Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 18:38

Le FN se banalise aux yeux des français. Premier point : en politique, on ne dit plus FN (héritage à papa), mais "Rassemblement Bleu Marine" (c'est moi la chef). Ça fait toute la différence. Pourquoi ? Le FN de Jean-Marie Le Pen était négationniste (considérons les choses comme elles sont), raciste (les noirs, les hispanos, les ritals, les juifs dans le même sac). Le "Rassemblement Bleu Marine" est plus modéré. Ne fait plus de déclarations sulfureuses sur les camps (c'est déjà ça de pris) et n'a plus qu'un ennemi étranger, l'arabe (ou le musulman, c'est pareil), peu importe qu'il soit né en France ou pas. On ne fait pas la différence quand on contrôle au faciès. Second point : "aux yeux des français" : alors, sous prétexte que l'on affirme prendre un "panel représentatif", on peut se permettre de faire parler mille français au nom de soixante-neuf millions d'autres ? Non, désolé.

Ensuite, et il faut dire ce qui est, la radicalisation de Nicolas Sarkozy en Mai dernier a sensiblement aidé à ça. Pourquoi ? Quand on fait une campagne aussi droitière, que l'on dit que "Les idées du FN sont compatibles avec la République", je suis désolé, mais qu'on ne vienne pas nous dire que l'on ne souhaite pas un rapprochement avec ce parti. Après, on vient dire que "c'est purement électoraliste". Donc, Claude Guéant, Brice Hortefeux et Henri Guaino, avec leurs propos immondes et fleurant bon le racisme primaire, ont fait campagne pour Sarkozy ? Je note, je note.

Si le FN est aussi légitime que cela, il peut donc gagner haut la main les municipales de 2014, les présidentielles et les législatives de 2017. Moi, j'ai des doutes. Pourquoi ? Le résultat sera le même qu'en 2002 (pas du 82-18%, évidemment), le FN se prendra les pieds dans le tapis, se remettra en question pendant dix ans et reviendra à la prochaine élection plus fort et plus présent. 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:59

"La Chine rase ses montagnes pour construire des villes". C'est comme ça que commence l'article sur Big Browser. J'ai envie de dire oui. C'est bien beau. Sauf le jour où y'aura plus de montagnes à raser et qu'ils devront s'attaquer aux forêts. Et là, c'est sur l'île de Paques qu'on va se marrer. Parce qu'on sait ce que ça fait de raser les forêts pour faire des projets titanesques. 

Et sincèrement, je m'étonne encore que les Chinois puisse voir leur population augmenter autant, avec la politique de l'enfant unique et le nombre de meurtres de nouveau-né de sexe féminin. Je m'étonne aussi qu'ils n'aient pas réussi à faire une armée conséquente pour aller coloniser l'île la plus proche (outre Hong-Kong), le Japon. Parce que c'est bien beau d'avoir peur d'eux, mais pour aller les attaquer, là, y'a plus personne.

Ces chinois. La bonté et son contraire personnifiés. Sauver les pandas coûte que coûte mais raser les montagnes et leur habitat naturel, donc, pour polluer encore un peu plus un espace qui n'en peut plus. Je suis pas un expert en démographie, ni en géopolitique, ni en quoi que ce soit, mais je vois mal comment on va pouvoir se faire côtoyer les Indiens et les Chinois sur un même espace, avec le Népal au milieu, en plus des tibétains. Sincèrement, ça va être le bordel.

Le plus drôle, c'est de savoir que là-haut, y'aura vraiment que dalle et que tout sera isolé. Ça arrive pas à piquer une île aux Japs et ça se prend pour les maitres du Monde.  

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 18:18

Dimanche, c'est la finale du superbowl. J'ai quand même une pensée pour les barmans qui ont flairé l'événement et vont devoir ouvrir jusque tard dans la nuit. Mais bon, après tout, un fan de sport reste un fan de sport, et, surtout dans le monde du joyeux foot américain, la bière coulera (encore ?) à flots. 

Il serait intéressant de faire (peut-être que ça a déjà été fait) une étude sociologique sur ce qui pousse ces gros beaufs d'américains bouffeurs de steaks à la sauce barbecue, le tout arrosé de Budweiser bon marché gens honnêtes que sont les américains, ces fins gourmets qui se sustentent avant d'aller voir ces joutes que l'on fait passer pour du sport mais qui, en fait, ne sont que de la danse moderne. C'est vrai. Qu'est-ce qui peut bien pousser les gens à se coller devant un écran, sur des sièges en plastique bon marché, à manger de la bouffe grasse et dégueulasse pour voir onze lopettes en collant avec des casques se rentrer dans le gras ? Qu'est-ce qui peut pousser des gens à avaler la pub du superbowl ? Vous savez, cette pub, qui tous les ans, à la même période fait le tour du monde. Alors que c'est juste de la pub que les gens ont payé bien chez pour avoir une putain visibilité, même meilleure que celle de Morano sur Twitter, c'est dire.

Ou alors, c'est pour la mi-temps. Où l'hymne américain est chanté en play-back par une chanteuse en manque de visibilité qui va réussir à faire grimper ses ventes et pourra ainsi se payer une tournée mondiale, en faisant des photomontages de Marine Le Pen avec une croix gammée sur le front (ahah). Non mais sérieux. Depuis quand Madonne a-t-elle de l'intérêt pour la politique française ? Notamment pour une fasciste qui n'a même pas fait 20% aux dernères élections ? la républicaine Mme Le Pen (le politiquement correct), ce mal millénaire.

Je crois, à travers cette enquête, avoir démontré pourquoi le superbowl n'avait pas encore enrolé les pingouins d'Amérique Latine. Pourquoi ? Parce qu'à part une poignée d'Américains qui ont ça à une heure décente, nous, on s'en bat la couenne de savoir qui des Patriots ou des Celtics vont gagner. Tout aussi important que de savoir que Beckham va faire une pige de cinq mois au PSG (sûrement pour pouvoir dire qu'il a aidé "un grand club"). 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 18:32

L'idée de la Françafrique, a été, selon la légende populaire oubliée dès que le Général De Gaulle a filé aux Algériens leur indépendance. Après une guerre contre l'indochine de 1946 à 1954, on repart directement sur l'Algérie jusqu'en 1962. A partir de là, l'empire colonial s'effondre totalement. Seules quelques élites ont encore l'usage du français en Afrique Noire, ou ceux qui le parlent le mélange à du Wolof et ça en devient incompréhensible. 

Donc, j'aimerais savoir pourquoi on recommence notre ingérence en Afrique. J'en ai déjà parlé, c'est l'uranium qui fait couler le plus d'encre. Mais heureusement, ce sujet compliqué a été bouté hors de presse par le non moins méga prolifique mariage pour tous. Et la victoire de François Gabart. Et cette famille expulsé du Musée d'Orsay parce qu'elle ne remplissait pas les conditions d'hygiène.

Oui, l'actualité est mouvante. C'est vrai qu'on ne peut pas parler tout le temps de la même chose (sauf quand on s'appelle Jean-Pierre Pernaut, évidemment). C'est sûr qu'on s'ennuierait vite de voir les soldats au Mali faire la même chose : combattre, tuer (c'est pas bon pour l'image de la nation des Droits de l'Homme, ça). Et puis bon. C'est déjà le créneau des chaînes d'info en continu, donc bon. On va pas trop leur prendre leur pain quotidien. 

Mais, grâce à cette mouvance, on découvre (encore) le vrai visage de la droite : attachée à des valeurs chrétiennes (alors que celle-ci se dit laïque), anticonstitutionnelle (elle ose demander un référendum sur les sujets sociétaux alors qu'elle a fait modifié la constitution en 2010 pour faire passer sa loi sur les retraites sans devoir faire de référendum), amnésique (quand on oublie de retirer un piège et qu'on se prend les pieds dedans, on ne peut s'en prendre qu'à soi, pas au PS), immonde et immorale (elle serait prête à refuser la nationalité aux enfants nés de mère porteuse étrangère alors que l'enfant est français), c'est vous dire la notion bien faible de "patrie". Déjà avec des enfants Français, c'est horrible, je n'ose pas imaginer à quoi ressemblerait la loi si elle concernait aussi les enfants étrangers.

L'UMP, depuis sa défaite, nous montre la difficulté qu'il y a de subir un retour dans l'opposition. En plus de se casser la gueule en interne, le parti fait aussi pâle figure sur la scène politique, comme le montrent les débats à l'Assemblée Nationale. 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 16:41

C'est cette question que j'ai envie de me poser. Je pourrais en accoler une autre : "La presse est-elle de droite ?". Pourquoi ? C'est simple. Quand on voit le traitement médiatique de deux manifestations, on peut commencer à douter. De un, la télé, notamment les chaînes d'info en continu. Certes, il y a eu l'arrivée du grand, du puissant, du merveilleux, du pourfandant François Gabart. Mais était-ce suffisant pour déloger une manif de la place qui lui revient ? Est-ce si important que ça ? Un mec qui fait le tour du monde en moins de 80 jours (Jules Verne, tu peux aller te rendormir, merci) en solitaire est-il plus important qu'une manif pour l'Égalité ? Apparemment, oui. 

Que se serait-il passé si la Manif Pour Tous (les catholiques et les extrémistes main dans la main, notamment, mais aussi des enfants qui ne comprennent pas dans quoi on les embrigade) s'était déroulée le même jour que la formidable arrivée de François Gabart ? Je suis en droit de me poser la question (comme tant d'autres), vous en conviendrez. De quelle droit la télé vient-elle faire du sectarisme sociétal (parce que c'est ça, peu importe votre point de vue, vous devez reconnaître que ces manifs nous ont montré quelque chose de cet acabit), de choisir de privilégier telle ou telle manif, tel ou tel point de vue ? Est-ce ça la déontologie journalistique ? Est-ce ça la prétendue "suprématie gauchiste" dans les médias ? Foutaises. Et les gens de droite le savent bien : ils sont en surnombre dans le monde de la télé (je me demandais toujours pourquoi elle allait mal, j'ai la réponse). Je n'aime pas la désinformation (vous voyez comment je suis un bon gars ?), peu importe d'où elle vient. Chaque manif apporte son lot de positif et de négatif. La télé se fait relais sélectif, c'est cela qui me semble pourri.

Je me demandais pourquoi j'ai ricané, ce matin, en cours, quand M.Dirkx a dit "La France, cette démocratie qui prône l'égalité". Maintenant, après avoir vu les détournements nauséabonds et provocateurs du GRAAAND Samuel Lafont (le mec qui sera sans doute l'élite dans dix ou quinze ans, pas rien, quoi), faire des détournements photoshopés qui prônaient l'inceste pour tous (vraiment du bas-niveau, quoi), et après, ce type vient se plaindre que la droite est mal considérée dans notre pays. Sérieusement.

L'ignoble montage de Samuel Lafont qui en revient à assimiler Mariage Pour Tous et inceste. Y'a pas à dire, ça doit les troubler, cette question d'inceste. Peut-être un syndrome d'Oedipe refoulé ?


Voilà la photo retouchée, où le bon Samuel s'indigne de l'inceste qui habite tous les partisans du Mariage Pour Tous.

Lafont.png 


Et voici la photo originale, prise fin Novembre 2012.


T3quBGw.jpg 

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 19:01

C'est en regardant le film Elephant de Gus Van Sant (que j'avais déjà vu, ceci dit), que je me suis mis à comprendre un peu mieux le mécanisme de ce film. La première fois, il m'a paru vraiment, mais vraiment long et soporifique. Finalement, j'ai percuté. Et ce film est juste... bouleversant. Pourquoi ?

Parce que déjà, la manière de filmer de Van Sant, qui est très très personnelle (en effet, vous n'entendrez jamais dire une personne dans un ciné : "Ce mec filme comme Gus Van Sant, c'est fou"), qui joue sur pleins de sous-entendus. Sa manière aussi d'alterner les plans, de voir l'histoire d'un personnage puis de le revoir, plus tard, croisant le chemin d'un autre personnage. Quand on comprend les mécanismes de la réalisation, cela va tout de suite mieux.

Ensuite, ce film, au-delà d'une réalisation géniale va plus loin. Le génie de ce film tient plus à la banalité du quotidien qu'à la présentation de la fusillade. Parce que c'est bien ça, le point d'orgue du film : montrer comment une fusillade bouleverse. Pas seulement des vies, mais aussi le quotidien des gens. Dans Elephant, un univers entier s'effondre. D'ailleurs, la phrase des deux tireurs "Vas-t-en, ne reviens pas" est assez évocatrice. Une sentence du type "ce que tu as connu est mort, essaye de te faire à l'idée que tes amis, tu ne les reverras qu'une fois. En costume noir dans une Eglise". C'est cette dimension qui m'a frappé au visage, hier. Une fissure dans l'espace-temps, qui ne se refermera pas. 

Avec toutes ces polémiques sur les armes aux Etats-Unis et la dernière fusillade en date d'aujourd'hui, il me semblait important de dire ce que je pense vraiment de cela. L'épisode des Simpson que je regardais à midi y faisait tristement écho. Le port d'armes légal aux Etats-Unis est protégé par la constitution. Là, est, pour moi, le problème. Cela donne un énorme avantage à la NRA (National Rifle Association, Association Nationale des Armes) qui vend toujours autant (voire plus) de fusils, de flingues, d'armes de poing, depuis la fusillade de Newton, en Décembre dernier. Il serait urgent, pour la première démocratie du monde, de faire en sorte que tous ces citoyens soient égaux, qu'il n'y ait plus de violences. Mais les gouvernements successifs savent (je ne fais pas là l'apologie d'une quelconque théorie du complot) et sauront toujours que le lobby des armuriers est tellement puissant qu'ils ne pourront rien faire (sauf augmenter les taxes pour récupérer un peu de feraille). Alors on continuera à écraser une petite larmichette devant les caméras du monde entier, pour montrer qu'on est quand même triste que notre lobby (et notre gouvernement) autorise de telles atrocités, et que, le soir, avant de s'endormir, on recharge sa carabine parce qu' "on sait jamais".

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 18:30

Skyfall. Un nouveau James Bond. Un énième James Bond, en fait. 
Déjà, pour mettre les choses au point, que vous puissiez m'achever si vous me trouvez, je n'ai vu aucun James Bond (oui, c'est véridique). Je n'ai jamais vu, non plus, la série des Rocky, Terminator, Robotcop (j'ai dû en voir vaguement un, une fois, alors que j'avais entre quatre et huit ans, mais si l'histoire d'un robot-flic en l'an 3000 est incapable d'intéresser à ce point un gamin de six ans, ne comptez pas faire avaler un James Bond à l'adulte qu'il est devenu), Indiana Jones, Retour Vers Le Futur, et toutes ces épopées filmiques qui ont construit votre enfance/adolescence et avec lesquelles je n'ai jamais eu d'affinités (même les Guns 'N Roses, j'ai découvert autrement que par Terminator, alors bon...) et avec lesquelles jamais je n'aurai de coup de coeur. 

Je n'irai pas voir Skyfall pour cette raison, déjà. Deuxième raison : j'ai lu un livre sur les surhommes (ou les superhéros, comme vous voulez, mais dans le cas Bond, ça serait plus un surhomme), tout ça pour qu'Umberto Eco (qui applique sa théorie sur les romans de Fleming, mais qui, je pense, peut aussi s'adapter aux films) vienne me dire que, chaque James Bond se ressemble à mort dans la structure (James Bond en opposition avec "M", l'opposition manichéenne "gentils américains libérateurs du monde et pourfendeurs des méchants communistes" contre "les méchants communistes sanguinaires"), mais que, c'est quand même des textes fondateurs, tout ça. Sincèrement, en lisant l'analyse d'Umberto Eco, très juste au demeurant, très détaillée et très documentée, j'ai même pas envie d'ouvir un roman de Fleming qui contiendrait les chiffres 007. Parce que ça a l'air grandement chiant et grandement manichéen. Et le manichéisme, c'est le pire truc qui doit exister sur Terre (avec le machisme et le sexisme). Qui peut se permettre de dire "Eux, c'est les méchants" alors que son peuple (ouais, en plus, j'assimile les Américains et les Anglais, ouais) vient de brûler au napalm les rizières et les vietnamiens (ou coréens). 

Mais aussi parce que ça me gonfle royalement de me tasser dans une salle de cinéma pour voir un type dézinguer des communistes (alors qu'on est en 2012 et que les communistes de souche russes sont tous morts), boire des Martini, fumer des barreaux de chaises et se taper des gonzesses à tous les coins de rue (déjà parce que ça me rendrait jaloux).

Et disons-le franchement. James Bond, c'est un truc de beauf' : "Baise-alcool-pistolets-voitures". Voilà.


PHOTOS-Skyfall-comment-le-dernier-James-Bond-rendra-t-il-ho.jpg  

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact