Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 17:53

Florence Cassez est libre. Enfin techniquement. Pourquoi techniquement ? Parce que, à peine arrivée sur le sol français, elle a été accosté par une nuée de caméras. Certes, elle est devenue un symbole. Mais bordel ! Laissez-la respirer, quoi. Elle arrive à peine et schlak! une foule de journalistes braillent, se bousculent pour obtenir un mot, n'importe quoi. 

La récupération avait déjà commencé hier. Florence Cassez, à peine libre, on voyait se dessiner les prémices d'une lutte digne de cour de récréation, où l'on a essayé de récupérer ce symbole. Le PS et l'UMP jouant dans la même cour, celle du "c'est moi qui...". Paye ton débat politique. Amer, moi ? Oui. Et pour cause. Au lieu de se réjouir d'une libération d'une Française, on essaye de récupérer sa postérité médiatique. Comme ça, aux prochaines élections, on pourra sous-entendre que "nous avons fait libérer Florence Cassez, je vous le rappelle", à gauche comme à droite. Et ça, sur un CV, ça fait classe. Sarkozy attendait la petite Florence sur le parvis de l'aéroport, les journalistes de BFMTV ont eu dix-huit heures pour apprendre à faire du deltaplane et aller au plus près de Florence avant son atterissage pour essayer d'avoir une vidéo exclusive. 

Que la presse fasse son travail, que les politiciens essayent de tirer une gloire éphémère de ce fait, okay, ils sont un peu là pour amuser la galerie de temps à autres. Mais bordel, pas comme ça. Faites ça avec classe. Là, on dirait deux Kevin de quatrième qui se frittent pour pécho Kimberly, la blondasse qui est conne et qui est bonne qu'en sport (faut dire que ses seins aident beaucoup, surtout quand ils vont à la piscine). Aucune classe, aucun style politique. Du matraquage. 

Matraquage relayé par notre GRANDE télévision. I>télé, BFMTV et, ce soir, en prime-time pour couronner le tout, TF1. Oui, Florence Cassez va donner sa première interview à TF1. Quel meilleur endroit pour remercier l'action de Nicolas Sarkozy, me direz-vous ?

Repost 0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 17:57

Des autocollants des Jeunesses Nationalistes collés sur des permanences PS vandalisées. Yvan Benedetti, président de l'Oeuvre Française, qui a manifesté dimanche dernier avec la gentille association chrétienne Civitas dit que ce n'est pas l'action de l'Oeuvre Française. Pourquoi ? Ce cher monsieur plein de bonne foi avance un argument imparable "Nos autocollants sont en vente libre, n'importe qui peut se les procurer". Vous admetterez que l'argument est recevable. Mais pas vraiment fiable. 

Pourquoi ? Parce que cinq permanences du PS ont été dégradée dans la nuit de Dimanche à Lundi. La veille, les extrémistes de l'OF avaient brûlé comme des grands des drapeaux LGBT. Donc niveau crédibilité et action pacifique, on passe. Déjà que des fafs avaient tabassé plusieurs personnes, dont la journaliste Caroline Fourest, pendant les manifs du mois de Novembre. Donc le "ce ne sont pas nos méthodes", hein, j'y crois moyen... Mais bon. On va dire que c'est pas eux. Pour que je puisse continuer mon article.

Si ce n'est pas l'Oeuvre de l'OF et des Jeunesses Nationalistes, on ne peut se tourner que vers les personnes présentes le 13 Janvier, à cette "grande manifestation pour les droits humains [et ceux de l'Eglise, mais ça, on vous le dit pas, sinon, on va passer pour des cathos intégristes et fachos. Admettez que pour l'image, c'est pas cool.]" qui aurait rassemblé, selon Jean-François Copé et Christine Boutin "plus d'un million de personnes" et seulement 340,000 selon les médias. Donc on peut facilement aller voir du côté de l'UMP et du PCF (ah bah non, c'est la même chose) pour le saccage des permanences des "lopettes qui ont un logo rose, en plus". Et après, les autocollants, bah c'est pour que JFC soit peinard et que Christine Boutin... ah bah oui, non, au temps pour moi, elle n'est déjà pas grand chose. 

Ou alors, c'est le PS himself. Et là, bah, comment vous dire... 

Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 18:48

In Amenas. Ce nom restera, je pense, un bon bout de temps dans la mémoire collective. Ou pas. En tout cas, ce qui frappe, c'est l'incompétence de ce gouvernement socialiste a faire les choses proprement. S'il y a un truc que je ne peux pas enlever à Sarkozy, c'est qu'il était très bon en tant que chef des armées. Et son gouvernement suivait. Certes, François Hollande couvre sa première guerre. Certes, c'est archi-tendu comme situation. Mais quand même ! Où se trouve l'intérêt pour le gouvernement de fuiter sur le fait que l'Algérie a donné son autorisation pour que des avions de guerre français survolent son espace aérien. Monsieur Fabius, vous décrochez la palme. 

Comme tout bon gauchiste qui se respecte, j'attends fermement le recadrage de Jean-Marc Ayrault a propos de son Ministre. Tout comme il a eu le bon goût de le faire pour Montebourg en Décembre dernier. Parce que la gravité n'est pas la même. Je veux dire, pour le cas Fabius, ce sont plus de quarante vies en jeu. Alors que pour le cas Montebourg, c'était quoi ? La fortune de Mittal. Nada mas.

Ceci dit, et si Ayrault ne fait rien, ça en dira long sur la politique de la France.

Notre bon ministre des Affaires Etrangères a dû croire que les islamistes ne suivaient pas l'actualité et que personne ne risquait de représailles.

Sur la page d'accueil du Monde, le Jeudi 17 Janvier, on peut lire ça "Tokyo demande l'arrêt de l'opération. Londres regrette de ne pas avoir été prévenu. Washington demande des éclaircissements". En plus d'être planqués derrière leurs bureaux et de regarder la France se démerder avec une boule de feu, la communauté internationale est incapable de suivre la France ou de venir l'aider. Les ravages du socialisme. On n'aurait jamais vu ça du temps de Sarkozy.

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 20:38

François Hollande nous assure que la guerre au Mali ne va pas durer. Oui. Certes. Donc pourquoi vouloir envoyer 2500 soldats dans une guerre qui sensée être courte ? Je me pose la question. La situation finira-t-elle à ressembler à celle de l'Afghanistan, où, au bout de onze années de guerre et 88 morts plus tard, on s'est dit qu'il serait peut-être bien de rappeler les troupes et de laisser seulement une poignée de soldats pour commencer à former l'armée afghane. Peut-être que je me trompe, je n'en sais rien. J'espère. 

Pourquoi je compare ces deux guerres ? Pour une raison simple. Peut-être qu'elle l'est trop, mais c'est ce qu'ils clament à longueur de journée, alors bon, écoutons les puissants. Selon eux, c'est une guerre contre le terrorisme qui se joue en ce moment au Mali. Moi, je veux bien. Mais quand une poignée d'intégristes se disperse quand on envoie une armée, peut-on vraiment parler de terroristes ? Un terroriste n'est-il pas sensé aller jusqu'au bout de son action ? Sinon, c'est trop facile. Attaquer des populations sans défense et ensuite faire la poule quand l'armée Française arrive... En Afghanistan, c'était pareil. On nous a dit que c'était une guerre anti-terroriste. On peut considérer ça fondé et juste, mais le sceptique que je suis ne crois pas seulement à une mission humanitaire pour délivrer un pays. Des fois je me demande s'il n'y a pas eu des enjeux pétroliers. Mais ceci reste à prouver. Au Mali, on vient nous dire la même chose. Que c'est contre le terrorisme, bref, des belles choses qui sont bien pour la confiance et pour le moral, mais qui, en langue de bois, cachent la vérité qui est autrement plus économique. Ici, il paraît que c'est pour de l'uranium extrait au Niger (article du NPA) que la France vient se battre. Parce qu'il faut dire ce qui est, la démocratie, en France, quand c'est chez nous, ça va, quand c'est chez les autres, il faut un intérêt économique. 

Un exemple ? Le Printemps Arabe, chose vantée par toutes les démocraties, loué par les chefs d'Etat et les peuples occidentaux. C'est bien beau. Sauf que ce Printemps Arabe (qui aura deux ans au mois d'Avril), à part ceux Tunisien, Lybien, Syrien et Egyptien, on n'a pas eu beaucoup d'exemples de révolutions qui ont échoué (notamment au Bahreïn). Que les médias fassent un choix sur ce qui sera vendeur, passe encore, c'est leur boulot. Que nos gouvernements démocratiques fassent un choix dans les populations à aller défendre, là, je comprends un tout petit peu moins. Vous allez dire que je vois du complot partout. Peut-être. Mais la Libye reste le seul pays où une coalition internationale est intervenue. Beaucoup pensent que c'est pour avoir la main sur des réserves de pétrole. Et je le pense aussi. D'autres disent que s'il n'y a aucune intervention en Syrie, c'est pour éviter de faire éclater la poudrière arabique. C'est sûr qu'il y a l'Iran pas loin, mais est-ce un argument valable pour laisser une population se faire massacrer par son dictateur ? Non, je ne pense pas.

Alors on va arrêter la fausse grandeur d'âme, la fausse magnanimité et on va jouer cartes sur table. Que dirait la droite si l'on apprenait que François Hollande avait décidé de faire la guerre au Mali pour de l'uranium ? Qu'aurait dit Jean-François Copé ? 

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 17:30

Les députés UMP qui abandonnent les débats au Parlement sur le Mariage Pour Tous. Donc. Je récapitule. Ces messieurs voudraient un débat pour le MPT, mais, une fois que ce débat est annoncé, on le refuse ? Okay. L'UMP demande un référendum. Bien. Mais il faudra leur rappeler que la loi qui pourrait permettre ce référendum n'a jamais été voté, depuis 2008 par... l'UMP ! Eh ouais. Encore une fois, on accuse les socialistes de toutes les erreurs que le gouvernement Sarkozy a pu faire sans jamais se remettre en question. Donc bon. Ca va aller, cette hypocrisie. Et si on devait écouter tous les prédicateurs, on serait pas là, j'ai envie de dire.

Si on avait attendu des sudistes qu'ils acceptent de considérer les Noirs comme des gens normaux et plus comme des larbins ou des bons à rien, je peux vous dire avec pas mal de certitudes qu'Obama ne serait pas président des States et que les démocrates pourraient se torcher pour avoir une place au Sénat ou au Parlement. 

Si on avait attendu patiemment qu'Hitler domine toute l'Europe, comme le faisait Pétain, je ne pense pas que je serais en train de dire ça aujourd'hui sans voir un SS débouler derrière moi.

Si le peuple (et non pas les militaires français) n'avait pas pris la Bastille en 1789, serions-nous là, à nous déchirer pour savoir s'il faut, oui ou non, accepter le mariage pour tous ?

Parce que la question est bien là. Ce sont grâce à des évolutions sociétales et sociales que la France est ce qu'elle est aujourd'hui. Vous acceptez désormais le vote des femmes sans hurler au scandale, sans huler que ça nuirait à la démocratie. Bon ben voilà. Dans quinze ans, quand vous verrez des photos de vous dans la même manif que Gabriac, l'ordure néo-nazi nationaliste (désolé, je m'y ferai pas), pour une manif qui s'apparente plus à "Ils n'auront pas les mêmes droits que nous". Quand votre fils, homosexuel, vous verra avec une pancarte "Un papa + un maman = une famille", comment croyez-vous qu'il réagira ? Je vous laisse à vos tribulations de réacs. Christine Boutin l'a dit, c'est pour réformer l'esprit de 68. Donc bon, on voit déjà la niveau du truc, quoi.

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 17:59

Notre bon Gabriac (ou Benedetti, en fait, je sais plus, ils sont pareils, de toute façon, ils m'en voudront pas), a profité de la manif facho et homophobe (gauchiste de merde) de la manif contre le Mariage Pour Tous pour refaire une magnifique sortie sur... la dépénalisation du mariage homosexuel. Ouais, je vous explique. Un truc so 50's. Un peu comme si un fasciste aux Etats-Unis demandait qu'on sépare de nouveaux les Blancs et les Noirs, quoi. Rien que ça. Si c'est que ça, on peut aussi lui filer un coupon gratuit pour la seule, l'unique et l'ultime show de guillotine. Sa tête dans un panier. Imaginez le délire. Tout le monde s'indignerait, il serait porté en martyr, en héros national. Ouais, bon, quand même pas, mais bon. On peut toujours rêver. Lui aussi, d'ailleurs.

Non, et puis bon. Quand Civitas essaie de te signifier que non, ils ne sont pas des homophobes et extrémistes et, en face de ça, leur cortège part en même temps que celui de Gabriac, je me pose quelques questions quand même... Bon, ceci dit, on a pas trop eu à se plaindre de Civitas. "Bah ouais, ces salopes de gouinasses de Femen, ça a bien compris, la dernière fois quand on leur a mis une branlée dans la gueule. Mais comme elles aiment la chatte, bah elles ont pas l'habitude d'en prendre des branlées. Haha. T'as compris, celle-là, Alain ? Branlée, chatte, tout ça. Allez, fais pas ton catho, putain." 

On a aussi eu le droit à des prières de rue musulmanes catholiques. Comment c'est'y pas qu'c'est bizarre, ça. Quand c'est des méchants islamistes, couteau à la bouche, du sang dans la barbe et une ceinture de dynamite autour d'eux, ça va ? L'hypocrisie est en train de devenir une valeur nationale. Bientôt, quand tu le seras pas, on t'enverras faire une cure d'hypocrisie. On te fera prendre des pilules, tu t'entraîneras à critiquer tes amis dans leur dos, des trucs chouettes, quoi.


Je vous propose cette petite vidéo. Une petite propagande nazie, de temps en temps, ça fait pas de mal. Quoi ? J'ai dit propagande nazie ? Au temps pour moi, je voulais dire propagande nationaliste (ça passe mieux, déjà). Un petit film de même pas 3 minutes, où, par des images de deux JT (ouh, multiplication des sources), Alexandre Gabriac, conseiller général de je sais plus quelle région, nous montre les bienfaits d'une petite manif en ranjos (sauf pour les nanas du premier rang qui sont en tongs, mais ça, c'est juste pour te faire venir, pour te dire que même dans une manif facho, y'a de la gonzesse à tringler et que tu vas bien t'éclater. Et l'éclater). Où on étend des trucs sur des bâtiments. Où on peut même pas lire ce qui est marqué sur les banderoles parce qu'il n'y en a pas un qui est capable de mettre un ralenti là-dessus


 
Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 16:56

La France était trop occupée par l'affaire Bardopardieu pour s'intéresser à de vraies choses, comme le discours de Bachar Al-Assad qui a affirmé vouloir continuer à diriger la Syrie, pendant une allocution publique. Je suis d'autant plus surpris qu'aucune tentative d'assassinat n'a été à déplorer. Alors que ça aurait été tellement simple... 

Je suis tombé sur cet article, qui parle d'un pilote de drone. Un drone, c'est quoi ? C'est un outil militaire (ouh, le politiquement correct) qui sert à aseptiser la guerre, en quelque sorte. A la rendre moins humaine, à dire "c'est pas nous, ce sont les machines qui tuent". Un jour, ça finira en bavure, je le sens. Genre un soldat américain qui va se faire descendre. Et là, ça sera de la faute de qui ? Des terroristes qui ont pris le contrôle du drone ? 

J'aimerais savoir ce qu'en pensent les gens attachés à des valeurs de paix et d'amour, ce genre de choses un peu old school auxquelles tu crois quand t'as treize ans, mais qui eux, ont bien plus. Des nouveaux hippies, ces gens qui manifestent encore pour l'arrêt des violences et du travail des enfants. Ces gens qui vivent aux Etats-Unis, qui manifestent avec leur iPod5 dans la main et leur netbook dans le sac fabriqué par des petits chinois. Qui marchent pieds nus "parce qu'on trouve pas de chaussures qui ne sont pas fabriqués par des enfants et qui rentrent dans notre fourchette de prix". L'hypocrisie, quoi. J'aimerais savoir ce qu'en pensent les dirigeants américains, de toutes les couches, que ce soit un maire d'une ville du New-Jersey ou un haut-gradé de l'armée. J'aimerais savoir ce qu'en pensent mes compatriotes, franco-américains qui n'ont d'américain que le profil du consommateur compulsif et presque obèse. Ce qu'ils pensent du fait qu'on tue des enfants avec des moyens "propres" et qui ne font pas de dégâts collatéraux. Moi, ça me révolte, je trouve ça vomitif qu'au nom d'une prétendue supériorité technologique, on s'en serve pour massacrer des populations innocentes, que ce soit des femmes, des enfants ou des hommes qui n'ont jamais voulu s'engager dans quelque combat que ce soit, qu'ils y soient tués parce qu'un terrorsite a, un jour, décidé d'attaquer le centre névralgique de la première puissance mondiale : son économie.

Je trouve ça immonde qu'un gradé de l'armée puisse dire à un subalterne "c'était un chien" quand il a ordonné que ce subalterne détruise une maison où se trouvait une famille. Et un enfant qui aurait été pris pour un simple animal de compagnie.

Les Etats-Unis, la plus belle nation hypocrite de tous les temps. J'espère encore avoir l'occasion de le redire, notamment quand Obama fera un serment sur la Bible. 

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 18:19

Brigitte Bardot après Depardieu ? C'est LA question de la journée, BB voulant rejoindre son désormais ex-compatriote Depardieu chez les tsars. Derrière cet exil ? Une vague histoire d'éléphants. Je vous explique.

Brigitte Bardot, qui défend avec engagement les animaux (ce pourquoi elle a soutenu Marine Le Pen), a soulevé l'épineux problème du "suicide assisté"... pour des éléphants. Oui, c'est sérieux. Triste. Mais sérieux. Pitoyable mais vrai. Oui, notre icône française, la classe à la française serait prête à se tirer en Russie si François Hollande ne fait rien pour sauver deux éléphants tuberculeux. C'est sûr que sauver deux éléphants en phase terminale, c'est plus urgent et plus important que de sauver des Roms errants dans la rue par -10°C. On voit où sont les priorités. Ceci dit, François Hollande n'a pas encore fait de sortie publique pour préciser s'il allait accéder ou pas à la requête de la folle de l'icône 70's. 

Vous remarquerez le choix de l'ultimatum. "François, sauvez ces éléphants ou je m'exile en Russie, comme Gérard avant moi". Vous remarquerez aussi qu'elle attend de François Hollande qu'il fasse un choix crucial au niveau de sa politique nationale. Je ne veux préjuger de rien, mais j'ai des doutes quand à la capacité réelle de Brigitte Bardot à savoir lancer un ultimatum correctement. Parce que, sincèrement, en dehors du FN, elle manquera à qui ? Je l'ai jamais connu jeune, pour moi, elle est juste un paquet de ride, un sharpeï sur deux pattes avec une crinière de lion malade sur le crâne. Alors bon, c'est comme Depardieu. Quand y'a plus rien, faut arrêter de s'exatsier sur la gloire passée... 

Ceci dit, et c'est là qu'est tout le tragique (comique ?) de la situation. Mme Bardot veut se faire la malle en Russie, là où les droits des animaux ne sont pas bafoués. Un pays où les gens vivent en harmonie et où il n'y a aucune distortion sociale. Non mais elle est drôle, la dame, hein. Là, ceci dit, j'appelle plus ça de l'humour, j'appelle ça de la sénilité. Bafouer les droits des Hommes, ça, on tolère. Mais qu'on tue des animaux en phase terminale, ça non, c'est immoral. 


4447794-brigitte-bardot-apporte-son-soutien-a-620x345-1 

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 20:40

Après Astérix chez les Anglais, après Obélix chez les Belges, partie 1, voici le remake. Obélix chez les Russes. Facile, me direz-vous. Mais c'est pourtant ça. Depardieu fait le buzz, son film est en salle. J'ai un doute sur la coïncidence de ces deux choses, mais bon. 

Le truc, c'est que Depardieu en Belgique, je sais pas pourquoi, je sens que ça va faire le buzz, et que plus personne n'en aura rien à secouer. Déjà parce que ça semblait bizarre qu'un pote à Sarkozy fasse pas un cadeau à un mec de droite et bon ami de Sarkozy. Mais aussi parce qu'avec un buveur comme Gégé, déjà, ça fera pas tache dans le paysage, mais aussi, et ça a son importance, il sortira à lui tout seul la crise dans laquelle se trouve le monde de la vodka et divers alcool russe dont nous connaissons plus ou moins bien les propriétés chimiques.

Non, et bon. Depardieu, cette icône française de la torture des riches, ça émeut, forcément. Du petit paysan de l'Est de la Sibérie jusqu'aux hautes sphères Moscovites , tout le monde s'est inquiété de savoir ce qu'allait devenir ce monstre sacré du cinéma français, ce monstre sacré de la cuisine à la française, ce monstre qui pourrait n'être l'égal de Gargantua si celui-ci avait existé.

Et cela nous fait une admirable leçon de géopolitique européenne : quand un riche est castré par un gouvernement socialiste, on voit toutes les grandes nations ayant une politique économique de taxes sur la richesse plutôt douteuses lui venir en aide. C'est étonnant, d'ailleurs, que les Suisses ou Monégasques n'aient pas fait une sortie sur ce sujet. 

C'est bien beau, bien gentil, bien pensé de filer un passeport à Depardieu, Vlad. Mais les centaines de milliers d'immigrés de guerre, de famine ou de trucs comme ça, tu leur craches à la gueule, hein ? Apparemment, l'argent compte plus que la conscience. Et c'est là que ça devient triste. 

Repost 0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 18:53

Le SMIC horaire passe à 9,43€ de l'heure en taux brut. Après l'annonce d'une hausse exceptionnelle du RSA de 10% sur cinq ans (47 euros, excusez du peu), on peut très bien se rendre compte que la tendance du pays est en train de s'inverser. En effet, les plus riches sont de plus en plus taxés, alors qu'on augmente de plus en plus le salaires des plus pauvres. Où est donc cette chose que l'on appelait le "privilège de classe" ? Où est donc cette différenciation entre les gens qui ont réussi de leurs mains et ceux qui restent la journée le cul vissé à une chaise de jardin en plastique achetée dans un lot à 40€ chez Leclerc avec cinq autres et une table bancale, ou tassés dans un fauteuil relaxant Ikea ? Il n'y a vraiment plus de justice sociale. Et ça, c'est moche. 

Pourquoi donner plus d'argent aux pauvres ? Ces derniers s'en servent pour des besoins de premières nécessité, comme manger ou payer un loyer tellement cher que le proprio hésite à l'expulser pour défaut de paiement. Où est le plaisir là-dedans ? Je vous le demande. Et je vois pas pourquoi on paye des gens qui ne font absolument rien de leurs journées. Le socialisme, c'est vraiment le mal. C'est prendre aux pauvres pour donner aux classes moyennes. La logique de Nicolas Sarkozy était plus performante : taxer les pauvres et les classes moyennes pour donner aux classes supérieures et aux patrons. Monsieur Hollande. Arrêtez de vous focaliser sur ce que les français pensent de vous et faites valoir une vraie politique économique à la Parisot. N'écoutez pas Edouard Martin, cet homme véreux qui cherche à se crédibiliser sur le dos du pauvre Lakshmi. 

Arrêtons de donner de l'argent aux pauvres. Les augmentations de RSA ou de SMIC, ça reste pour la gauche. La droite molle n'a pas à aider les pauvres. Elle doit les asphyxier pour qu'ils pensent enfin à gagner leur vie décemment. On laisse toute cette politique du pauvre à Mélenchon. Et comme on sait très bien qu'il ne sera jamais élu, bah voilà, quoi. 

Repost 0

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact