Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 21:19

La fierté du 14 Juillet. Un truc purement Français, purement patriotique, voire presque chauvin. D'accord, le peuple s'est rebellé contre le pouvoir en place, une monarchie de droit divin, qui plus est. Alors on pourrait se demander à qui cette rébellion à fait le plus mal. A la monarchie ? A Dieu, sans qui Louis XIV n'aurait pas pu se poser sur le trône et tout aspirer comme un aspirateur Dyson de très bonne facture ? Chose qui, d'ailleurs, n'existait pas à l'époque, et c'est tant mieux, d'ailleurs, puisqu'ils se sont servis de cet argument pour scotcher les femmes dans leurs baraques à frites, juste bonnes à donner des mioches, faire la popote pour le paysan de mari et sortir les poubelles. Parce qu'avec un aspirateur, c'était plus facile, et plus drôle, aussi, pour les mioches de devenir des larbins vers quatre ou cinq ans. Alors que le balai, c'est pas l'avantage quand on mesure quatre-vingt cinq centimètres. Et c'est moins drôle. 

Le 14 Juillet, c'est donc une histoire de peuple. Alors que viennent faire les militaires sur les Champs-Elysées. Surtout que c'est chiant à regarder, surtout sur TF1. En vrai, je dis pas, hein, mais TF1, avec commentaires de Larqué et Wenger, c'est pas le top. Ah bon, c'est du foot qu'ils commentent ? Excusez-moi. Mais avec les piètres résultats de l'équipe de France, faut bien qu'ils trouvent d'autres contrats, quoi. Parce que, à ce que je sache, c'est pas militaires armés jusqu'au dents qui sont venus mettre une poutrelle dans la tête de Louis XVI et le décapiter pour faire un match de foot (que Larqué et Wenger auraient pu commenter faute de mieux, je pense, si la télé existait). 

Et ouais, aussi. Qu'on arrête de se vanter des attaques contre la Libye. Mme Morano, notamment. Je trouve ça honteux de dire que c'est "pour la démocratie et la liberté des peuples" (peut-être un peu, d'accord), alors que tout ce qu'on veut, c'est le pétrole. Bah oui, sinon, y'aurait déjà plus Bachar Al-Assad en Syrie. Mais en Syrie, y'a rien. Juste des gens qui se font massacrer, incapables de se rebeller correctement. S'ils peuvent déjà pas faire ça tout seul, alors comment ça va être quand ils devront choisir un président ?


Morano-copie-1.png

Quand on préfère se gausser d'avoir sauvé du pétrole plutôt que des vies, je n'appelle pas ça de la démocratie. Tant que la France sera hypocrite comme cela sur le plan international, y'a aucune chance pour que je m'intéresse au 14 Juillet. 

Donc oui, je suis pour un défilé citoyen le 14 Juillet. 

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 14:40

En voilà un bon. En voilà un vrai. En voilà un bien. Américain moyen, républicain, peut-être xénophobe et homophobe (qui sait, dans ce monde de fou ?), pour le port des armes. Méthode très républicaine, "Joe le Plombier", dénonce les génocides arméniens et juifs par le non-port d'arme de ces peuples. Eh, coco ! T'oublies aussi les massacres Serbe, Rwandais, Cambodgien et j'en passe, puisque, peu importe le lieu et la date, l'homme a toujours voulu s'imposer comme étant supérieur à ses semblables. C'est donc réducteur de dire qu'à cause du non-port d'armes, on a pu massacrer en tout impunité les juifs et les arméniens, mais pas les autres, c'est ça ? Tous perpétrés par une autorité militaire. Armée. Où je veux en venir ?

Utiliser des exemples comme ça pour traiter un sujet aussi sensible que le port d'armes, je trouve ça limite. Ce serait plonger dans un rattrapage de lieux de mémoire communs comme on l'a toujours fait (souvent à tort) pour faire passer des lois de violence et de communautarisme (je le vois comme ça). Mais bon, c'est tellement facile de se sentir obligé de ressortir des exemples (ou au moins un) où les Américains se sont pointés en sauveur de l'opprimé, de la veuve et de l'orphelin, quoi... Ca sent le "Accordez-moi ça, on vous a sauvé la mise en 1945 et on condamne le génocide Arménien". Mais, l'Irak, l'Afghanistan, non ? Pourquoi ? 

Et la vidéo. LA vraie vidéo de beaufs américains, avec arme feu, commentaires bien sentis et patriotisme. Messieurs les Républicains, chapeau (de cow-boy).





"En 1911, la Turquie a mis en place une réglementation sur les armes. De 1915 à 1917, 1,5 million d'Arméniens, incapables de se défendre, ont été exterminés."

"En 1939, l'Allemagne a mis en place une réglementation sur les armes. Entre 1939 et 1945, 6 millions de juifs et 7 millions d'autres personnes, incapables de se défendre, ont été exterminées". Samuel Wurzelbacher (le plombier, donc) se tourne alors vers la caméra et proclame "J'aime l'Amérique".

 
Repost 0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 21:39

Bon, ben parlons législatives. Parlons peu, mais parlons bien (essayons, du moins). L'UMP s'est pris une veste. Un truc énorme puisqu'ils reconnaissent eux-mêmes une "large victoire de la gauche". De tous les ex-ministres, deux devaient être majoritairement battus pour garder cette France pluriculturelle qui est une des rares exceptions dans le monde. Je parle bien sûr de Claude Guéant et de Nadine Morano (et tous les autres UMPistes battus, soyons d'accord là-dessus). Je remercie chaleureusement Gérald Dahan d'avoir aidé à mettre Morano à la porte (et de m'avoir retweeté, mais ceci est une autre histoire) grâce à une subtile imitation de Florian Philippot.

En parlant du FN... Alors qu'ils s'attendaient à voir rentrer (en force) CINQ députés (oui, cinq, vous avez bien lu), seulement deux sont passés. Le "casse-couille démocratique" Gilbert Collard (c'est lui qui le dit, le lien) et la petite-fille du capitaine crochet, Marion Maréchal Pétain Le Pen (ce jeu de mot n'est pas le mien). David Pujadas se met à trembler sur son siège de France 2 en pensant que, ça y est, la fin du monde est arrivée. Mais non, David. Ils sont deux. Sur plus de cinq cent soixante-dix. Tu parles qu'on les verra même pas. Et tata qui se met déjà a contesté des résultats. Tu parles d'une démocratie, toi. La nana qui, quand ça l'arrange pas pète une durite et veut tout refaire (limite de redemander un recompte pour la présidentielle, quoi). Non mais voilà, après, elle veut parler de sujets de fond. Moi j'appelle ça de la déconne, un pétard mouillé, un truc qui part pas et qui ne partira jamais, qui est là pour faire du zèle et qui te reste dans les mains quand il implosera. 



Oui, je mets pas grand chose. J'ai pas envie de parler de Tweet, de dissident, du PS (on va assez l'entendre pendant cinq ans, alors...), de Copé. C'est pourquoi je m'arrête là pour aujourd'hui.


Et oui, cet article est fortement subjectif. Pour une fois je me suis lâché (encore). 

Repost 0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 21:39

Oui ! Encore de la politique de bas-étage. Encore de la qui-dégouline-de-honte-et-de-mépris-pour-le-peuple-Français. Cette politique où les dissidents sont plus forts que les chefs. Cette politique où une ancienne candidate à la présidentielle est noyée sous les sarcasmes et parfois même les injures. 

Une politique crasse où un tweet fait plus de bruit qu'une déclaration de vive voix. Une politique où chacun peut taper sur un ministre verbalement et anonymement. Une politique bancale où la frontière entre les partis fond de plus en plus vite (peut-être de la faute du réchauffement climatique, allez savoir). Une politique où des ministres font de la campagne une espèce de prostitution à scène ouverte, du racolage de malade. 

Difficile de croire que tout part d'un simple tweet qui dit ceci " Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé" (Valérie Trierweiler). Comment le tweet de la femme du Président (une importance relativement faible, et sacrément inutile). Comment peut-on concilier vie politique et vie privée ? Comment faire de la politique quand on est journaliste pour Paris-Match ? Pour moi la réponse est "Impossible". Pourquoi ? Aucune impartialité. En effet, à part de la jalousie et une forte envie de mordre Ségolène, que peut-on voir dans ce tweet ? Rien. Sauf jalousie, envie de détruire et rancoeur. C'est la seule explication possible que je vois à ce genre de choses. 

A côté de ça, on nous offre des faits beaucoup plus graves et dramatiques. Les enfants qui servent de boucliers humains à l'armée libyenne. Déjà, comment utiliser un enfant comme bouclier humain ? Vu la taille des mômes, on peut décemment être contre l'utilité d'un tel bouclier. En effet, qui voudrait un bouclier d'un mètre dix alors que le soldat mesure au moins un mètre soixante-dix ? Comme quoi une guerre civile rend les gens cons, mais vraiment bien, du coup. C'est horrible comme truc, mais je devais en parler, et je trouve préférable d'utiliser le cynisme au lieu de balancer ce genre de burning topic comme ça, de façon brute. C'est humainement et moralement trop lourd de sens et de conséquences pour le prendre comme ça vient.

La France, pays des Droits de l'Homme qui déconne à pleins tubes, qui préfère parler d'une guerre entre l'ex du Président et sa compagne actuelle plutôt que de parler des enfants qui meurent chaque jour en Syrie. Où va-t-on ? Dans un monde où le paraître compte plus que l'être ? Dans un monde où la colère fait plus réagir que la souffrance ? Dans un monde où le sensationnalisme passager fait plus réagir que l'horreur indicible d'un massacre qui dure dans le temps ?

Ah mais non, on y est déjà. Bienvenue en France. Bienvenue sur Terre.


guerre-contre-le-terrorisme.jpg 

Je viens faire vengeance à Don Quichotte. Y'a pire que de se battre contre des moulins à vent. Se battre contre soi-même, contre sa propre ombre. 

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 21:31

Nicolas Sarkozy aurait été (oui, je suis obligé d'utiliser une conjugaison complexe, ne me demandez pas lequel, par contre, je suis incapable de vous le dire. Pour faire plaisir aux profs de français, je vais dire conditionnel passé) mauvais joueur. 

En effet, j'ai pu apprendre, par le Huffington Post, ayant relayé l'info donnée par le Canard Enchaîné (un peu complexe, j'admets) que Sarkozy avait broyé le courrier destiné à Hollande pendant envrion 10 jours (du 6 au 15 Mai, en gros). C'est assez drôle de savoir que même en n'ayant (quasiment) plus aucun pouvoir, il a encore été capable d'embêter les socialistes.

Je vois bien la scène, pendant l'entretien dans le bureau. "Mais écoutes, François. La broyeuse de documents, ben elle fait des lamelles hyper fines. Tu sais, tu vas souvent t'ennuyer (surtout à la fin de ton mandat, quand Copé reprendra ta place) dans cet immense bureau. Donc, oui, la broyeuse sera ta meilleure amie. Tu sais, ils veulent tous me faire couler à propos de la campagne de 2007. Et tu sais où sont les documents de Kadhafi ? J'te le donne en mille. DANS LA BROYEUSE. Mais bon. Ca a quelques inconvénients, j'en conviens. Par exemple, la cessation du parti à Fillon, ben elle a glissé avec ton courrier, et bon... Maintenant, il est obligé de se battre avec JF. Tiens, essaye. Commence avec ça. Quoi ? Le document officiel de ta prise de fonction ? Mais non, je le sais, moi, que tu me remplaces. Et les gens aussi. Allez. Glisse le document". Voyez toute la fourberie maîtrisée, comment le Maître est capable de l'utiliser à bon escient.

Donc, maitenant, on peut comprendre pourquoi il avait boulé Sarkozy dans son discours d'intronisation au Rock 'N Roll Hall of Fame à l'Elysée. 

Et après, c'est cette même personne qui viendra dire à Giulia, quand elle aura cinq ou six ans, de ne pas jouer avec le courrier des gens car il peut y avoir des choses importantes dedans (du genre le montant de la facture de chauffage de l'Elysée ou le prix d'un voyage avec Bolloré sur un yacht la lettre de bienvenue de Barack Obama) et que la broyeuse, ça peut faire mal aux doigts. Et là, Giulia demandera quelle bruit ferait maman si, par hasard, son doigt restait coincé dans un broyeuse à papier. Papa resterait dubitatif et dirait "T'as déjà entendu Maman chanter ? Et ben ça ferait comme ça, on n'entendrait rien".


papervore-550x364.png 

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 15:55

Bon allez, pour le fun.

"La photo officielle du Président, édition 2012-2017 est sortie. Disponible en mairie et dans tous les QG PS installés en province et à Paris. Peut-être au-dessus du lit de Thomas et de Valérie. Disponible aussi en mode "cible pour fléchettes", disponibles dans les QG UMP. Testé et approuvé par Nadine Morano et Nicolas Sarkozy (la version Claude Guéant est aussi disponible. La différence ? On met un petit roumain en train de nettoyer un pare-brise d'une Alpha Romeo d'un riche dirigeant). Pour profiter de la réduction de 15%, envoyez nous une photocopie de votre carte PS. Pour recevoir une cargaison de cibles, envoyez votre carte UMP. Nadine Morano vous paye gracieusement les frais de porcs port. Et pour un euro de plus, elle vous fait votre messagerie ou votre sonnerie d'appel".

Ce qu'il y a de bien, avec cette nouvelle photo, c'est que l'on peut apprécier toute la simplicité et la normalité de notre Président. Pas de bibliothèque débordant de bouquins soporifiques aussi géniaux les uns que les autres, pas de dorures sur les montants de fenêntres, pas de posture BCBG la main sur la bureau (à la limite de la poser sur une Bible, quand même), pas le bling-bling de De Gaulle ou de Pompidou (et non, Sarkozy avait fait sobre, ce jour-là, pas de Rolex, pas de Ray-Ban, rien. Ca vous impressionne ? Moi aussi). Non, nous avons juste le droit au Président normal que nous avons élu, c'est à dire la même personne qui semble mal à l'aise dans son costume, qui serait moins engoncé dans un Levi's et une chemise genre BHL mauve avec le bouton du haut ouvert, sans cravate et sans artifices. Le genre de photo que l'on peut réaliser soi-même (Depardon a utilisé un simple appareil photo numérique, sans pied pour le poser), limite qu'on croirait postée sur Twitter, grâce à Instagram (format polaroïd, quoi, pour ceux qui connaissent pas)

Je trouve que cette photo renforce une certaine solitude de François Hollande dans le monde politique ambiant. Une certaine timidité, aussi. Une rupture avec ce qu'il se faisait, pas d'artifices, pas d'apparats. Un peu à la Chirac, on va dire. Bon, la simplicité et la normalité prennent une claque en pleine tête quand on voit la taille du jardin (en plein Paris, en plus), la hauteur de mur de son modeste appartement. 

Il y a quand même le petit clin d'oeil républicain, celui que veut la droite pour chacun de ses dirigeants. Je pense aux drapeaux européen et français, au fond à gauche, limite invisible, en fait. Petit rappel pour dire "Moi non plus, je ne cèderai pas la place à un président Roumain, Monsieur Guéant, si ça peut vous rassurer d'avoir un président communiste qui veut autoriser les immigrés (ou les étrangers, on ne sait plus où est la frontière. Merci la droite !) à voter aux municipales et ainsi permettre à la nourriture halal de s'insinuer dans l'estomac de vos enfants, et, avec les nutriments qui montent vers le cerveau, en faire de petits soldats de la foi musulmane".

Voilà, en gros, et avec mes mots, une certaine explication socio-anthropologique de cette photo que voici !


1712286 5 5ad7 le-portrait-officiel-de-francois-hollande-24 

Source  

 

Repost 0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 21:55

Elle nous l'avait martelé. Pendant toute la pré-campagne présidentielle. "Les thèses du FN de mon père ne seront plus d'actualités. Vous avez devant vous un FN nouveau, un FN avec des valeurs républicaines et plus seulement basées sur la peur de l'autre". Nous pouvons donc mesurer le progrès parcouru aujourd'hui. Assez décevant, en somme. Pourquoi ? En plus de taper sur l'Union Européenne (ce que je trouve légitime et fondé, n'en déplaise à certains), Marine se met à frapper, de nouveau, sur les étrangers. Quid de la disparition des thèses du FN version Jean-Marie ? Rien. Rien du tout. Je n'irais pas à dire qu'elle est pire, cela serait lui faire du tort. 

"Marine Le Pen est compatible avec les idées de la République", dixit Nicolas Sarkozy. Oui, d'accord. Mais elle n'a pas l'air de les intégrer elle-même, alors dire qu'elle est compatible, c'est léger, comme argumentaire. Mme Le Pen s'est offusquée de la venue de Jean-Luc Mélenchon à Hénin-Beaumont, elle a considéré ça comme un "parachutage". Qui a parachuté Florian Philippot sur Forbach ? "Ici l'hypocrisie est devenue un sport" comme le diraient Djag et Le Noyau Dur. 

e truc que je trouve ignoble, c'est ces tracts anonymes, soi-disant créés par le Front de Gauche , revendiqués ensuite par Marine Le Pen (déjà, cherchez la logique : pourquoi faire des tracts anonymes si c'est pour s'en vanter juste après ?), tout en sachant que c'est totalement déloyal ? Un exemple. Jean-Luc Mélenchon aurait fait ce genre de trucs, on aurait entendu Marine hurler jusqu'à Canberra. Tirer de son contexte une citation pour la retourner contre son adversaire, c'est bas. Je ne pensais pas que Marine Le Pen en était arrivée là, elle qui semblait avoir tellement changé le visage du parti, elle qui semblait partager tant d'humanité avec l'UMP. 

Le truc qui m'a fait marrer, aussi, c'est Marine au Grand Journal, qui vient se plaindre qu'on ne parle pas assez de chômage, d'immigration et tout quand elle est sur le plateau. Mais quoi ? C'est elle qui passe son temps à flinguer Mélenchon et les immigrés et après, elle se plaint qu'on ne lui parle que d'"anecdotes" ? C'est... minable, je trouve. Après, mon avis est purement personnel. Elle a peur du FDG, peur de Mélenchon, car elle sait qu'elle n'est pas loin de mordre la poussière, et, à mon avis, c'est pas ce genre de tract qui va la faire remonter dans les sondages.


957253-1131682.jpg 

Il est dit que, en plus d'être un faux, ce tract est complètement illisible pour une personne parlant arabe couramment. En effet, les lettres ne sont pas liées et, encore plus drôle, carrément écrit à l'envers. 

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 22:15

Non, Madame Lagarde, vous ne pouvez pas faire ça. 
Vous ne pouvez pas enjoindre un pays au bord du gouffre, étouffé par une crise sans précédent à "payer tous ses impôts". Pourquoi ? Imaginez que vous soyez à leur place, à devoir obtempérer une reconversion dans un domaine qui n'est pas le vôtre alors que tout allait bien, voir vos revenus diminuer de plus en plus (l'équivalent du RSA, pour certains), se voir menacé et humilié par toute l'Europe, vivre aux crochets de personne dont on ne connaît que le drapeau, entendre des chiffres colossaux sans savoir ce qu'ils représentent et pourquoi ils sont là. 

Apparemment, Madame, vous avez oublié votre fonction première : aider les peuples en difficulté, non pas les couler encore plus dans le béton. C'est sûr que niveau impôts, vous en connaissez un rayon. A part écraser des peuples avec, à quoi cela peut-il servir ?

- Payer ces feignasses de fonctionnaires qui passent leur temps à faire grève ?
- Payer des ex-Présidents de la République à la retraite qui sont déjà bien blindés ? 
- Envoyer des CRS armés de tasers castagner des jeunes qui manifestent pour leurs droits ?
- Refouler des ouvriers du QG de Nicolas Sarkozy avec des lacrymos et des matraques avant qu'ils n'aient fait quoi que ce soit ?

Ou tout simplement à faire vivre une communauté ?
Mme Lagarde, le peuple n'y est pour rien si le gouvernement n'a pas réclamé les impôts pendant quasiment vingt ans. Mme Lagarde, le peuple n'est pas responsable des cols blancs déposés à la tête du FMI ou de l'UE, ou toute autre association économique et monétaire dans le monde. Mme Lagarde, assumez les fautes de vos prédécesseurs et essayez de les corriger. La planète et l'euro vous remercieront. 

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 23:15

Oui, aujourd'hui, deux articles ! Oui, je suis en forme !!

Cette fois, c'est pour vous parler de politique (à ma façon, ceci dit), et plus précisément des législatives.

De l'UMP qui s'hérissait de voir la parité au sein du gouvernement, on en revient à l'UMP qui ne veut pas la parité aux législatives. Pourquoi ? Selon Jean-François Copé, il valait mieux perdre quelques millions d'euros en temps de crise (qui nous a gavé pendant quatre ans avec la dette et les économies qu'il fallait faire ?) que de perdre quelques sièges en temps d'alternance politique. En effet, cruel dilemme. Montrer aux Français qu'on tient à son économie ou leur montrer qu'on ne veut pas perdre des plumes dans une bataille législative ?
Sincèrement, je trouve ce choix assez révélateur d'une certaine crise morale. Voyez plutôt : l'UMP veut se placer en tant que force d'opposition (ce qui est, bien entendu, le point où on les attend, moi de même) et c'est totalement démocratique. De l'autre côté, pour pouvoir réaliser cette opposition, il compte s'appuyer sur une grande majorité d'hommes. Mais franchement, et passez moi l'expression, des charognardes prêtes à la castagne pour un siège, elles sont foule à l'UMP. Je pense notamment à Nadine Morano, à Valérie Pécresse ou Nathalie Kosciusko-Morizet (femmes que je respecte, tant par leur engagement politique que par leur côté humain. Après, je ne tolère pas les attaques personnelles et les diffamations qui ont pu être faites, mais bon). Le côté "normal" de cette crise morale ne serait-elle pas, justement, de renouveller les cadres, les "gros bonnets", les "cols blancs" par des femmes qui nous ont montré qu'elles étaient capables de prendre en main un pays (je pense notamment à Merkel ou, il y a un certain temps maintenant, Margaret Thatcher) et qui s'en sortent certainement mieux que les hommes ? En effet, pour contrer cette crise morale, ne faut-il pas changer les gens en place depuis trop longtemps, qui n'ont pas été capables de renouveller le parti, qui a subi un séisme venant de l'intérieur, et non de l'extérieur comme on a longtemps pu le penser ? 
Je me pose une question, à savoir quelle pourrait être la force morale d'un parti qui se dit républicain mais qui ne respecte même pas les règles de son pays ? 

Ceci n'est qu'un point de vue extérieur, bien évidemment, je ne peux pas me projetter à la tête d'un parti en manque de temps d'antenne.

 

Repost 0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:15

Sur la photo officielle de l'Élysée, on peut voir Cécile Duflot en jean. Ce qui, bien sûr, n'a pas tardé à faire jazer du côté de l'UMP. Notamment chez Pécresse et Morano. Cette dernière étant connue pour son bon goût vestimentaire, cela va de soi.

Non, mais sincèrement, vous êtes tellement jalouses de ne pas avoir récupéré un ministère que vous faites enfler des polémiques sur la façon de s'habiller des ministres ? Qu'allez-vous inventer bientôt ? Une polémique sur le maquillage qui coule de Valérie Trierweiler, sur son eye-liner qui dépasse un tout petit peu ? Sur les chaussettes de Jean-Marc Ayrault qui sont pas assorties à son futal ou à ses pompes ? Sur le pantalon de costume (qui semble être devenu une norme, même pour des ex-ministres) de François Hollande dont le pli est un peu décalé sur la gauche et pas bien centré au niveau du milieu de la jambe et qui tombe, si on remonte avec une ligne imaginaire, au niveau de l'épaule de celui-ci ? Sincèrement, mesdames les ex-ministres, vous allez trop loin. C'est pas ça, être de l'opposition. Etre de l'opposition, c'est tout faire pour gagner les législatives, comme le fait si bien Nadine Morano, par exemple (mais là, c'est presque de la propagande, en fait). C'est beau (et ça serait tellement bien) de se faire remarquer quand on s'appelle Valérie Pécresse, ex-ministre du Budget et de l'Enseignement Supérieur, qu'on est prête à faire n'importe quoi pour se montrer (lancer des fusées de détresse au milieu de la cour de l'Élysée ou lâcher des chiens sur François Hollande, par exemple), mais quand on s'appelle Nadine Morano, la lolministre (au même titre qu'un lolcat, oui oui), emblème du gouvernement Fillon, on n'a plus rien à prouver. 

Après, niveau stylistique, je pense que le PS passe pour un petit-bonnet face à l'UMP. Oui, Nadine Morano, mais y'a pas qu'elle, quoi. Laissez-la respirer, elle a le droit de vivre, flûte ! Mais vous oubliez Roselyne Bachelot. Oui, la femme de la Grippe A et de son million de vaccins (seul élément notablement comique de son mandat. Elle en peut-être fait d'autres, mais celui-ci reste épique, quoi). Ministre de la Santé (AHAH LOL MDR XPTDR) et, plus tard des Solidarités et de la Cohésion Sociale (elle est restée relativement silencieuse, c'est pas drôle, elle aussi avait longue carrière d'humoriste devant elle).



media                                             roselyne_bachelot_ne_veut_plus_de_ses_crocs_roses_mode_une-.jpg



Et là, dites- moi qui à l'air le plus con (oui, pour une des deux, c'est vraiment l'air con. Et quel magnifique arrangement des couleurs).           

Repost 0

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact