Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 21:04

- L'UMP, c'est, depuis 2007, un parti comique. Ils essaient de verser, quelque fois, dans la tragédie, en parlant de trahison ou de trucs comme ça, mais leur premier choix, ça devait être "Théâtre de Vaudeville". Alain Juppé, fondateur, qui a refusé de lire les conditions d'utilisation. 

- Parce qu'on a cherché quelque chose de plus rapide pour retourner des vestes, on a pas trouvé. Même l'Ancien, le "Grand", le Respecté y va même de sa pique, en disant que "pour un premier ministre, ne pas faire plus de 50% à une élection interne, c'est [un peu minable, surtout face à un fils de trou du cul proctologue]"

- Sarkozy : sur la pente glissante, convoqué par le juge Gentil (pour le coup, il le sera un peu moins, hein). Pour le parti qui prône la rigueur morale, tu parles d'un exemple. Mais apparement, pour eux, et surtout pour Nadine, il reste le seul qui ait sorti l'UMP du gouffre. Sauf que quand on est un gouffre, on a pas conscience d'en voir un. Voilà voilà.

- Jean-François qui tient à son trône de Roi du Monde. Bah si, c'est ça. Bon, il a lâché un peu de lest pour aller discuter avec Fillon et Juppé, mais bon. Ce mec est un rapace. Quand il est capable de placer "chicaner" dans une phrase, on se dit que le niveau est là. Mais pas vraiment bien réparti, en fait. Il aurait aimé les belles lettres, Jeff, il aurait pas pris Morano comme soutien, cela coule de source. Nadine, ce roquet qui gueule mais qui mord jamais. 

- Romney peut aller se rhabiller avec ses soutiens de Chuck Norris et de Clint Eastwood. Quand t'as le soutien de gens aussi influents que Faudel, Mireille Matthieu ou Gérard Depardieu, ben tu sais que t'es parti pour fritter tout le monde. 

- Quand on critique le PS parce qu'il y a eu de la fraude à Reims en 2008, on évite de faire pareil quatre ans après et de venir pleurer parce que vous, ben vous aviez fait ce qu'il fallait pour que ça n'arrive pas. Par exemple, laisser Eric Ciotti bourrer les urnes de Nice avec des bulletins Fillonistes. Après, ce qu'il bourre, hein, ça regarde personne, mais pas les urnes, enfin !

- Quand t'as un institut dont l'acronyme est "COCOE", tu m'étonnes que tu vas passer une semaine de merde. Encore plus quand tu découvres que t'as convoqué la "CONAR" pour le recours, tu te dis que t'es vraiment mais vraiment dans un délire complet.

- Quand on propose Alain Juppé pour régler le conflit et que tu penses directement à "Mais il est pas mort, lui ?", c'est que vraiment, ce n'était pas la bonne personne pour régenter la maison.

- Quand Copé reçoit le soutien, à demi-caché, de Christine Boutin par coup de "François Fillon n'a rien à dire, il a perdu, c'est un lâche" touça touça, tu te dis que ça cache pas loin de 800.000 euros, ça. Pour que Christine prenne la défense de ce pauvre JF, persécuté par ses camarades qui ne reconnaissent pas son aura naturelle de chef naturel du parti naturel de la France.

- Quand tu vois que le bouquin de Copé titré "Promis, j'arrête la langue de bois", c'est que vraiment, l'amnésie a fait un carton à droite. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact