienne refaire la peinture, bien qu'en ayant vu tous les épisodes des Experts à Shangaï, il sait très bien que le sang sera toujours visible à la lumière noire ou un truc dans le genre. Et il a intérêt à se tenir à carreau, ça serait con qu'ils trouvent les quarante-cinq cadavres dans l'arrière-cuisine et la recette de nems au poulet faits avec des rats dans un appart miteux (oui, je me suis permis ce genre de trucs).

Et quelque chose me dit que c'était pas une réplique pour faire de l'airsoft (oui, j'ai mis le mot airsoft, parce que je sais que l'airsoft, c'est à la mode en ce moment, et si les gens cherchent un truc qui contient airsoft, ils auront plus de chances de tomber sur mon blog si je mets plein de fois le mot airsoft).


uzi_girl4.jpg

Ouais, et si je commence à mettre des photos comme ça, je vais dynamiter mon compteur de visites ! 

Repost 0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 21:10

Les présidents du Turc, mais qui se tend Turkmékistan ont un complexe. Celui de disparaître totalement de la circulation après leur mort. En même temps, quand t'es président du Turkmékistan, tu t'attends à peu près à ça, quoi. C'est pas comme si tu t'appellais Nixon ou Sarkozy (un lapsus, lequel ?), quoi. Tu sais très bien que tu vas pas rester dans les annales (dans l'histoire, disons les choses comme elles sont) donc t'essaies de tout faire pour avoir un peu de dignité et que ton peuple se souvienne de toi comme un mec qui a révolutionné son pays (et pas comme le type qui a fait enfermer la moitié de son peuple dans du 9m²). Le truc qui est chiant, avec le post-mortem, c'est que t'en profites pas. 

Je vais vous faire grâce des noms des présidents, j'ai pas envie de me fouler un doigt ou même le poignet. Vous irez voir ici, si vous voulez. Le premier, Niazov (vu la difficulté, je peux encore me permettre), mort en 2006, était un De Gaulle de l'ex-Yougoslavie. Ne rien faire pour son peuple et récolter tous les honneurs. Alors que De Gaulle a quand même fait la Campagne de Russie l'Appel du 18 Juin, a organisé la Résistance, a lancé la Ve République, en est devenu le premier président, a permis aux femmes d'avoir le droit de votes, vous permet de vous faire soigner aux frais de l'Etat (ce qui leur coûte cher, bande d'hypoCONdriaques que vous êtes). Niazov, quant à lui, après des années de soumission au régime soviétique s'est octroyé tous les leviers de contrôles de son pays (chef de l'Etat, chef de Gouvernement, Commandant Suprême de l'armée, président de son propre parti et le seul autorisé) pour pouvoir être nommé "Président à vie" (j'invente pas) en 2002. Il meurt quatre ans plus tard d'un arrêt cardiaque. Même son coeur ne supportait plus ce régime autoritaire. En effet, Niakov lui disait sans cesse "Si tu t'arrêtes, je te tue".

Ouais, donc, à l'instar de De Gaulle, Niakov faisait des cadeaux. Pour lui-même. Une gigantesque statue en or sur l'arche de la Neutralité (ahahah. On m'avait pas dit qu'il était humoriste, aussi), statue qui tourne pour être toujours face au Soleil. Niakov aimait donc bien bronzer. Mais aussi donner son nom à une ville, à un aéroport, à une météorite et... à un melon ! Quoi de plus impressionant qu'un melon qui porte le nom d'un ancien président inconnu de tous ? La pastèque. Melon à "la chair croquante et au parfum inégalé". Niakov aurait renommé les mois et les jours du calendriers avec les membres de sa famille. Mais Wikipedia nous apprend qu'il était orphelin. Soit il avait une vie de fou et il a réussi à se retrouver des amis qui ont comblé ce manque, soit... il était schizophrène. 

Son successeur, tout aussi cinglé a fait pareil. "Les mégalos sont partout, mais surtout ailleurs" Mégalic, site de rencontre pour dictateurs exigeants.  


531px-Flag of Turkmenistan.svg

Repost 0

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact