Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 17:54

Par cet article, j'aimerais rendre hommage à Clément Méric, jeune militant d'extrême-gauche qui militait pour l'aide aux sans-papiers, en faveur du mariage pour tous, contre l'homophobie et l'anti-fascisme. Ce jeune homme, décédé aux alentours de 17h30 ce jour, était, depuis 24h en "état de mort cérébral" après s'être fait agresser par des fascistes (qui ne sont pas au FN, comme l'a martelé la bonne Marine et le gentil Louis Aliot, son compagnon politico-marital). S'ils n'en sont pas, et je le souhaite au clan Le Pen, pourquoi, alors ce bon monsieur Aliot (avec qui sa compagne n'est pas mariée, mais là, ça ne gêne pas, apparemment) devra expliquer ses propos qui, sur RMC, n'ont pas fait grand bruit, et qui, pourtant auraient dû. En effet, le beau-fils de Jean-Marie affirme que le stalinisme est responsable "de centaines de millions de morts". Stalinisme qu'il rapproche bien évidemment du parti communiste. Et, encore plus fort, dans un moment de lucidité et d'ironie, il affirme que ce même stalinisme, et donc, par voie de faits, Jean-Luc Mélenchon est responsable des... camps de concentration.

Tout ce procédé gerbant, utilisé par le numéro 2 du FN, est une conclusion assez logique de ce qui se dit en murmure depuis pas mal d'années maintenant et que j'entends de plus en plus souvent. A savoir que, si t'es communiste, t'es FORCÉMENT stalinien. Non, je suis désolé. Staline n'était pas communiste. Il était obnubilé par le pouvoir et la domination. C'était donc un fasciste. Ni plus ni moins. Je demande l'attention de certaines personnes, celles qui affirment que Mélenchon est à coller dans le même panier que Staline parce que défilant sous la mention "communiste". A ces personnes, je demande ce qu'elles diraient, comment elles réagiraient si on venait leur dire que, comme Hitler utilisait la mention "socialiste", Mitterrand, Hollande et compagnie sont à mettre dans le même panier qu'Adolf. J'entends déjà les huées et les appels au meurtre. Mais la réalité est là. Quand comprendez-vous que Staline était aussi communiste qu'Hitler était socialiste ? Ou alors, vous le faites exprès, pour pouvoir encore brailler que Mélenchon est un extrémiste et qu'il ne comprend rien à la logique "social-démocratique" prônée par notre bon Président. Cette deuxième option me semble la plus viable, étant donné la force des arguments pour tenter de montrer que Staline et Mélenchon sont à mettre véritablement dans le même bateau. Si vous y arrivez, vous m'appelez, je suis impatient de voir ce que ça donne. Marx, d'accord, Lénine à la rigueur (et encore).

Tout ça pour dire, M.Aliot, que vous êtes un bon en histoire et qu'il serait bon, M.Peillon, de revoir un chouilla le programme et les termes utilisés en histoire. Chaque mot est une bombe, mais on ne s'en rend compte que lorsqu'ils explosent. 

Par ce fait divers sordide, on a eu aussi le droit à un magnifique tweet (que je ne cautionne pas, sur la forme) de Pierre Bergé, l'un des principaux actionnaires du Monde et proche du PS, avait affirmé que "l'immonde Barjot" était responsable de cette horreur. Je ne partage pas cette façon de le dire, mais le fond me semble vrai. Et Mme Barjot n'est pas la seule responsable de cette horreur. Il en incombe aussi à Christine Boutin et à toutes les sphères politiques ayant, peu ou prou, favorisé la dédiabolisation du FN, et, par voie des fait, des groupuscules d'extrême-droite. Si l'on dédiabolise le plus vieux, alors les plus jeunes se sentent protégés. Ça me semble logique. Mesdames Barjot et Boutin, vous tenez, entre vos mains, le premier mort que la première sus-nommée avait prédit "François Hollande veut du sang ? Il en aura". Le 12 Avril 2013. Ne venez pas faire la sainte, maintenant, en affirmant que les propos, certes sordides, de Pierre Bergé à votre égard ne sont pas justifiés. Quand on appelle au sang, qu'on dédiabolise l'extrême-extrême droite, il me semble évident que le retour de bâton est, quand même, justifié. Vous avez appelé au sang, il n'a pas fait qu'arroser François Hollande, il l'a même certainement crédibilisé un peu plus (ce que vous n'avez cessé de faire, en fait, depuis Novembre dernier, à savoir montrer que l'opposition n'était que du vent et refusait de se mettre sur pieds pour défendre les vraies valeurs de la France, celle d'égalité, de liberté et de fraternité). Madame Barjot, quand on ne veut pas être affiliée à l'extrême-droite, on évite de se faire prendre en photo lors d'une embrassade avec Gilbert Collard, ça la fout mal, m'voyez.


525184-manif-meric-banderole.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact