Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 19:10

Je pensais mon article d'hier définitif. Et bien non. Après une "soirée" (de 24h) électorale, on croyait que Jean-François Copé en était sorti vainqueur. Partiellement détruit, mais vainqueur quand même. François Fillon a totalement démoli cet espoir aujourd'hui. 

Quelle ne fut pas ma joie de "sale gôchiss de merde" de voir ça ! Encore un peu d'animation ! Chouette ! François Fillon qui revient à la charge et qui affirme que les votes en Outre-Mer n'ont pas été comptabilisé. Soit Copé reste, et il passe pour un raciste xénophobe, soit c'est Fillon et tout ira(it) bien (mieux ?). Mais Copé refuse de lacher son steak (oui, la métaphore animale, oui. Que quelqu'un ose me dire que ça ne correspond pas), au profit de Droopy, sous prétexte que c'est lui qui a gagné. L'argument béton. Il prévoit aussi de ressortir les résultats de Nice, rien que pour lui mettre un peu sur la gueule. Jean-François refuse de "chicailler" avec François. Il essaie de tendre la main, en affirmant que "le temps électoral est terminé". En gros, c'est "François, je t'ai démoli, maintenant t'arrêtes de me saoûler, et de me mettre des bâtons dans les roues. C'est moi le président ! Alors tais-toi et cire mes pompes". Peut-être pas, mais presque.

Voilà une interview de Copé, où il semble partiellement irrité qu'un "ancien premier ministre qui n'a pas pu faire plus de cinquante pourcents soit battu" cherche des embrouilles.

Puisque la platefrome à l'air de vouloir me pourir mon article, je vous mets directement le lien de la vidéo. JFC entube FF.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact