Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 18:22

alice1



Le grunge est, techinquement parlant, un mouvement musical datant du début des années 90 et qui s'est terminé à peu près à la fin de cette décennie, pour cause de mort de Kurt Cobain et de Layne Staley, les deux figures de proue du mouvement (à savoir des poètes maudits et torturés). Pour moi, et en simplifiant un peu, le grunge se sépare en trois écoles : le grunge influencé par le punk, représenté par Nirvana; celui influencé par le blues-rock, qui est représenté par Pearl Jam, et enfin, le grunge psyché, représenté par Alice in Chains. Le grunge est donc un univers musical à part entière puisque, et c'est là que je voulais en venir, le grunge s'inspire plus des univers musicaux déjà créés qu'il n'est capable de s'inventer (en terme de style, pas de production ni de création, évidemment). C'était là la principale limite du genre, que la plupart des groupes ont su dépasser.

Ce fut le cas avec AiC, qui a réussi ce coup de force de mélanger la quintessence de la musique psychédélique avec la force du grunge est la lourdeur du stoner pour faire de leur musique ce melting pot presque inqualifiable (mais tellement doux à écouter) qui avait tant marché dans les années 90. Vingt ans plus tard, le groupe revient avec un album des plus efficaces, et ce, depuis Dirt (si on ne considère pas Jar of Flies comme un album). Ce stoner déboule en force sur les deux Hollow et Stone, les deux singles de cet album. Hollow, qui offre un chant dédoublé dès le départ nous met déjà dans la confusion : qui est le principal chanteur ? Jerry ? William ? 

Le coup de force de cet opus est de revenir sur l'époque Staley, notamment avec le titre éponyme balade angoissante qui nous rappelle Love, Hate, Love, et, d'une manière plus générale le très étrange et angoissant Facelift, ce qui n'avait pas été fait en 2009, Black Gives Way to Blue se rapprochant plus d'un testament et d'une ode funéraire au regretté Layne. Il suffit, pour s'en convaincre, d'écouter la chanson éponyme, ou le somptueux titre When the Sun Rose Again, où l'on pourrait comprendre que Cantrell a fait son deuil et est prêt à reprendre la route. Cet album marquait aussi l'arrivée de William DuVall, qui avait la lourde tâche de reprendre le flambeau de Staley. Tâche qu'il a réussi avec succès, puisqu'il a été gardé comme chanteur principal. 

The Devil Put Dinosaurs Here est, comme je l'ai dit, l'un des albums d'Alice in Chains les plus réussis, pour deux raisons principales : la première, c'est que Jerry Cantrell a réussi à faire table rase du passé et se lance à corps perdu dans ce qu'il fait (principal compositeur et parolier du groupe) et n'a plus peur de faire du Alice in Chains pour faire du Alice in Chains. Ils l'avaient fait, sur Black Gives Way to Blue, mais c'était toujours assez timide, notamment sur Acid Bubble. Ici, dès Pretty Done, on retrouve les mélodies angoissantes qui ont fait les beaux jours de Facelift, notamment. Des rythmiques angoissantes utilisées en complément d'un chant lugubre, voire macabre, qui revient inlassablement. 
La deuxième raison, c'est que William DuVall a tout de suite réussi à trouver sa place en tant que chanteur principal et guitariste rythmique. Encore que la notion de chanteur principal est assez désuette quand on parle de AiC, puisque Cantrell chante quasiment sur tous les morceaux, et ce depuis 1989.

Toute la force stoner-grunge du groupe se retrouve, de nouveau, mise à contribution sur cet album, force qui avait été laissé à part sur le précédent opus, sûrement pour retrouver un certain équilibre. Impossible de passer à côté de la force de Stone, de sa rythmique sombre et de son chant tout aussi énigmatique. Accents stoner qui reviennent aussi du côté de Hung on a Hook et Lab Monkey, morceau où la voix de Cantrell se fait de plus en plus énigmatique, parfois oppressante, parfois plus lumineuse. La force du groupe vient aussi de fait que les deux voix se complètement, même si les hauteurs ne sont pas les mêmes, la voix de DuVall, plus grave, rattrape celle de Cantrell, plus aiguë. Même si les sonorités de ces deux morceaux sonnent 90's (comme le solo de Lab Monkey), il y a eu une indéniable évolution du son, beaucoup plus précis et beaucoup plus nuancé. Hung on a Hook nous permet de vraiment appréhender la voix de William, pour une fois sans ambiguïté (contrairement au reste de l'album). Scalpel nous renvoie, immanquablement, à When the Sun Rose Again, cette atmosphère acoustique que rien ne vient occulter, sans, néanmoins, trouver le même équilibre dans les voix, dans l'harmonisation et la mélodie. Ce morceau nous renvoie aussi du côté de Jar of Flies, où le monde de l'acoustique se marie tellement bien aux mélodies stoner.

Le groupe ne se prive pas non plus d'envolées mélodiques, comme la fin de Breath on a Window, où, en plus d'un chant vraiment pur, Cantrell nous plante une guitare psychédélique dont la beauté et la justesse par rapport au chant et à l'ambiance générale est impossible à nier. Choke se place dans ce même contexte, dans cette même bulle. Morceau de fin d'album juste génial, une pépite dans son genre, qui est presque indescriptible, tellement l'univers musical fourmille de génie (et pourtant, y'a pas d'instru spéciale, quoi, c'est juste une basse, une batterie et deux guitares). Le génie est là, alors pourquoi se priver ? Ce n'est même pas un excès d'un égo démesuré, c'est clairement une pièce de maître de Jerry Cantrell, pour moi le meilleur morceau de l'album. 

Seul morceau plus "faible" de cet album, Voices, qui nous renvoie, immanquablement lui aussi, au merveilleux EP Jar of Flies, plus calme et plus soft au niveau de la disto, qui, au regard de l'ensemble manque un peu de pêche et de force. Même au bout de plusieurs écoutes, c'est avec ce morceau que j'ai du mal.


J'ai mis du temps à comprendre pourquoi cet album m'avait bloqué au niveau de la rédaction de cette chronique. Mais c'est tout simplement parce qu'il est presque impossible de faire la différence entre le chant de William et celui de Jerry, tellement leurs voix sont proches. A partir de là, comment réussir à comprendre les mécanismes mis en place dans cet album pour le faire tellement sonner Alice in Chains 90's ? C'est peut-être l'un des points négatifs de l'album, que j'avais déjà constaté sur le précédent : même si techniquement et musicalement, il n'y a rien à redire, les deux voix sont trop proches, l'utilisation des deux chants en même temps est peut-être ce qui pousse à la Confusion, ce qui n'avait pas lieu dans la période Staley.

Repost 0
Published by Hannibal - dans Chroniques
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 17:10

Avez-vous déjà eu la sensation d'être accro à quelque chose ? Genre au chocolat, à la musique (ce qui est mon cas), au nutella, à la bouffe grasse, sucrée, salée, sans viande animale, ou encore à la chasse, à la pêche, aux drogues, dures ou "douces", au tabac, à l'alcool ? Avez-vous déjà senti que vous alliez craquer, psychologiquement et physiquement, si vous n'arrêtiez pas tout de suite ?

Je vous dis ça car je crois l'avoir ressenti, ce trop-plein, cette overdose. Pas pour toutes ces choses sus-nomées, encore moins pour la musique (c'est simple, vivre sans me serait littéralement impossible), mais pour un mal bien plus actuel, les réseaux sociaux. J'ai ressenti, physiquement, le besoin de couper, provisoirement (je me connais, je ne pourrai pas faire sans) Facebook et Twitter, pour deux raisons diamétralement opposées.

J'ai décidé de couper, provisoirement donc, Facebook. Pas parce que c'est nul, que ça n'amène rien, que les gens y balancent des états d'âme à tout bout de champ, mais parce que je suis réellement devenu accro à cette merde, à cette chose qui te fait perdre tout sens des réalités. Voyez un peu : en tant qu'étudiant, j'ai 6 mois (répartis en deux fois 3 mois, très précisément 12 semaines) de cours par an. Une misère, vous vous l'accordez. Le reste du temps, ce sont des vacances. Le premier semestre se déroule, grosso modo, de mi-Septembre à mi-Décembre. Après les partiels de Décembre (ou Janvier), c'est, au minimum, deux semaines en plus de vacances que les élèves du primaire et du secondaire (ce qui fait un mois de vacances de Noël). 15 jours supplémentaires qui servent à l'administration à commencer à remplir les dossier de notes des étudiants, avec plus ou moins d'efficacité, et qui permettent aussi aux étudiants de s'inscrire au semestre suivant. Vient ensuite le semestre suivant, qui se base sur le même schéma, grosso modo. Un mois et demi de cours, une semaine de vacances, un mois et demi de cours, deux semaines de vacances/révisions, partiels. VACANCES (4 putain de longs mois à attendre que l'on t'appelle pour un boulot en intérim, ou, au mieux, un CDD de deux mois, payé au SMIC, mais faut bien que tu vives pendant l'année).

Pendant ces longs mois de vacances, que faire ? J'ai ma journée type : je me lève entre 9h30 et 9h45. Je bois mon thé et je mange un yaourt devant itélé, histoire de me tenir au courant de ce qui s'est passé pendant la nuit et durant la matinée. Ensuite, vers 10h20 (je ne regarde pas l'édito de Christophe Barbier, ou quand je le fais je soupire parce qu'il me gave), je monte dans ma chambre et j'allume mon ordi. Et, je vous le donne en mille, le premier onglet que j'ouvre quand je suis sur Internet, c'est, bien évidemment, Facebook. Pour me tenir au courant de ce qui se passe du côté de mes potes (ou d'autres gens que je n'ai jamais vu). Et j'attends. Que quelque chose se passe. J'actualise toutes les dix minutes environ, pour voir s'il n'y a pas quelque chose de (rayez la mention inutile) marrant/choquant/bien/trash/drôle/lolesque/désarmant/cynique à partager. Alors Facebook est allumé, constamment. Je ne suis pas toujours dessus, évidemment, mais l'onglet reste là, en haut à gauche, histoire que je puisse voir si l'un de mes amis (ou une connaissance) me contacte ou s'il se met à pleuvoir des notifications utiles (ce qui, admettez-le arrive super rarement quand même). Mais cela arrive rarement, je tiens à vous rassurer si vous vous posez la même question. Cependant, ce n'est pas ça qui m'a effrayé le plus. Ce qui m'a vraiment fait peur, c'est de voir à quel point j'étais accro à ces notifications et ces messages. C'est affolant de voir que tu n'existes plus que par les quelques notifications qui te sont adressées. C'est affolant de se rendre compte que tu commences à perdre patience quand les gens ne te répondent pas dans les dix minutes quand tu leur envoies un mail, et ce, surtout si la mention "Vu : 13h54" s'affiche au bas de la conversation, que tu n'as pas de réponse et qu'il est déjà 14h00. Faut pas abuser, j'ai bien du temps à perdre, mais pas à ce point. Il y a quelque chose de malsain à attendre, à ce point, une réponse. Les gens ont aussi une vie, bordel ! Laissez-les la vivre ! 

Oui, c'est certainement ça le pire. Vivre au travers de notifications inutiles et de messages de deux lignes et demies. Mais, au même moment, j'ai décidé de couper Twitter. Peut-être que là, je pourrai tenir plus longtemps, j'en sais trop rien. J'aimerais bien. En un an et deux mois, mon ratio, c'est 405 abonnés, 610 abonnements et 17 100 tweets. Autant dire qu'en un an, j'y ai passé des journées entières.

Là, le problème est totalement différent de celui de Facebook. Les interactions et les mentions, tout ça c'est bien beau, ça fait plaisir. Mais bon. C'est relativement limité. Les fameux 140 caractères ne sont pas vraiment à fustiger, parce qu'à la fin, on pense en 140 caractères. Le plus affolant, je crois, c'est la main-mise de certains sur ce réseau (les gens anonymes, qui se permettent de te prendre la tête parce qu'ils sont là depuis 2009 et qu'ils ont pas moins de 3000 abonnés. Chouette !) et leur prétention à croire qu'ils ont la science infuse et le verbe juste. Les gars, vous vous prenez pour quoi ? Pour des demi-dieux ? Laissez-moi rire. Planqués derrière votre écran, vous êtes comme moi, un amas de viande, de gras, d'os et de sang. C'est pas plus compliqué que ça. Twitter a cette capacité fulgurante de réduire à néant la moindre de tes idées si ce n'est pas ce qu'eux, ils pensent. De plus, Twitter c'est une marée d'infos, un flot ininterrompu de conneries, de tweets viables, des drôles, des minables, des plaisants. Bref, c'est comme Facebook, en beaucoup plus dense : 140 caractères, c'est pas beaucoup, alors t'ouvres beaucoup plus ta gueule. Twitter est donc beaucoup plus limité que Facebook : 140 caractères, noyés dans le flot ininterrompus des tweets de personnes "dignes d'intérêt" (les personnes à suivre), si tu n'es pas retweeté, tu n'as aucune visibilité, donc tu ne progresses pas et tu stagnes. C'est pour ça que la plupart des gens qui commencent Twitter sont vite désabusés : ils n'ont aucune visibilité, aucune reconnaissance. Twitter est une machine à fabriquer du narcissisme (lire, par ailleurs, et sur ce sujet, cet article très intéressant du Monde) : tu ne sais pas te vendre ? T'es que dalle. Mélangé au flot d'informations continu, et parfois contradictoires, Twitter se révèle être une mine d'or si tu veux devenir fou ou ne plus savoir où donner de la tête. 

Loin, donc, de tisser du lien entre les gens, Twitter est le lieu privilégié pour les prédicateurs en tout genre (les nazis, les fafs, les intégristes, les catholiques extrémistes), les désaxés (les exhibitionnistes, les pédophiles (si si)), les journalistes, et des gens lambda en manque de reconnaissance ou parce qu'ils trouvent en Twitter une utilité : se promouvoir, eux et leur "réseau".

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 18:58

Lundi 3 Juin

- Lou Reed sauvé par une greffe du foie. Alors on ne lui a pas refilé celui de Lemmy...

- La "nouvelle" du week-end c'est l'arrêt de Taratata après 20 ans de services. Le truc, c'est que les gens sont tiraillés entre garder Nagui ou être sauvé par cette suppression.

- Des parlementaires français, appartenant au "club des parlementaires amateurs de Havane" se sont retrouvés avec le PDG de BAT autour d'un repas à 10 000€. A 6,45€ le paquet, mouais, c'est raisonnable comme repas.

- Les femmes autorisés à se balader seins nus en été dans les lieux publics de New York. C'est sûr que si ça avait été en plein hiver...

- Pour cause de bug informatique, les autres dépêches de ce jour ont été perdues dans le grand néant de l'internet et supprimées de cet article. Tous mes regrets.

Mardi 4 Juin

- Jo-Wilfried Tsonga remporte son match contre Federer. Et Kinder remporte son match contre la franchise Mars.

- La France a la certitude que Bachar Al-Assad a utilisé du gaz sarin. Mais si on pouvait encore envoyer des observateurs, qu'on soit bien sûr de ne pas provoquer une IIIe Guerre Mondiale où il n'y aurait pas de pétrole en jeu...

- A Londres, Sarkozy a laissé entendre dire qu'il était prêt à revenir en politique si la situation se présentait. Faudra qu'il ait le soutien du nouveau président du MEDEF et du nouveau chancelier allemand. Sinon, ça va pas.

- MEDEF : les candidats sont globalement pour un passage aux 39h payées 35. Par contre, quand les salariés te demandent d'en bosser 35 payées 39, là, ça coince.

- Nathalie Kosciusko-Morizet sera la candidate de l'UMP à Paris pour les municipales de 2014. Si quelqu'un doutait de la réussite (la fraude ?!) de la duchesse, qu'il me fasse signe, il ira au piquet.

- Christine Lagarde affirme qu'il y a de "fortes rigidités" économiques en France. C'est facile de faire la morale après s'être tirée du navire, hein...

- Manuel Valls en Corse, parle de la "mafia". Le FLNC menace de reprendre les armes suite à ces propos. #ParadoxeQuandTuNousTiens 

Mercredi 5 Juin

- Suicide d'un employé de France Télécom. Par pendaison. A l'ère du sans-fil, saluons sa performance, s'il-vous-plaît.

- Michel Denisot serait en instance de départ de son émission Le Grand Journal qu'il produit et présente. Il enverrait un autre Michel Denisot pour prendre sa place sur Canal+.

- Tony Meilhon est "rongé par le remord". Mouais, 'fin après avoir découpé une jeune femme et d'avoir fait un jeu de piste avec les morceaux du corps, je sais pas si ça tient, comme argument. Un peu léger, quoi.

- François Hollande affirme que la France doit "agir" après l'utilisation du gaz sarin en Syrie. Faudra peut-être rappeler les soldats au Mali, avant. Parce que la réduction d'effectif, ça aide pas à faire plusieurs guerres en même temps.

- Décès d'un enfant écrasé par sa mère "Un papa, une maman" tout ça... Bien ouej, les gars, sérieux.

- Nouvelle fuite d'eau radioactive à Fukushima. Les sushis radioactifs, c'est maintenant.

- Le fils d'un député socialiste taupé avec 22 kilos de cannabis. Il devait avoir des liens avec Afflelou. 

Jeudi 6 Juin

- Je tiens, tout d'abord, à rendre hommage à Clément Méric, jeune anti-fasciste de 20 ans tué dans une bagarre de rue avec des skinheads. Mes pensées vont à sa famille, ses amis et aux assocations politiques auxquelles il appartenait.

- Bernard Debré accuse "les jeux vidéos ultra-violent" d'avoir conduit au meutre de Clément. Et GTA, ça a poussé Nadine Morano à percuter un piéton, c'est ça ?

- La solution serait de dissoudre les groupuscules d'ultra-droite. Ouais, mais si vous faites ça, vous serez obligés d'autoriser de nouveau les hooligans du PSG. Faut les canaliser, les goyots.

- Louis Aliot affirme que l'extrême-gauche aura à répondre des "100 millions de morts" datant du Stalinisme. Bien ouéj. Point Godwin.

- LE FMI reconnaît son échec dans la gestion de la dette grecque. Bien. Mais ça suffira pas.

- Pédophilie dans un lycée français en Chine. En même temps, les chinoises, elles vieillissent pas et se ressemblent toutes. Comment tu veux arriver à faire la différence ?

- Copé demande la dissolution des "groupuscules" violents d'extrême droite et gauche. C'est facile de crier au loup quand on l'a réveillé à coups de pied au cul... 

Vendredi 7 Juin

- Clément Méric serait décédé d'un coup porté au visage et non à cause de sa chute sur un poteau métallique. Les skins se défendent en disant que, certes, c'était de la légitime défense, mais qu'ils n'avaient pas eu le temps d'enlever leur poing américain, tout a été très vite. Circonstance atténuante.

- Le Roy est Maur. Vive le Roy.

- Nadal jouera sa 8e finale à Roland-Garros. Va falloir lui dire qu'en France, la réussite, c'est mal vu. Quoi ? Espagnol ? Encore pire, alors. Il a de la chance, ceci dit, il aurait pu être Grec. 

- 1 million d'euros de préjudice pour les commerçants du Trocadéro, après les émeutes pro-PSG, qui demandent à l'État de rembourser ce que les assurances ne paieront pas. C'est sûr, l'État est pleinement responsables des débordements que cause des hooligans. Un Qatari est président du PSG, c'est à lui de raquer.

- Dominique Cottrez sera renvoyée devant les assises pour "octuple infanticide". Non, gardez-la, elle vous expliquera comment elle a fait pour voyager dans le temps. Avoir 8 enfants au XXIe, ça, ça fait peur.

- Michel Denisot quitte Le Grand Journal. S'il pouvait embarquer le concept de son émission croulante, ça serait cool aussi.

- François Hollande confond Japonais et Chinois. Mouais... En même temps, ils ont les mêmes yeux, les mêmes cheveux, la même couleur de peau. Tu crois que c'est facile, toi, de différencier ? 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Revue de Presse
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 17:54

Par cet article, j'aimerais rendre hommage à Clément Méric, jeune militant d'extrême-gauche qui militait pour l'aide aux sans-papiers, en faveur du mariage pour tous, contre l'homophobie et l'anti-fascisme. Ce jeune homme, décédé aux alentours de 17h30 ce jour, était, depuis 24h en "état de mort cérébral" après s'être fait agresser par des fascistes (qui ne sont pas au FN, comme l'a martelé la bonne Marine et le gentil Louis Aliot, son compagnon politico-marital). S'ils n'en sont pas, et je le souhaite au clan Le Pen, pourquoi, alors ce bon monsieur Aliot (avec qui sa compagne n'est pas mariée, mais là, ça ne gêne pas, apparemment) devra expliquer ses propos qui, sur RMC, n'ont pas fait grand bruit, et qui, pourtant auraient dû. En effet, le beau-fils de Jean-Marie affirme que le stalinisme est responsable "de centaines de millions de morts". Stalinisme qu'il rapproche bien évidemment du parti communiste. Et, encore plus fort, dans un moment de lucidité et d'ironie, il affirme que ce même stalinisme, et donc, par voie de faits, Jean-Luc Mélenchon est responsable des... camps de concentration.

Tout ce procédé gerbant, utilisé par le numéro 2 du FN, est une conclusion assez logique de ce qui se dit en murmure depuis pas mal d'années maintenant et que j'entends de plus en plus souvent. A savoir que, si t'es communiste, t'es FORCÉMENT stalinien. Non, je suis désolé. Staline n'était pas communiste. Il était obnubilé par le pouvoir et la domination. C'était donc un fasciste. Ni plus ni moins. Je demande l'attention de certaines personnes, celles qui affirment que Mélenchon est à coller dans le même panier que Staline parce que défilant sous la mention "communiste". A ces personnes, je demande ce qu'elles diraient, comment elles réagiraient si on venait leur dire que, comme Hitler utilisait la mention "socialiste", Mitterrand, Hollande et compagnie sont à mettre dans le même panier qu'Adolf. J'entends déjà les huées et les appels au meurtre. Mais la réalité est là. Quand comprendez-vous que Staline était aussi communiste qu'Hitler était socialiste ? Ou alors, vous le faites exprès, pour pouvoir encore brailler que Mélenchon est un extrémiste et qu'il ne comprend rien à la logique "social-démocratique" prônée par notre bon Président. Cette deuxième option me semble la plus viable, étant donné la force des arguments pour tenter de montrer que Staline et Mélenchon sont à mettre véritablement dans le même bateau. Si vous y arrivez, vous m'appelez, je suis impatient de voir ce que ça donne. Marx, d'accord, Lénine à la rigueur (et encore).

Tout ça pour dire, M.Aliot, que vous êtes un bon en histoire et qu'il serait bon, M.Peillon, de revoir un chouilla le programme et les termes utilisés en histoire. Chaque mot est une bombe, mais on ne s'en rend compte que lorsqu'ils explosent. 

Par ce fait divers sordide, on a eu aussi le droit à un magnifique tweet (que je ne cautionne pas, sur la forme) de Pierre Bergé, l'un des principaux actionnaires du Monde et proche du PS, avait affirmé que "l'immonde Barjot" était responsable de cette horreur. Je ne partage pas cette façon de le dire, mais le fond me semble vrai. Et Mme Barjot n'est pas la seule responsable de cette horreur. Il en incombe aussi à Christine Boutin et à toutes les sphères politiques ayant, peu ou prou, favorisé la dédiabolisation du FN, et, par voie des fait, des groupuscules d'extrême-droite. Si l'on dédiabolise le plus vieux, alors les plus jeunes se sentent protégés. Ça me semble logique. Mesdames Barjot et Boutin, vous tenez, entre vos mains, le premier mort que la première sus-nommée avait prédit "François Hollande veut du sang ? Il en aura". Le 12 Avril 2013. Ne venez pas faire la sainte, maintenant, en affirmant que les propos, certes sordides, de Pierre Bergé à votre égard ne sont pas justifiés. Quand on appelle au sang, qu'on dédiabolise l'extrême-extrême droite, il me semble évident que le retour de bâton est, quand même, justifié. Vous avez appelé au sang, il n'a pas fait qu'arroser François Hollande, il l'a même certainement crédibilisé un peu plus (ce que vous n'avez cessé de faire, en fait, depuis Novembre dernier, à savoir montrer que l'opposition n'était que du vent et refusait de se mettre sur pieds pour défendre les vraies valeurs de la France, celle d'égalité, de liberté et de fraternité). Madame Barjot, quand on ne veut pas être affiliée à l'extrême-droite, on évite de se faire prendre en photo lors d'une embrassade avec Gilbert Collard, ça la fout mal, m'voyez.


525184-manif-meric-banderole.jpg 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 19:00

6924.jpg


"Après la mort, il n'y a rien". Du moins, c'est comme ça que je traduirais le titre de ce mastodonte, étant donné que je n'ai jamais fait de latin. Ce qui, du coup, viendrait expliquer, et creuser un peu plus, l'idée que les "Mayans were wrong. We are not". Si les Mayas se sont vautrés, alors c'est Shawter et sa bande qui vont nous matraquer la gueule. Alors ?

Mon premier verdict, première écoute sur Deezer, m'avait laissé une impression mitigée. When Winter..., morceau d'ouverture de l'album commence par un sample de piano, correct, qui annonce le chaos. Arrivent ensuite l'armée de double grosse caisse et de gros scream à la Shawter (la marque de fabrique de Dagob, en quelque sorte). J'ai vraiment pas aimé cette intro, encore maintenant, après trois ou quatre écoutes. Intro qui attaque, certes, mais c'est au niveau du chant, qui se fait vraiment guttural pour être guttural. Il n'y a pas de nuances dans ce growl, juste de la puissance, ce qui ne sera pas fait, ou se fera moins sentir par la suite. Par contre, j'ai pris une claque à force maximale quand le refrain en clair est arrivé. Ça me le fait encore. Je sais qu'il va arriver, mais je ne m'y attends pas. Du moins, je fais semblant, pour continuer à apprécier ce morceau. Après, ce morceau d'ouverture me semble essentiel dans la construction de l'album : on n'aurait pas imaginé en mettre un autre en premier, tant celui-ci souffle le chaud et le froid. Mais attention, ce n'est pas péjoratif, c'est juste que ce morceau est représentatif de ce qu'est l'album : un mélange de gros metal avec voix scream et des passages vraiment puissants, plus clairs dans leur construction et dans le chant, plus efficaces, aussi, parce qu'ils dépeignent complètement du reste des morceaux qu'ont pu faire les Marseillais auparavant. 

Ensuite, Poseidon semble avoir repensé les bases du groupe, bien qu'elles n'aient pas vraiment bougé en 10 ans, avec une musique plus samplé (toutes ces respirations de scaphandriers, ces sirènes, qui étaient largement présentes dans Poseidon, mais vu le thème de l'album, on peut difficilement leur reprocher) et plus "aérienne". En parlant de Poseidon, le morceau Yes We Die, est, je trouve, bien plus proche de l'album précédent que les autres morceaux. Faites la comparaison avec Dead Lion Reef. C'est surprenant. Et toujours ce piano, samplé, proche d'un synthé mais qui ne l'est pas vraiment. Toujours surprenant. Tout comme cette voix claire, qui est un coup porté au préjugé que "un metalleux, ça sait pas chanter". Bah non. Alterner le chant clair et le scream, c'est la preuve que t'es un vrai chanteur de metal. Et le rajout des violons sur Kiss Me Kraken est parfaitement jouissif.

Ceci dit, si vous vous attendiez à des grosses surprises, notamment à la suite du changement de guitariste, avec le départ d'Izakar et l'arrivée d'Yves Terzibachian, vous serez certainement déçus. Encore que... A l'écoute de la fin de The Realm Black, je peux dire que la musicalité est toujours bien bien présente. Je me repasse actuellement les anciens morceaux, notamment de What Hell is About et Face the Colossus, je peux dire que je n'ai pas vraiment vu la différence au niveau des compos, peut-être parce que le groupe se construit autour du noyau que forment Shawter et Franky, les deux étant fortement reconnaissables par leur patte artistique. Je remarque ça parce que j'écoute le puissant I, Reptile et que, au niveau du refrain, on se prend une double grosse caisse et un scream de monstre, guitare et basse faisant office de section rythmique, qui s'effacent quand même grandement par rapport à la double grosse caisse. Ce qui n'est pas vraiment habituel comme manière de produire un morceau, mais je dois dire que l'effet marche amplement. Et ces notes en clean, au dessus de la rythmique syncopée, c'est particulièrement jouissif.

L'interlude Nevada est magnifique. La section rythmique est archi-présente, sans lourdeurs, sans jeu de bourrin, Franky pose une rythmique simple, un peu comme 43°17'N/5°22'E, mais rudement efficace sur des guitares clean et une basse efficace.

Cet album semble vouloir répondre à une nouvelle attente du groupe : celle d'aller conquérir le monde, par les mers, cela s'entend. Cette volonté semble passer par le titre The Great Wonder, qui cogne comme un double uppercut, avec la répétition de "Wonder" et de "After". Arrive ensuite ce chant clair, assez opportuniste, qui correspond assez aux standards US, et surtout à des normes de metalcore bien couillu. Peut-être le morceau le plus suprenant et le plus "dagobesque" de l'album, celui qui poutre vraiment, sans pour autant être désagréable. La faute à une production très US qui semble savoir s'y prendre avec les groupes qui veulent se faire connaître. C'est cette prod qui semble s'imposer sur le reste de l'album, sans pour autant venir dénaturer le gros son de Dagoba, tel qu'on a pu le connaître. Certains le regrettent, pour ma part, c'est pas tellement du regret, c'est plus une surprise. Cette prod US revient aussi sur Son of a Ghost, qui semble plus répondre aux attentes d'un public américain.



Ceci dit, peut-on vraiment vouloir à nos groupes du terroir de vouloir partir vers le monde merveilleux des States ? Je ne crois pas, non. Quand on voit la place réservée à la musique metal dans notre monde culturel, on ne peut que souhaiter aux quelques groupes qui ont réussi à percer d'aller voir ailleurs, plus loin. Et les États-Unis restent quand même le pays où le metal est le plus apprécié, si l'on oublie tous les pays scandinaves qui sont de gros gros fournisseurs de groupes de black metal, ce qui n'est pas négligeable. Cette production US est le reflet flagrant du désintérêt de la France pour ses groupes de metal, et les quelques grosses pointures dans le monde de la prod française (comme Stéphane Buriez) sont plus tournées vers le metalcore / hardcore (il suffit de voir le dernier The ARRS), ce qui n'aurait jamais correspondu à l'univers de Dagoba.
Il suffit, pour s'en convaincre, de prendre l'exemple de Gojira. Exilés aux States pour L'Enfant Sauvage, le groupe a franchi une étape dans le monde du metal. Peut-on en espérer autant pour les Marseillais ? Au vu de cet album, je dirais oui. Franchement oui. Une prod peut-être un tout petit peu trop US pour un public français, mais cela a-t-il vraiment de l'importance puisqu'on sait ce qu'ils sont réellement capables de faire ?

Les Dagob' ont rempli leur part du contrat et défoncé la gueule des Mayas, qui, contrairement aux Marseillais avaient largement eu le temps de peaufiner leur carnage. Mais, au fond de moi, j'espérais que les frenchies feraient mieux que le film de Roland Emmerich. Chose faite aussi. Plus ample et plus direct, ce Dagoba s'annonce donc comme la référence en matière de fin du monde. "Après la mort, il n'y a plus rien". Si cela signifie que la fin de l'album annonce la mort, je veux bien les croire : la seule chose que j'ai eu envie de faire, c'est de violer la touche "play again" sur Youtube. Plus rien d'autre ne pourrait exister, donc.

Repost 0
Published by Hannibal - dans Chroniques
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 18:14

Lundi 27 Mai

- Bachar Al-Assad utiliserait des armes chimiques contre son peuple. Qu'attend Christine Boutin pour faire un parallèle (aka point Godwin) avec les lacrymos des CRS ?

- Pour Christine Boutin, "on est envahi de gays". C'est sûr que si t'habites dans le Marais, Christine, tu dois te sentir oppressée. Et plus si affinité.

- Plus Belle La Vie célèbrera le premier mariage gay. Le tout au milieu d'une fusillade au AK47 et des voitures brûlées, pour vraiment coller à l'actu.

- Pékin fait un geste envers les horlogers suisses. Et dire que s'il restait un métier pas corrompu par les chinois et leurs matériaux de seconde main, c'était celui-là. La Suisse, pays des Ice Watch et des Casio bon marché !

- Un chinois retenu dans une cage depuis 11 ans. Si seulement ça avait été le jeune riche qui s'est permis de taguer le site de Louxor...

- L'ex-directeur de la Société Générale ouvre une banque pour les pauvres. Chez les buralistes ou les revendeurs presse. Ceci dit, Kerviel rembourse les 5 milliards, faut bien leur trouver une utilité.

- Dernière manifestation contre "les sodomites et les amazones" le jour de la fête des Mères. "Certainement la dernière fête des mères", selon certains. Oui. Mais si tu pouvais aussi mettre un justaucorps rose et aller courir devant Gabriac et Benedetti, ça nous ferait du bien, tu vois ? 

Mardi 28 Mai

- Christine Boutin mariée à son cousin ? "C'est une affaire privée". Donc je ne vois pas pourquoi un mariage homosexuel deviendrait public. Pas très dégourdie, pour un ancienne ministre.

- Les rebelles syriens pourront avoir accès aux armes des pays européens. Et Poutine, est-ce qu'il pourra fournir Bachar ?

- Marine Le Pen condamne la levée l'embargo sur les armes européennes fournies aux rebelles syriens. C'est sûr que quand elle arrivera au pouvoir, elle devra trouver une excuse autre que "Oui, mais nous aussi, on a des islamistes qu'on doit détruire".

- L'extrême-droite anglaise réclame un "printemps anglais". Les mecs, ils feraient n'importe quoi pour deux heures de soleil.

- "Bombasse" dans le Petit Robert 2014. C'est pas un mot des années 90, ça ?

- NKM affirme ne pas savoir ce qu'est un bobo. Pour la duchesse du XVIe, c'est bien dommage.

- La plupart des anti-mariage gay remis en liberté. Elles sont belles tes sanctions exemplaires, Manu. Si je me fais tauper, je pourrais être puni de manière exemplaire, aussi ? 

Mercredi 29 Mai

- Une mini-maison portable va bientôt voir le jour. Les mecs, ils sont même pas au courant que les tentes, ça existe déjà. 

- Des hackers chinois ont pénétré les systèmes du Pentagone. Vous voyez l'étiquette "made in China". Voilà où ça mène.

- Les opposants au mariage pour tous ont remis en cause la validité du premier mariage gay. Parce que Frigide y connaît quelque chose, en droit ?

- Ludovine de La Rochère ne veut pas lâcher La Manif Pour Tous et continue d'espérer pouvoir faire quelque chose. On lui retire ses substances illégales ou pas ?  

- Rédoine Faïd arrêté dans un hôtel B&B. C'est déjà glauque de retourner en taule, alors quand tu sais que ta dernière nuit de liberté, tu l'as passé là-dedans...

- "Bruxelles adresse six cartons rouges à la France" selon Le Figaro. Normalement, le match est perdu par forfait au bout de 3 rouges. C'est moche de laisser un pays dans la panade comme ça.

- Avec ce premier gay, la descendance du nom de famille du père est remise en cause. Il suffit pourtant de demander lequel est passif et lequel est actif : c'est ce dernier qui donnera son nom à sa "lignée". 

Jeudi 30 Mai

- Le flegme anglais, cette arme qui fait qu'une mosquée accueille une manif anti-islam avec du thé et des biscuits. Bravo.

- La première salle de shoot ouvrira à Paris au 39 boulevard de la Chapelle. Je l'aurais mis au 237 rue de Vaugirard, moi. Mais bon...

- Bachar Al-Assad affirme avoir reçu des missiles S-300 de la Russie. "Faites pas les étonnés, on a bien dit qu'on aidait les rebelles, non ?" a tenté d'argumenter Vladimir Poutine. 

- Le chômage ne cesse d'augmenter, le flegme de François Hollande ne bouge cependant pas. C'est bien de ne jamais s'avouer vaincu.

- Bon Jovi jouera gratuitement (ou presque) en Espagne. Pas en raison de la crise, en raison de la faible quantité de personnes ayant déjà reservé leurs places (ma minute langue de pute).

- La Grèce condamnée pour ségrégation après l'ouverture d'une école pour les enfants Roms. Par contre, les camps en France, ça, ça passe nickel.

- Takieddine a été placé en garde à vue après une possible tentative de fuite. Le passeport diplomatique de République Dominicaine lui aurait coûté 200 000€ selon Médiapart, soit le prix de la piscine à Jean-François et une société immoblilière.

Vendredi 31 Mai

- Dernier jour du mois de Mai qui a vu se succéder le printemps, l'été, l'automne et parfois même l'hiver. Chapeau.

- Leonardo, directeur sportif du PSG, suspendu neuf mois pour avoir bousculé "par inadvertance" un arbitre. A voir les images, c'est lui qui a raison : il n'a pas fait exprès de charger l'arbitre comme un joueur de foot US. Le tout sans excuse, évidemment.

- La cigarette électronique interdite dans les lieux publics. Ou alors, on colle une taxe dessus pour que ça rapporte de la thune à l'État. Mais ça sera pas gratuit.

- A l'UMP, on lance un scrutin électronique qui n'est même pas fiable 24h. WA-OH !

- Toujours à l'UMP, le scrutin serait "publiquement ridiculisé". Mais les gars, vous faites rien pour que ça fonctionne bien. Comme le dit si bien Valérie Pécresse "Nous faisons la douloureuse expérience de la démocratie". Et voilà, quoi.

- Jean-François Copé appelle "au calme". Venant d'un élu sans légitimité et qui a été élu dans le bordel le plus complet... Non mais allô, quoi.

- Les USA rappellent la Turquie à l'ordre à la suite d'une manifestation anti-gouvernement. Ça se voit que les mecs sont pas accros aux kebabs, hein...

Repost 0
Published by Hannibal - dans Revue de Presse
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:25

Madame Boutin,

Je suis hétéro, blanc, athée (bouh, quel vilain mot) et encore vierge. Je ne me réserve pas pour le mariage, je ne suis pas vraiment un catholique convaincu, les Églises me barbent et je n'aime pas les chants religieux. 

Pensez-vous que je suis normal ? Pensez-vous que je suis assez hétéro pour faire parti de votre minorité, bien que je ne sois pas catholique ? Pensez-vous que ma vie pourra être normale parce que je vote à gauche ? Pensez-vous que j'ai un côté masochiste pour pouvoir accepter de vivre avec des gens qui veulent dénaturer le mariage, terreau fertile de reproduction socialo-raciale depuis 2000 ans ? 

Je vais vous dire, Madame Boutin. Ce qui ne saurait être toléré, par vous et votre Église, c'est l'égalité. Cette égalité qui vous nuit, qui vous fait perdre des agneaux égarés dans la plaine du péché, loin des bergers que vous et vos amis êtes, et des lanternes que vous tenez, à bout de bras. 

"Un glaive dans la main droite, dans la gauche une Bible. Je suis un génocide". L'Esprit du Clan, des metalleux athées (parce qu'il en existe des chrétiens) qui ont joué au Hellfest (vade retro Satanas) l'année dernière. Remarquez que cette citation colle assez bien. Vous prêchez la destruction morale pour mieux asservir les faibles d'esprit et les indécis. Vous génocidez votre propre peuple, celui qui vous fait, qui vous fait exister ailleurs que dans votre paroisse. En effet, combien de témoignages de jeunes catholiques homosexuels ai-je pu lire, perdus entre vos paroles et leurs désirs les plus profonds, ceux d'aimer et d'être aimés, malgré et surtout avec leurs différences ? J'ai dû en lire, au bas mot, une vingtaine depuis votre "révolte". Vous vous rendez compte que vous divisez, avec vos propos haineux jusque dans votre propre religion ? N'avez-vous jamais pensé que vous veniez de franchir une marche dans la stupidité ? N'avez-vous jamais pensé à toutes ces personnes que vous blessez, parce que ce ne sont plus des idées que vous combattez, mais ce que des gens sont intrinsèquement ? Que vous montiez sur vos grands chevaux pour défendre le mariage religieux, certes. Et vous avez bien fait votre travail : si vous vouliez dégoûter à jamais les homosexuels qui pensaient, un jour peut-être, se marier dans l'Église où ils ont été baptisés, dans celle où ils se sont rencontrés, je pense que vous avez réussi votre combat. 

Madame Boutin, je ne suis pas homosexuel, je vote à gauche, je suis athée. Vos propos, je devrais n'en avoir rien à faire, ils devraient me passer dessus comme les propos tenus par Sainte Frigide la Menacée. Mais non. Le fait que vous preniez la parole en tant que femme de foi ET femme politique me gêne : vous vous souvenez, en 1905 (vous n'étiez pas née, non, je n'insinue pas ça. Mais l'École de la République, décadente et critique envers les chrétiens martyrs a dû vous l'apprendre), une loi a été votée, une loi de séparation entre l'Église et l'État. Je ne comprends pas comment vous pouvez, en toute impunité, vous faire entendre dans les deux. Surtout du côté de l'État. Que la religion tolère des choses absurdes, est en partie fondé. Il suffit de voir comment la science a été honnie par les hommes de foi. Vous ne pouvez pas ne pas comprendre ceci. Je reste sceptique quant aux politiciens qui vous ont acclamé, et notamment ceux qui ont manifesté durement depuis le 13 Janvier : ils sont républicains, n'affichent pas de religion en public. Comment se fait-il qu'ils acceptent, alors, de manifester à vos côtés et au côté de Civitas ? Ces gens-là ne voient-ils pas quelle imposture vous tentez de faire passer ? Replacer l'Église au côté de l'État serait dangereux.

A bon entendeur, un hétérosexuel athée metalleux fier d'avoir des amis gays et des amies lesbiennes

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 16:59

Lundi 20 Mai

- Christine Boutin affirme qu'il y a "des lois supérieures au lois de la République". Certainement celles des centres d'accueil psychiatrique.

- Marine Le Pen abolirait le mariage homosexuel si elle était élue. Mais elle a l'air d'oublier qu'il y a un gros "SI" avant d'être élue...

- Le gouvernement va supprimer la loi de suppression de ligne internet pour téléchargement illégal. #ISpitOnYourGraveHadopi

- Le rassemblement néo-nazi des Alpes-Maritimes n'a pas eu lieu. Si, une centaine dans une salle des fêtes de Montpellier. T'imagines Hitler faire ses discours dans une salle des fêtes, toi ?

- Gérard Depardieu va ouvrir un café en Mordovie. Enfin quand on dit "café", ça serait plus de l'alcool.

- 8 morts dans un attentat en Russie. Non, Gégé n'a pas tenté de faire flamber un irish coffee, non.

- Un père égorge ses deux enfants. Le sang aurait dégorgé dans l'appartement du dessous, on aurait demandé des comptes au propriétaire pour mauvaise isolation. 

Mardi 21 Mai

- "This is the end, my only friend, the end". Mort de Ray Manzarek, claviériste des Doors.

- Un homme se suicide à Notre-Dame. Dominique Venner, figure de l'extrême droite. Hé, Christine, ta popularité vient d'être flinguée, si je peux me permettre ce jeu de mot.

- Suicide avec une arme à feu, en plus. Putain, comment ça a dû résonner dans l'église.


- Tornade aux États-Unis. Vu le bruit, Dieu n'a pas eu envie de sortir le Dyson.

- "Si je suis répugnant, comment qualifier Marc Dutroux ?" Écoute, Jérôme, on t'aime bien, mais s'il-te-plaît, vas-y mollo.

- Christophe Barbier a une solution contre "La France paresseuse" : réduire les congés payés d'une semaine. Le mec, il parle de paresse, il bosse à L'Express. Niveau fainéantise intellectuelle, putain...

- Nadine Morano considère que si la droite revient au pouvoir en 2017, elle aura d'autres priorités que le mariage pour tous. Ouais, le chômage, les 35h, tout ça... 

Mercredi 22 Mai

- La députée PS Sylvie Andrieux a été condamnée à un an de prison ferme. La droite s'insurge et critique cette justice indépendante qui condamne les élus de la majorité.

- Une Femen avec un pistolet dans la bouche dans Notre-Dame. La logique aurait voulu qu'elle se coupe un sein, plutôt.

- Rama Yade annonce la naissance de sa fille sur Twitter. Le faire-part de naissance en 141 caractères. La technologie tue la créativité.

- La victime du cannibale de Miami témoigne. Il sait jouer de la guitare, mais il n'a plus d'yeux. Tu peux draguer avec une gratte, mais tu vois pas ce que tu lèves, c'est moche.

- Baby et Népal, les deux éléphantes de Lyon, ne seront pas euthanasiées. Mais si Brigitte Bardot veut se tirer en Russie, hein...

- Nicolas Sarkozy reçu comme un chef d'État à Israël. C'est sûr que quand t'as récupéré 94% des voix à la présidentielle, t'essaies, quoi.

- John Kerry appelle Bachar Al-Assad à "s'engager en faveur de la paix". Moui. Et est-ce que Kim-Jong Un pourrait arrêter de menacer la Corée du Sud ? Parce que c'est pas super gentil, comme attitude. 

Jeudi 23 Mai 

- Pascal Nègre, président d'Universal, rend hommage à Georges Moustaki en précisant que ses succès sont présents dans le catalogue de sa maison de disque. Si la crise économique a touché Universal à ce point, serrons tous les fesses.

- Un militaire anglais tué à Londres par... un musulman. Les gars, vous voulez qu'on arrête de vous stigmatiser, mais faites comme Boutin : faites des manifs "démocratiques" pour qu'on oublie que vous êtes dangereux.

- Le militaire tué à Londres a été tué à la hache. Par un Noir. Encore un qui se battait sûrement contre la théorie de la reproduction sociale mais qui aura quand même fini par utiliser les mêmes outils que ses ancêtres dans les champs de cannes à sucre.

- Le FMI réaffirme sa confiance en Christine Lagarde après sa mise en examen dans l'affaire Tapie. Quand t'es au FMI, tu peux détourner de la thune, mais un scandale sexuel, ça fait tâche. T'es une organisation économique mondiale ou tu l'es pas, ceci dit.

- La RATP s'équipe de lampes à LED. C'est sûr, c'est plus simple de voir où tu tombes en panne avec des LED plutôt qu'avec des vieux néons crasseux.

- Un collier de diamants a disparu à Cannes. Je savais pas qu'il y avait des roumains à Cannes à cette période de l'année.

- Frigide Barjot hésite à aller manifester Dimanche car elle a peur des manifestants d'extrême-droite. Alors, ça fait bien bien mal, le retour de bâton en pleine gueule, hein ? 

Vendredi 24 Mai

- C'est dans la joie et l'allégresse que Frigide Barjot annonce qu'elle n'a pas envie de se faire casser la gueule par les monstres qu'elle a réveillé au mois de Novembre et qu'elle n'ira donc pas manifester Dimanche.

- Ceci dit, c'est paradoxal pour une femme qui promettait du sang à François Hollande. Mais je ne pense pas qu'elle voulait que ce soit le sien. Celui de foetus innocent, peut-être. Mais pas le sien.

- Fin de la gratuité des classes prépa. Ah... Parce que jusque là, c'était gratuit ? Par contre, la fac, tu raques quasiment 200€ l'année, mais t'es quasiment pas encadré, t'as pas de moyen de progresser. Si c'est comme ça qu'ils comptent faire progresser l'égalité...

- Copé incite les militants UMP à aller manifester Dimanche. Mais à part ça, l'UMP est complètement dans la démocratie et se refuse de parler de "déni". Lol ?

- Un enfant sur dix de parents divorcés ne voit jamais son père. Mais si cet enfant résulte d'un adultère, peut-on vraiment en vouloir au père ? #JePoseLaQuestion

- André Rossinot renonce à la mairie de Nancy en 2014. Ça, c'est pour pas avoir à subir les quolibets des fans de l'ASNL pendant l'Euro....

- La Turquie interdit la pub pour l'alcool. Oh ! Quelle surprise.

 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Revue de Presse
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 19:30

Lundi 13 Mai

- Le rapport Lescure propose de taxer les smartphones et supprimer Hadopi. Hé, François ! Commande encore ce genre de rapports et tu finiras avec une cote de confiance dans les négatifs. Taxer les smartphones... Et pourquoi pas augmenter le prix des bières, aussi...

- Ce même rapport Lescure propose les films en VOD à 30€. Ouais, à ce prix-là, il revient plus rentable de tourner aux blue-ray.

- L'UMP exclut un de ses militants pour avoir pactisé avec le FN. Pour l'exemple. Ils auraient mieux fait d'exclure le patron. "Que vous soyez petit ou grand, les jugements de cour vous rendront noir ou blanc" (ou un truc dans le genre).

- Le Qatar domine enfin la France. Ah non, désolé. Le PSG.

- Trois Roms, dont un enfant, sont morts dans l'incendie d'un squat insalubre. Ils ont refusé l'avion, on y peut rien, après, hein...

- 6 ans de prison requis contre Berlusconi dans le Rubygate. DSK doit se sentir mieux, d'un coup. "Hé, Dodo, t'as pas une pouliche pour fêter ça ?"

- Panique en Arabie Saoudite à propos du Coronavirus. Tu m'étonnes, l'alcool, ils ont pas l'habitude.

Mardi 14 Mai

- Christine Boutin tourne en dérision la mastectomie d'Angelina Jolie. C'est sûr que quand on est un transsexuel, notre seule envie est d'avoir une vraie paire de loche.

- Findus mise sur le "made in France" après le horsegate. Comment ça se traduira ? Grosso modo comme ça : "On vous entube toujours, c'est toujours du cheval, mais attention, du cheval français, transformé en France, pas en Roumanie". Alors ?

- La page Facebook officielle de "How I Met Your Mother" a révélé le nom de la mère des enfants de Ted. Ah ! Parce que c'était encore ça, le pitch de la série ?

- Nabila trouve que Jean-Marie Le Pen est drôle. Le tout à Libération, s'il vous plaît. N'est pas proposeur de scoop qui veut.

- Nuit de terreur à Paris : les Qataris ont découvert le hooliganisme et les ultras. Et là, par contre, y'a pas de "ultras rentre chez toi"...

- Claude Guéant aurait reçu un virement de 25.000€ de Jordanie. "Les clous et le marteau pour suspendre les tableaux, oui. Je vois pas en quoi c'est suspect".

- Cyril Hanouna remplacera Michel Drucker sur Europe 1, qui, du même coup, deviendra la deuxième "radio jeune" derrière Skyrock. A quand le remplacement de Bruce Toussaint par Mathieu Delromeau ?

Mercredi 15 Mai

- Jérôme Cahuzac serait candidat à sa propre succession dans une circo du Lot-Et-Garonne. Pour un mec qui était au bord du suicide il y a un mois, il se porte plutôt bien, apparemment.

- Début du festival de Cannes. Vous me filez déjà la nausée.

- Marine Le Pen propose aussi son interprétation des débordements liés au PSG : "des délinquants d'origine immigrée". C'est facile, ça. Manuel Valls, espagnol. Lionnel Luca, Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy, roumains. Les voilà, vos délinquants d'origine immigrée.

- Et la récession, mesdames et messieurs. Grande absente lors de la première année sous Hollande, elle vient de faire son apparition sous les huées et les applaudissements de la droite.

- Deux nuits d'émeutes à Paris pour une modique somme d'un million d'euros. La gauche est minable, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, moi... Sous Sarkozy, ça serait monté facilement à trois ou quatre...

- Première transmission du Coronavirus à une infirmière. Comment le sait-on ? Partout dans le service, elle cherchait le mini-bar.

- La Gay Pride encore interdite en Russie. En même temps, on prend soin d'eux... Sortir sur des chars à fleurs en maillot de bain par -15, c'est pas cool. 

Jeudi 16 Mai

- Gérard Depardieu incarne le rôle de DSK. A gros porc, gros porc et demi.

- Claude Guéant suspecté d'avoir favorisé un emploi fictif. Celui d'un peintre.

- Christine Boutin elle aussi cité dans une affaire d'emploi fictif. "Non, le Christ m'a bel et bien demandé un poste de conseiller municipal".

- Un homme se suicide dans une école maternelle avec un canon scié. Le mec, il devait avoir aucune connaissance pédopsychologique pour faire ça. D'abord on explique son geste. Ensuite, on passe à l'acte.

- David Beckham met fin à sa carrière professionnelle. En dehors de ça, Paris, c'était pas pour le fric, non.

- 2 tonnes de cannabis caché dans une cargaison de carottes. Les douaniers se demandent encore pourquoi les feuilles avaient cette forme si... particulière.

- Accord sécurité sur la fabrication des textiles au Bangladesh. "On va mettre des portes et des fenêtres, qu'ils puissent sortir s'il se passe quelque chose."

Vendredi 17 Mai

- L'évènement du jour, c'est l'adoption de la loi sur le Mariage pour Tous par le Conseil Constitutionel. Frigide Barjot y voit une "provocation". L'anti-républicanisme, c'est maintenant.

- Frigide Barjot doute de l'indépendance des Sages. C'est sûr, avec une majorité de droite, on ne peut douter de cette décision et de sa provenance. Pauvre femme.

- En même temps, je la comprends. Moi aussi, je baliserai si je jouais ma vie médiatique sur cette dernière cartouche.

- L'Assemblée supprime le mot "race" de la consitution. "Vazy, nique ta".

- Un million de dollars de bijou volés à Cannes. Bien. Un petit pas pour la normalité, un grand pas pour la pauverté.

- Jérôme Cahuzac "a choisi" de toucher ses indemnités ministérielles, selon Pierre Moscovici. Et bim ! 9000€ en Suisse. Vous n'avez rien vu ? Ce type est un magicien.

- 59 lycées du Bas-Rhin en état d'alerte après une menace de fusillade dans des lycées. Après la maternelle, la logique aurait voulu une école primaire. Mais bon. Si vous n'êtes pas capables de hiérarchiser les classes, hein...

 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Revue de Presse
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 17:38

Alors. Que les choses soient bien claires. Je n'ai pas abandonné ce blog. Je ne suis pas atteint, non plus d'Athazagoraphobie. J'aime bien être seul dans ma bulle. Cependant, ce blog n'est pas à l'abandon, je laisse une certaine continuité dans mes publications (une fois par semaine, oui) avec les revues de presse. J'aime bien, et vous êtes nombreux à aimer ces petites revues de presse. On me l'a dit.

Cependant, j'aime bien, des fois (plus beaucoup, certes), revenir pousser un coup de gueule. Cette fois, c'est contre tous ces gens qui se considèrent stigmatisés et qui ont peur de se faire broyer par les méchants. Les méchants ? Tout. Et n'importe qui. Surtout ceux qui considèrent que les peureux sont anormaux. Grâce à Bush, s'opposer à la guerre en Afghanistan était passible d'Américanophobie (alors que n'importe quel quidam sait qu'il s'agit d'une bushophobie, ni plus ni moins). L'Américanophobie, c'est bien, parce que ça permet à ceux qui sont américanophiles que t'es musulman et que tu es donc un hérétique, ou même un terroriste. Je ne sais pas c'est quoi le plus insultant, mais, sortant de la bouche inculte d'un pilier de bar texan, ça doit être un compliment.

Il y a quoi, grosso modo deux mois, on avait le droit à la "cathophobie", lancée comme un cri, un SOS, qui part dans les airs, et qui, finalement, ne laisse aucune trace. Sauf qu'ici, l'écume n'ont pas fait la beauté de ce mot, parce que l'écume était la bave qui s'échappait des babines des soeurs BB, Frigide Boutin ou Christine Barjot, j'ai pas encore réussi à me décider. Cette cathophobie venait en opposition avec l'homophobie. On peut les comprendre, qu'elle veuille se défendre. Mais quand on manifeste avec Alain Escada et les Jeunesses Nationalistes, on a pas trop trop de crédit et on ferait mieux de se taire plutôt que de brailler. C'est sûr qu'après avoir pris une giclée de lacrymo, elle ne devait plus avoir toute sa tête.

Il y a deux semaines, ou une, enfin bref, on avait le droit à la germanophobie, qui revenait, en gros, à de la Merkelophobie, parce que ce n'est pas l'Allemagne, mais bien Angela qui est amenée à s'en prendre plein le gosier. Mais ceci dit, la Merkolophobie est plutôt compréhensible. Quand on se permet de donner des ordres (en Allemand, en plus, ça a de la gueule) aux autres pays parce qu'on est en "plein-emploi" (et encore, même ça, ça commence à se casser la gueule, comme mythe), alors qu'eux n'ont que des sales chômeurs incapables de trouver un emploi, qui parasitent la société et qui préfèrent vivre au crochet des autres et qu'on vient se plaindre qu'on nous aime pas, je sais pas, remets-toi en question, quoi. C'est comme si je te dis t'es Henri Guaino, t'insultes et remets en cause la justice et tu refuses de répondre aux questions des policiers. Non mais allô, quoi.

Henri Guaino. Justiçophobe et poliçophobe quand le pays vire à gauche. Un joli cas de séparation mentale. Si je me souviens bien, c'est lui qui affirmait que c'était mal de remettre en cause la police républicaine dans les incidents (ô ! un euphémisme) du 17 Octobre 1961 et qu'il était donc inadmissible que la gauche se repente et dise que la police avait mal agi. Écoute Henri, j'ai rien contre toi. C'est juste tes arguments qui me filent la gerbe. Si tu n'acceptes pas que la gauche remette en cause une police qui était de droite en 1961, pourquoi te permets-tu de remettre en cause la police ET la justice de gauche en 2013 ? Viens, assieds-toi et on parle, si tu veux. Ton père ? Tu ne l'as pas connu. Oui, va jouer avec Christine et Frigide, oui.

Enfin, le plus drôle, le plus flippant et le plus absurde, le type qui se plaint de la "végétophobie" ambiante. Attends, rembobine. "Végétophobie". T'as entendu ? Non. Putain, allez une dernière que tu captes. "Végétophobie". Non pas que cet homme ait une peur irrationnelle des légumes, mais juste qu'il refuse qu'on blague sur les végétariens, ces choses personnes qui te regardent avec dédain quand tu manges un gros steak de 250 grammes avec des frites cuites à l'huile de boeuf, trempées dans la mayonnaise (ou du ketchup, mais ça, ça va), faite avec des oeufs de poule (ah mon Dieu, comment peux-tu manger un ovule non-fécondée ?! Il y avait la possibilité de la vie, avant). Après, ouais, d'accord, on est végéphobes, mais est-ce que vous valez mieux en tant qu'omniphobes, hein ? Je sais pas, vu la manière dont vous me regardez quand je mange ma viande.


A mon avis, on n'est pas loin d'avoir encore de nouvelles surprises ! Évidemment, je vous tiendrai au courant. 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact