Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:00

Aujourd'hui, pour écrire mon article quotidien, j'ai le choix entre plusieurs articles du Monde.fr (une de mes sources principales, on va dire). Le choix entre Alain Minc et sa bipolarité politique, la restriction du droit de manifestation au Québec ou le cannibalisme avéré en Corée du Nord ou alors encore mieux, sur le site du Nouvel Obs, cet article sur un enfant de quatre ans ayant pris 70 contraventions et 23.000 euros d'amende. Du joli boulot, en somme. 

Je pourrai faire un mixage de toutes ces brèves, ce qui donnerait, grosso modo, Alain Minc, bipolaire politique, "visiteur du soir" de Nicolas Sarkozy, qui veut restreindre le droit de manifestation au Québec, aurait été mis en examen pour fraude, ayant déclaré son fils comme titulaire d'une carte grise. Les autorités sud-coréeenne aurait découvert, en plus, qu'il était responsable d'actes de cannibalisme.

Bon, c'est pas spécialement viable, comme propos, je vous le concède. Mais, les propos de la presse sont-ils toujours viables ? Ne peut-on pas décemment penser que les codes de la presse sensationnaliste d'aujourd'hui seraient capables de ressortir ce genre de sujets ? Si des citoyens sont capables de berner les grands médias à coup de série télé pour illustrer le crash du Rio-Paris, je suis désolé, on peut décemment considérer que ce genre de brève peut être écrite par n'importe qui. 

Et sincèrement, Alain Minc, l'homme de l'ombre, le "nègre" de Nicolas Sarkozy, personne ne le connaît, c'est bien d'ailleurs pour ça que je me permets d'utiliser le mot "nègre". Oui, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, le mot "nègre", dans son sens littéraire, permet de parler d'une personne qui écrit des oeuvres à la place d'un artiste véritable, du genre Victor Hugo, William Shakespeare ou Patrick Poivre d'Arvor (même si, dans son cas, c'est plus du plagiat, mais bon, je ne m'attarderai pas là-dessus, le sujet ayant déjà fait polémique).

La Corée du Nord. Havre de beauté et de paix, où les gens pleurent quand ils voient un portrait de Kim-Jong Il, vénérable démocrate qu'il était, où on envoie des fusées dans l'espace sans avoir peur des représailles, ou la nourriture ne manque pas. Oui, en Corée du Nord, la nourriture ne manque pas (ou ne manque plus) : en effet, on finit par devenir cannibales. Le cannibalisme, à écouter les gens, c'est un vieux truc de peuples amerindiens ou d'aborigènes australiens. Mais non. C'est redevenu vachement moderne, en fait. Voilà, on a trouvé un moyen de réguler la famine dans le monde. Bon, les Lofofora avaient déjà lancé le truc en affirmant "Maintenant je bois du cul, BUVEZ DU CUL", mais bon, c'est autre chose, là. Un retour vers le folklorisme, vers les racines de l'Humanité, quand les gens n'avaient pas la décence (et pas le temps) de faire cuire un mammouth pour le dîner (après, ouais, par glissement de sens, le mammouth est devenu un centre commercial. En gros, cet animal a toujours fourni de la bouffe, peu importe l'époque, quoi), qu'ils ne pouvaient pas ouvrir une boîte de raviolis quand ils avaient la flemme de faire un feu. Dans ces cas-là, il suffisait de croquer un morceau de son voisin et le tour était joué. Pourquoi se donner tant de mal à cuisiner alors qu'avec le gras de certaines personnes (notamment aux Etats-Unis), on pourrait huiler des poêles de cinq mètres de circonférence ? Pourquoi chercher compliqué (de la cuisine cinq étoiles, à deux cent euros la tartiflette à la truffe et aux herbes de provence) quand on peut faire archi-simple (un morceau de Nadine et le tour est joué) ? Le problème ? Il faut que les gens soient comestibles, déjà. 

Repost 0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 22:20

Aujourd'hui, deux sélections majeures.
La première, celle dont tout le monde parle, celle du Festival de Cannes. Sincèrement, ces renvois de strass et de paillettes me montent à la tête. Sincèrement, comment pouvoir faire un festival qui doit coûter un sacré paquet de billets pour ravir ces gens d'Hollywood ? Je trouve ça limite indécent envers les peuples qui crèvent de faim, ceux qui subissent une récéssion très dure, ceux qui sont gouvernés par des dictateurs. Je trouve ça stupide de rameuter autant de gens pour si peu de choses... Certes, ça a une renommée mondiale. Certes, la ville de Cannes est une des villes les plus prisées par les touristes. Mais, si on voulait relancer l'économie globale, pourquoi on organiserait pas à chaque ville son petit festival ? Trop cher ? Pas assez de moyens ? Trop loin de la capitale ? Pas assez de mer ? Pas assez de soleil ? Oui, ça doit être ça, pas assez de soleil ailleurs pour délocaliser.
Pourquoi je gueule, en plus de trouver ça indécent ? C'est que toute la presse va en faire ses choux gras pendant ces quinze jours, qu'il n'y aura que ça. D'ailleurs, même Barthès a dû courber l'échine, tout comme le Groland, ceci dit. En même temps, vu la visibilité qu'à Canal + sur le festival, ça m'étonne pas qu'ils préfèrent sacrifier des programmes pour mettre ce genre d'inepties. 

La deuxième sélection ? Celle des ministres de Jean-Marc Ayrault. 
Certes, la parité a été respectée, (presque) aucun ministre condamné (sauf un, devinez lequel. D'ailleurs, c'est devenu le nouveau cheval de TOUTE la droite. De Boutin à Le Pen, c'est dire). Ce qui est drôle, c'est de voir que le ministère de l'écologie n'a pas été attribué à Cécile Duflot (chose étrange, lorsqu'on sait qu'elle vient d'EELV). Bref, ce gouvernement est assez commun : personnes pas connues nommées à des hautes fonctions, des gens qu'on se demande pourquoi ils sont encore là (genre Fabius, Montebourg), des gens qui ont fortement critiqué le Président lors de sa victoire aux primaires du PS. Bon, à mon avis, vu leur niveau physique, on pourra pas en faire la future sélection de Laurent Blanc, mais bon. S'ils pouvaient déjà gagner les législatives, qu'on puisse mettre définitivement l'UMP et le FN hors course. C'est pas que je les aimes pas, c'est juste leurs idées. La France doit être un pays ouvert, une terre d'accueil. D'ailleurs, il était de quelle nationalité, l'ancien Président ? Qui était, en 2005, favorable au vote des étrangers aux municipales ? Alors, Mmes Boutin, Le Pen, Morano, arrêtez de dire que François Hollande ne respecte pas ses engagements. Jean-Marc Ayrault n'a pas fait appel de la décision de la justice, il a été relaxé, il a payé sa condamnation. Faut-il rappeler à l'éminente avocate Marine Le Pen les bases et les fondements de son métier (que je ne prétends pas connaître, bien entendu) ? Faut-il rappeler à Mme Boutin qu'elle avait choisi de se rallier à Nicolas Sarkozy (pour 0% des intentions de votes, quelle utilité, monsieur), et qu'elle n'avait qu'à lancer sa propre candidature au lieu de critiquer François Hollande une fois l'élection finie et entérinée par le ministère de l'Intérieur ? Faut-il rappeler à Mme Morano que son département, la Meurthe-et-Moselle, est le seul de la région à avoir placé Hollande en tête au second tour ? 


"Peu de place pour les peuples", donc. Pour se faire voir, pour être vu, il fallait, au choix, être à Cannes ou à Matingon aujourd'hui pour que l'on vous remarque. Bon, Cannes risque de durer un poil plus longtemps que le feuilleton Matignon. Mais au fait, quelle est la rémunération d'un ministre par rapport à une star de cinéma ? 

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 23:53

Allons bon ! 
Paraît qu'Angela Merkel ne veut pas parlementer du pacte budgétaire avec François Hollande. Certes, mais est-ce une raison valable pour lui envoyer le foudre ?
Mme Merkel, qu'on pouvait croire inoffensive s'est en fait révélée être la soeur cachée de Tornade, des X-Men. Oui, ça peut paraître assez farfelu et (légèrement) déplacé. 
Mais réfléchissez : quelles sont les raisons qui auraient pu pousser Angela a faire régner une telle apocalypse dans le ciel Français ? Vous ne savez pas ? La réponse est simple, quand on la pense sous forme de feuilleton américain du genre Dallas. Un exemple :

François, de stature peu présidentiable au départ, se présente pour l'investiture de son parti. Des gens méchants (des langues de putes, oui oui, c'est cela) prédisaient une défaite massive de François face à Nicolas. Entre temps, François avait décidé de faire un régime pour être "plus présidentiable". Il avait aussi rangé ses (mauvaises) blagues au placard pour paraître plus sérieux (avouons que ça n'a pas marché) et sorti un bon semi-remorque de phrases chocs ("We are not dangerous", "je me battrai contre cet ennemi sans visage qu'est la finance", et j'en passe). Plus les semaines passaient, plus un prenaient une carrure de président, notre petit François, que nous avons vu grandir, de la rue de Solférino au plateau de TF1 ce mémorable Mercredi 2 Mai. Nicolas Sarkozy, de son  côté s'était préparé depuis cinq ans pour voir son mandat doubler (à écouter ses ministres, ça devait être automatique, presque). Il s'était longuement préparé, avait essayé de siphonner quelques voix à Marine en prenant coup-sur-coup Brice et Claude comme Ministres de l'Intérieur (fonction politique éminemment droitiste au demeurant). Comme dirait le philosophe, "quand y'en a un, ça va, quand y'en a plusieurs, par contre...", mais bon, comme "toutes les civilisations ne se valent pas" on va pas polémiquer (et c'est rassi comme sujet). La bataille haletante entre Nico et François promettait à tous un grand suspense : ira voir Marine, ira pas ? Au final, François a atteri au château, l'UMP s'en mord encore les doigts. La famille de droite s'unit au rythme de celle de gauche. Une bataille haletante s'annonce. Qui de Nicolas ou de François remportera les législatives ? La suite au prochain épisode. 

Le rapport avec Angela ? Facile. Une équation. (Hollande - finance - austérité) # (Merkel + finance - croissance). En Nicolas, Angela se retrouvait. Quelqu'un qui privilégiait la violence de l'austérité à la douceur tranquille (?) de la croissance, c'était mieux. L'axe Paris-Berlin. Le couple France-Allemagne. Ce même couple séparé maintes fois par l'histoire, réuni sous l'effet de la crise économique et politique de l'Europe. Quel plus beau symbole ! Et là, François le Grand arrive, sur son oiseau de fer (un peu un aigle, comme ça). Angela, pas contente qu'on lui ait piqué son épouvantail et son laquai français s'énerve. Et là, un éclair touche en plein coeur l'oiseau de fer hollandais.
Et je mets au défi les politiciens de droite de faire un Paris-Berlin en prenant le train sans pour autant arriver en retard en Allemagne et sans faire attendre la Chancelière (parce que huit heures pour un Paris-Berlin, c'est limite long pour une visite officielle).
Et pourquoi pas s'insurger quand il prendra ce même avion pour aller aux Etats-Unis ? Quitte à chercher la polémique sénile, autant y aller franchement, mes cocos !

Oui, tout ça pour dire que l'avion de François Hollande a été touché par la foudre.


En trois mots. 


Repost 0
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 23:15

Nabuchodonosor comes back. 

Aujourd'hui, élections régionales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Nous avons pu assister au désenchantement généralisé d'une région.

En effet, la politique d'austérité de Mme Merkel ne semble plus trop plaire aux allemands non plus.
Après le Printemps Arabe, aurons-nous le droit au "Printemps de libération économique" ?
Non, plus sérieusement. Il faut se rendre compte de la force du peuple, un jour, et arrêter de l'étouffer sans croire qu'il n'osera pas bouger.
Les peuples arabes ont osés défier leurs dictateurs, une grande preuve de courage, au vu des répressions subies par ces mêmes peuples. De plus, cela leur a permis d'amener un nouveau souffle démocratique à ces pays, ce qui constitue quasiment une première depuis trente ans.

Ceci dit, on peut toutefois émettre des premières critiques, un an après les révolutions massives. Tous les pays ont été repris par les islamistes, ce qui, au dire des observateurs, ne constitue pas une bonne chose. 

Donc, pourquoi s'étonner quand les peuples européens souhaite défaire l'emprise de l'austérité sur leur Europe et voudraient se tourner vers quelque chose de plus socialement viable ? Sincèrement, je pense que ça ne serait pas un mal d'alléger le poids qui pèse sur les peuples (notamment Grecs et Espagnols).

On nous parle de dettes à longueur de journée, le gouvernement Sarkozy l'a creusé. Le gouvernement grec aussi, et il a caché que cette dette serait plus importante que prévue.

Le colosse au pied d'argile se fissure, petit à petit, mais surement. On se retrouve en 2013 pour les législatives, Mme Merkel ! 

Repost 0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 22:55

On ne cesse de nous vanter les bienfaits de la démocratie athénienne.
M'enfin... Comment peut-on se permettre, dans le monde d'aujourd'hui, de vanter cette même démocratie ?

Petit rappel des faits. Entre 2009 et 2010, la Grèce, nouvellement dirigée par les socialistes, annonce un déficit d'environ 10% au lieu des 6% prévus. La nouvelle semble passer inaperçue. Dans les semaines qui suivent, l'agence de notation Fitch annonce un abaissement de la note grecque. S'en suit alors une longue chute aux Enfers pour le pays qui connaît des crises de plus en plus graves, des mesures d'austérité de plus en plus imposantes. Tout ça, bien sûr, sous la houlette des deux champions Angela Merkel et Nicolas Sarkozy qui ont empêché, à court terme, une sortie de la zone euro de la Grèce. Il semblerait que la Grèce en est maintenant à l'échelon C, soit très très très proche du D, qui signifierait un défaut de paiement, et donc, à plus ou moins long terme, une sortie de la zone euro.

Mais, ces derniers jours, le ministre des finances allemand vient de déclarer, que, non, une sortie de la zone euro de la Grèce ne serait pas si grave et pas si dommageable. Donc, deux questions. Pourquoi avoir fait tant de zèle à vouloir sauver ce pays au bord de l'implosion économique ? Et pourquoi ne pas expédier cette affaire aussi facilement que semble vouloir le faire le ministre Allemand, M. Wolfgang Schäuble ?

Bref. Je ne suis pas là pour vous parler politique, encore moins économie, oui, je sors d'un bac littéraire et je suis en fac de lettres. Je n'ai donc pas les connaissances nécéssaires pour vous faire un cours d'éco sur la situation grecque au niveau financier. J'ai surtout envie de m'intéresser au côté social et humain de la chose. 

Environ onze millions de personnes, la majorité des "citoyens lambda", sont en train de se faire asphyxier par la zone euro, pas uniquement de leur faute, mais aussi grâce à la toute-puissance que l'on confère aux marchés financiers. Endettements massifs des Etats pour sauver leurs banques pour que celles-ci puissent encore alimenter le sacro-saint marché boursier au lieu de s'occuper de son peuple (excusez mon engagement de gauche, voire plus, j'ai encore du mal à maîtriser ces nouvelles notions de politique). 

Une crise en entraînant une autre, nous avons pu assister, il y a une semaine, à l'émergence d'un nouveau gouvernement suite aux législatives. Et quelle (anti-)surprise de découvrir l'émergence du parti Nazi Aube Dorée qui obtient pour la première fois des sièges au Parlement Grec (vingt-et-un, pour être précis). 

Cela m'amène donc à un constat général. La montée des partis d'extrême-droite en Europe n'est donc pas qu'une mode, pas qu'un simple fait de société. En effet, que la Grèce puisse vouloir afficher un repli identitaire pourrait sembler compréhensible, mais des pays comme l'Autriche ou même, nous, en France (pays des Droits de l'Homme, terre d'accueil pour immigrés) qui ne sont pas encore touchés trop violemment pas cette crise veulent créer ce même repli semble ahurissant. Et il faut aussi considérer que le gouvernement Autrichien (extrême-droite, donc) s'était inquiété, le 22 Avril dernier, suite à l'énorme score réalisé par Marine Le Pen. 

La démocratie athénienne est aujourd'hui mise à mal. Trois chefs de parti ont échoué à mettre sur pied un gouvernement. Néa Dimokratia a échoué à établir un gouvernement, de même pour SYRIZA et Pasok, hier. Enfin, le gouvernement de coalition souhaité hier (et ardemment défendu par les économistes et chefs politiques européens) semble être dans l'impasse.

D'où une réponse ouverte à ma première question : peut-on encore espérer un semblant de démocratie en Grèce, au vu de la situation actuelle, où même la plus ancienne et la plus respectée des démocraties est incapable de réussite dans ce qu'on lui prête de plus fort et de plus ancien ? Cela laisse présager de sombres jours pour la zone euro, les créanciers et les marchés financiers. 

Un petit cadeau avant de vous laisser, cette magnifique prevue d'amour d'un leader néonazi envers les journalistes. Et certains osaient dire de Jean-Luc Mélenchon. A côté, il passe pour un gentil, quoi.








Source

 
Repost 0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 11:53

L'UMP a la défaite amère. En effet, peu de temps après la (minimale) défaite face au PS, des militants UMP ont trouvé le moyen de polémiquer sur le jet privé de M.Hollande.
624_air_sarko_one.jpg
Pourquoi ? Cela nuit-il au visage de "candidat normal" (maintenant de "président normal") de François Hollande ? Pour eux, non. Pour eux, ce qui est en jeu, c'est la défense de ce cheval de bataille qui a sombré comme le Titanic (encore que le Titanic ne s'était pas heurté à un Flamby, mais ceci est un autre histoire) le soir de ce 6 Mai. En effet, en 2007, leur soirée dans un restaurant "modeste", une petite "brasserie populaire" (et en plus, à lire des avis, il paraît que c'est archi-naze, comme brasserie. Un peu comme le PMU tenu par Dédé et Marcel, quoi. En plus cher, aussi. Mais avec moins d'ambiance) avait été violemment fustigée par la perdante de l'époque et ses ex-amis du PS. Les meilleus et ardus défenseurs de cet homme nous diront que ce vol en jet de François Hollande a coûté le prix de 140 couverts au Fouquet's (ce qui, entre nous, est largement trop pour les ténors du PS. Sauf si DSK décide d'inviter quelques une des ses conquêtes. Julien Dray serait content.)

Pourquoi parler de ça ici ? Parce que je suis dans mon bon droit de considérer cette polémique idiote. En effet, quelle personne sensée voudrait qu'un homme fasse Tulle-Paris (403 kilomètres à vol d'oiseau) en courant ou à vélo ? Et Hollande est monté dans son jet tout seul (en dehors de Valérie et de son service de sécurité). Certes, d'autres avions étaient affrétés pour les journalistes (payés par leur propre argent, pas par le PS). Mais on va pas reprocher à François de vouloir fêter sa victoire avec ses amis de toujours (le riche Yannick Noah, le modeste (et presque mort) Cali).

Je trouvais pas mal de commencer ce blog sur une polémique de cette ampleur. Histoire de faire monter la pression et de voir si je suis capable de tenir le flow le ryhtme. Quoi que je ne considère pas cette histoire comme une polémique. Néo-votant, je trouvais marrant de voir comment des gens pouvaient tirer à tout va sur tout et n'importe quoi pour se donner un semblant de légitimité. Finalement, François sera peut-être plus coriace que Nicolas et sera capable de dévorer Angela comme le Grand Méchant Loup le fait avec le Petit Chaperon Rouge (faut voir Angela, vêtue de rouge, comment elle est canon passable). 

Repost 0

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact