Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 14:55

Les douaniers cannois ont fait une descente lors du fameux-festival-que-tout-le-monde-nous-envie. Chez des mexicains, en plus. Non, ici, pas d'histoire de drogues ni de mafias, ni de corruption. Juste que l'équipe du film de Carlos Reygadas a été surprise en possession de plusieurs bouteilles de Mezcal, ce qui semble constituer une grave faute de l'équipe et qui a nécessité l'intervention des douanes. 

Bouteilles envoyées par l'ambassade du Mexique, avec autorisation et tout ce qui va avec, je cite : "Nous n'avions pas avec nous les papiers attestant de la provenance diplomatique de la mezcal", selon Jean Labadie, qui produit le film en France. 

Peut-être est-ce la présence d'un ver ou d'un Klaus Meine scorpion dans la bouteille qui a fait réagir. Mais le plus troublant est de savoir comment les douaniers ont eu connaissance de cet arrivage de bouteilles ? Mouchard ? Personne ne buvant pas choquée par cet arrivage et encore plus par les petites bêtes flottant tendrement à l'intérieur ? Ardent défenseur des droits des animaux ? Brigitte Le Pen Bardot ? Un mystère, on vous dit.

C'est aussi assez drôle de constater que les douaniers se focalisent sur les bouteilles de Mezcal de Cannes alors qu'il doit y avoir des choses nettement plus illégal.  

Enivrez-vous tant qu'il est encore temps. On ne sait pas ce qui va arriver dimanche. Vous allez peut-être vous prendre une tôle. Vous boirez comme des trous. Vous allez repartir en conduisant (Il est où Sam ?). Vous allez vous planter dans un arbre. Les gens se souviendront de vous comme "Le Mort de Cannes", un bon titre de biopic, ce genre de film qui raconte, de manière tragique, comment un réalisateur parti de rien finit planté dans le platane au bord de la route, et qui laisse derrière lui des acteurs orphelins. On lui décernera la Palme à titre posthume, mais lui, il n'en a plus rien à faire, ceci dit.  

Demain, c'est la fin du Festival. J'espère que vous avez tous bien kiffé apprécié, car ce n'est pas dit qu'il y en aura encore un plus tard. J'aime bien ce concept de faire du glamour par au-dessus de la misère, comme cacher la poussière sous le tapis. Genre "Non, c'est plus là, tu vois pas ? Est-ce que Brad Pitt à l'air triste et ruiné ? Non ? Bon bah tu vois qu'il n'y en a plus, des pauvres". Pour relancer une polémique, c'est l'Espagne qui a prié son champion pour l'Eurovision de ne pas gagner. En même temps, on les comprend. Qui aurait envie d'organiser encore ce casting géant, imposé par les télés nationales, en accord avec les gouvernements et les producteurs véreux des maisons de disques (voir à ce sujet notre ministre de la Culture, Aurélie Filippetti).

Repost 0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 22:00

Excusez-moi pour le titre (et cet article, aussi), ça fait juste trente-six heures que j'ai pas dormi.

Pôle Emploi a pensé à faire une refonte complète de son système de fonctionner. Au lieu de chercher des vrais gens pour faire un vrai travail, ils postent des annonces pour trouver des tortionnaires et ainsi, faire baisser le chômage (osez me dire que le bon Bachar El-Assad n'a pas besoin d'une petite centaine de tortionnaires ?) en France, voire même au niveau MONDIAL. C'est un plan monstrueux, on ne retrouvera jamais l'inventeur de ce plan machiavélique (Ministre chargée du Travail et de l'Apprentissage, ou un truc dans le genre), mais en tout cas, c'était vicieux. 

Certes, ça peut paraître ahurissant comme ça, mais la chose est bien réalisée, on va dire (l'article original se touve en bas, lien "source", si ça change pas en cours de temps, mais ça devrait pas, ceci dit...), puisqu'elle sert à dénoncer ces mêmes tortionnaires et une expansion toujours plus grande du métier. 

Y'a plein de boulot, comme ça, où les gens font des trucs de malades pour un bon salaire assez haut, on peut le dire, par exemple : 

- Président de la République Français : compliqué de se faire entendre dans le monde quand on est, au choix, le nerveux ou le neurasthénique.
- Danseuse de lap-dance : ça dépend de quelle côté de la barre on se trouve, quoi.
- Kamikaze : salaire unique, directement à la famille, pas de funérailles, pas de corps, donc pas de deuil, donc une femme malheureuse qui finit...
-... Geisha : pour rejoindre la danseuse de lap-dance d'au-dessus, en fait. Et, accessoirement, pour finir mon explication de la condition de kamikaze (et ses conséquences socio-profesionnelles).
-  Surveillant de collège à 19 ans : juste pour rire de ces gens, pas de leur salaire ni de leurs conditions de travail ! (oui, la violence gratuite ne fait pas de mal, enfin !)
- Homme / Femme à tout faire : dans tout et n'importe quoi. Peut nettoyer le parquet d'une salle de cours ou remplacer une ogive nucélaire les yeux fermés et en chantant et chorégraphiant la Macarena. Ah, c'est pas ça ? Non !? Juste le ménage !!?? Moi qui croyais. Ah ben flûte à bec, alors.
- Fabricant de NIQUE NIKE en Chine : mais là, pour le salaire assez haut, on repassera, quoi. Et non, on avait dit pas les enfants et pas la pauvreté !
- Musiciens pour TF1 : oui, bon, c'est sûr, vous êtes enrôlés sur The Voice et la Star Ac', mais allez vous plaindre, encore ! Y'en a qui n'ont pas cette chance, je vous signale. Et là, faut vraiment avoir faim pour en finir là.
- Vous pouvez descendre en ville et fracasser les clochards, aussi. Déjà pris ? Qui c'est ce barge, là ? Un fan de Ludwig Van ? QUI ??!!

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 15:02

Après Barack Obama, les Américains suivent tous cette mode de se prononcer sur le pour ou contre du mariage homosexuel. Perso, et pour faire taire vos remarques agacées, je suis pour. Pourquoi ? On est tous humains, on devrait tous avoir les mêmes droits, peu importe notre orientation sexuelle. 

Après Barack Obama, donc, les compagnies de comics US se décideraient à révéler l'orientation sexuelle de leurs super-héros. C'est bien, comme concept, quoi. Imaginez. Vous avez grandi toute votre jeunesse avec des héros comme Batman ou Superman, et on vous annonce qu'ils sont gays. Vous vous sentez floutés dans vos orientations sexuelles, le petit être chétif que vous étiez et qui s'extasiait devant les prouesses de ces héros, voulant les imiter, se rend en fait compte qu'il est peut-être pas si différent des "deux tapettes de l'appart d'en face, qu'on entend tous les soirs faire les fofolles en écoutant du Mylène Farmer et en buvant de la bière sans alcool, parce que la bière alcoolisée ça fait grossir, qu'ils m'ont dit. Tu te rends compte, Germaine ? La bière qui fait grossir. On aura vraiment tout entendu, hein". Oui, ceci est l'exemple type du gros porc homophobe, refoulé, qui se rend compte être attiré par Freddy Mercury et Rob Halford, autrement que par la musique. Moi-même, je suis un grand fan de Queen et de Freddy Mercury, je bois de la bière aussi, je fais des vannes graveleuses...

Bon, ceci dit, c'est bien de montrer aux enfants que même les super-héros ne sont pas toujours des viril hétéros qui font monter leur(s) secrétaire(s) au plafond capables de tordre de la fonte ou de coller une trempe à un guignol avec des cheveux verts et un sourire de six pieds de long. C'est bien aussi de lever les tabous de la société dès le plus jeune âge. C'est bien aussi de dire aux enfants pourquoi Superman porte un slip rouge au-dessus de ses collants bleus, par exemple. Ou pourquoi Batman a toujours un acolyte plus jeune que lui et certainement pas majeur. Montrer aussi pourquoi Superman dédaigne la sulfureuse Lois Lane, et Batman la tigresse Catwoman. 

Et après, une fois cette avancée opérée, on pourrait tenter la même du côté des profs de Français. Non, ne me faites pas croire que Charles, de Madame Bovary, est complètement hétéro, pour délaisser une femme aussi bonnasse (enfin c'est la description qu'ils en font, j'y suis pour rien, moi). Et tous ces grand auteurs, philosophes à leurs heures perdues que sont Diderot, D'Alembert, Voltaire ou Rousseau (quoique dans son cas, ce serait plus l'inceste archi-camouflé, en fait. Bah oui, il appelle bien Mme de Warens "Maman" et il était un peu amoureux d'elle, quoi... Ah, et dans sa jeunesse, il était exhibitionniste, aussi), ces mêmes personnes qui se réunissaient dans des salles pour écrire un dictionnaire. Oui, bon, une Encyclopédie, si vous voulez, c'est la même chose. C'est pas évident à entendre, mais ils faisaient certainement autre chose avec leurs plumes que d'écrire des définitions pour vingt-sept pavés que personne n'a lu en entier. Tout ceci n'est que pure supposition, bien sûr. Mais bon... 

Il faudrait vraiment que la société se sorte de ce genre de clichés sur les homosexuels et les lesbiennes

Et arrêtez de croire les idées rétrogrades de l'Eglise qui vous enseigne que la norme est l'hétérosexualité, que les capotes c'est une création de Satan (sans, ouais, on peut créer des minis Satan, là d'accord), que l'Homme a été créé à l'image de Dieu (comme dirait Thiéfaine, dans La Nostalgie de Dieu, "Dieu à la gueule et l'aspect d'un australopithèque") et que la religion rend les gens meilleurs, car oui, on le sait, les croisades et les guerres de religion c'était pour montrer l'amour que l'Eglise catholique porte aux autres peuples.

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 22:25

Je viens de voir que les fans d'Harry Potter abandonnaient leurs géniales chouettes (vous excuserez le jeu de mots) depuis que la série des films s'est finie et que le jeune sorcier était devenu... qu'est-ce qu'il est devenu déjà ? (non, je n'ai pas vu la fin, seulement les quatre premiers, quant aux livres, j'ai le sixième dans mon placard qui attend toujours).

En dehors du fait que ce soit lâche et preuve de stupidité de la part des propriétaires, moi je les comprends un peu (un peu, j'ai dit !). Qui voudra encore des chats quand la mode des lolcats sera terminée ? Qui voudra encore adopter des pandas quand il n'y en aura plus sur Terre et que le WWF devra se trouver un nouvel emblème ? (Ouais, bon, je vous accorde que cet exemple est assez limite, mais bon, vous faites avec, hein...)

En fait, on pourrait se servir de ce phénomène d'abandon pour parler des législatives, quoi. Bah oui. Le propriétaire d'un parti (en l'occurence Jean-François Copé, par pur hasard, comme ça) décide de battre la campagne (électorale, haha) pour trouver des buses chouettes et les utiliser comme pare-feu des attaques venant de la gauche, de l'extrême-gauche, du centre, du centre-gauche, du centre-droit, des radicaux de droite et de l'extrême-droite (bon, ouais, j'avoue que ça fait beaucoup). 

JFC (oui, ça devient trop long à écrire, mais ce n'est pas un manque de respect, juste une facilité. Et aussi parce que je suis un peu une grosse feignasse, quoi) décide, après la minimale cuisante défaite infligée par les communistes du PS, de rajeunir sa fauconnerie, de bouter hors de France les Sarkozystes de la première heure. La nouvelle garde, mélange hétérogène de tous les courants de pensée de l'UMP, fait feu de tout bois, décide de repartir sur des bases saines en changeant sa ligne conductrice, c'est-à-dire un visage plus humain (d'où la nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet comme porte-parole pendant la campagne), une gouaille plus proche du peuple (Nadine Morano, donc), des idées de piliers de bar que tout le monde comprend (Claude Guéant et Brice Hortefeux, non, ne venez pas me dire que la circulaire Guéant n'est pas une idée de pilier, tout comme la loi sur les camps de roms, je le sais, j'ai les même dans ma famille), un petit sentiment de dépression post-licenciement (François Fillon, par exemple), une hypocondriaque (Roselyne Bachelot et la vilaine Grippe A). 

Et c'est bien beau de chercher des gens pour rassembler les oiseaux et leurs proies citoyennes (du genre Hervé Morin ou Christine Boutin), mais encore faudrait-il que ces personnes aient eu un réel impact sur la présidentielle (et sincèrement, on aura beau dire que la centrale de Fessenheim a été bradé pour 2,5% des voix, faire de la lèche à Frédéric Nihous, Boutin et Morin pour même pas 0,5% des voix, je trouve ça d'une bassesse...)

Donc oui, et sans être méchant, juste dans l'humour, l'UMP, c'est un peu une volière en recherche de buses chouettes leaders. Même le gentil François Fillon (FF pour les intimes) est passé dans le viseur de JFC. Donc, en gros, ça va pas être une bataille pour l'alternance politique (radicalement impossible), mais plutôt une bataille pour ce qui va s'apparenter de plus en plus à une volière (excusez-moi, mais bon, quand on voit que les personnalités de leaders se dessinent un peu partout, on court droit vers cette issue) où personne ne sera plus d'accord avec personne...  

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 22:20

"La nuit dernière en Lorraine fut d'une rare violence au niveau des orages et de la pluie. En effet, à Essey-lès-Nancy, bourgade sympathique et plaisante du Grand Nancy, il a plu jusqu'à huit litres d'eau en deux heures". 
Moi aussi, je peux faire des lancements radios et/ou télévisuels. Bon, après, c'est vrai que quand on parle de la Lorraine, c'est toujours les mêmes lancements et sujets qui reviennent (la limite du cliché, même) : 
-En un météo (la pluie).
-En deux le foot (les mauvais résultats de l'ASNL, qui, tous les ans, semble vouloir faire flipper la presse sportive. Et le FC Metz, aussi)
-En trois, des sujets divers et variés sur les musées lorrains, tous vachement ennuyeux intéressants. 
-Et enfin en quatre, les meurtres sordides sur les bords de Meurthe ou de Moselle. Voire même de Meuse. Et là, vous vous dites qu'il y a vraiment un truc de grave, quand on se met à parler de la Meuse (ou des Vosges). Mais c'est vrai, quoi. "La Lorraine, terre de violence et d'incompréhension". Pour un peu, on rajouterait consanguinité que personne ne s'en rendrait compte ! 

Non, mais sortez de la Région Parisienne, quoi. Y'a pas que 9-1, 9-4 et 7-5, dans la vie.
Bon d'accord, pour la Lorraine, on est blindé en représentants de luxe. Je pensais, en premier lieu, à Aurélie Filippetti (ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement Ayrault I). Vous attendiez de l'ironie ? La voilà. En second lieu, Nadine Morano, grande prêtresse de la politique sociale de l'UMP, a fait avancer des projets de lois (lesquels ?). S'est surtout faite remarquer en lieu et place de chien de garde de Nicolas Sarkozy. Et, mais ceci n'est pas de moi, "a toutes les chances d'obtenir une place à Rungis en tant que poissonière" pour son phrasé coloré et fleuri (ça, par contre, c'est de moi). 

On a aussi Jean-Pierre François en Meurthe-et-Moselle, plus précisément à Pont-à-Mousson. Et sincèrement, JPF, c'est pas le dernier des péquenots, quoi. Footballeur de renom (Blénod-lès-Pont-à-Mousson, Dijon FCO, AS Saint-Etienne B et enfin le FC Bâle). Que des clubs de renoms pour un footballeur ultra-populaire. 

On a la place Stanislas. Fameuse place que toute l'Europe nous envie. Ouais, elle est belle, je suis le premier à le dire, les fontaines sont classes et tout. Mais venez en été, quand le soleil (oui, y'en a aussi en Lorraine) tape sur les pavés blancs et réfléchissants de la place, et qui vous détruit les cellules rétiniennes une à une (en riant presque). Venez aussi en hiver, quand les pavés deviennent glissants à cause du gel ou de la bouillie neigeuse. 

Et là, vous allez moins rire !  

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 23:15

Oui, aujourd'hui, deux articles ! Oui, je suis en forme !!

Cette fois, c'est pour vous parler de politique (à ma façon, ceci dit), et plus précisément des législatives.

De l'UMP qui s'hérissait de voir la parité au sein du gouvernement, on en revient à l'UMP qui ne veut pas la parité aux législatives. Pourquoi ? Selon Jean-François Copé, il valait mieux perdre quelques millions d'euros en temps de crise (qui nous a gavé pendant quatre ans avec la dette et les économies qu'il fallait faire ?) que de perdre quelques sièges en temps d'alternance politique. En effet, cruel dilemme. Montrer aux Français qu'on tient à son économie ou leur montrer qu'on ne veut pas perdre des plumes dans une bataille législative ?
Sincèrement, je trouve ce choix assez révélateur d'une certaine crise morale. Voyez plutôt : l'UMP veut se placer en tant que force d'opposition (ce qui est, bien entendu, le point où on les attend, moi de même) et c'est totalement démocratique. De l'autre côté, pour pouvoir réaliser cette opposition, il compte s'appuyer sur une grande majorité d'hommes. Mais franchement, et passez moi l'expression, des charognardes prêtes à la castagne pour un siège, elles sont foule à l'UMP. Je pense notamment à Nadine Morano, à Valérie Pécresse ou Nathalie Kosciusko-Morizet (femmes que je respecte, tant par leur engagement politique que par leur côté humain. Après, je ne tolère pas les attaques personnelles et les diffamations qui ont pu être faites, mais bon). Le côté "normal" de cette crise morale ne serait-elle pas, justement, de renouveller les cadres, les "gros bonnets", les "cols blancs" par des femmes qui nous ont montré qu'elles étaient capables de prendre en main un pays (je pense notamment à Merkel ou, il y a un certain temps maintenant, Margaret Thatcher) et qui s'en sortent certainement mieux que les hommes ? En effet, pour contrer cette crise morale, ne faut-il pas changer les gens en place depuis trop longtemps, qui n'ont pas été capables de renouveller le parti, qui a subi un séisme venant de l'intérieur, et non de l'extérieur comme on a longtemps pu le penser ? 
Je me pose une question, à savoir quelle pourrait être la force morale d'un parti qui se dit républicain mais qui ne respecte même pas les règles de son pays ? 

Ceci n'est qu'un point de vue extérieur, bien évidemment, je ne peux pas me projetter à la tête d'un parti en manque de temps d'antenne.

 

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 22:33

J'aimerais, tout d'abord, faire une standing ovation au PSG à Montpellier. 
Je trouve ça beau qu'une équipe comme ça, remontée en Ligue 1 il y a trois ans, puisse décrocher un titre de champion de France face à Paris.
Deux oppositions assez franches. Le style bling bling overthuné plein aux as dérangeant de Paris tout au long de ce championnat : limoger un entraîneur qui amène son équipe au titre (anecdotique) de Champion d'Automne, faire un recrutement limite indécent aux mois d'Août et de Décembre pour en arriver là... Bravo. Mais "la prince, elle est pas content, Montpellier elle aurait dû perdre à Auxerre". Et le style de Montpellier : Louis Nicollin, en place depuis le début, qui a fait monter de Division d'Honneur à la L1 en huit ans un club parti de rien, donc, des joueurs (qui semblent) modestes, et j'en passe !

Une victoire dûe au talent, donc, et non aux perfusions d'argent indécentes d'investisseurs étrangers.

Donc, voilà un billet sport, profitez, vous n'en aurez pas souvent, pour tout dire !

Et c'est cool, aussi de montrer que les pronostics des grands prédicateurs footbalistiques, comme Roustan ou Pierre Ménez (huées), ne sont pas toujours justes. En effet, quel commentateur aurait prédit la victoire de Montpellier face à l'armada du PSG ?

En gros, c'était un peu comme donner Hollande vainqueur en Juin 2010 de la présidentielle de Mai 2012 (aucun intérêt, déjà) ou même juste après les primaires socialistes en 2011. Certains se sont sûrement maudits d'avoir parié sur le mauvais cheval, qui s'est révélé très lucratif, en fin de compte... 

Repost 0
Published by Hannibal
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:15

Sur la photo officielle de l'Élysée, on peut voir Cécile Duflot en jean. Ce qui, bien sûr, n'a pas tardé à faire jazer du côté de l'UMP. Notamment chez Pécresse et Morano. Cette dernière étant connue pour son bon goût vestimentaire, cela va de soi.

Non, mais sincèrement, vous êtes tellement jalouses de ne pas avoir récupéré un ministère que vous faites enfler des polémiques sur la façon de s'habiller des ministres ? Qu'allez-vous inventer bientôt ? Une polémique sur le maquillage qui coule de Valérie Trierweiler, sur son eye-liner qui dépasse un tout petit peu ? Sur les chaussettes de Jean-Marc Ayrault qui sont pas assorties à son futal ou à ses pompes ? Sur le pantalon de costume (qui semble être devenu une norme, même pour des ex-ministres) de François Hollande dont le pli est un peu décalé sur la gauche et pas bien centré au niveau du milieu de la jambe et qui tombe, si on remonte avec une ligne imaginaire, au niveau de l'épaule de celui-ci ? Sincèrement, mesdames les ex-ministres, vous allez trop loin. C'est pas ça, être de l'opposition. Etre de l'opposition, c'est tout faire pour gagner les législatives, comme le fait si bien Nadine Morano, par exemple (mais là, c'est presque de la propagande, en fait). C'est beau (et ça serait tellement bien) de se faire remarquer quand on s'appelle Valérie Pécresse, ex-ministre du Budget et de l'Enseignement Supérieur, qu'on est prête à faire n'importe quoi pour se montrer (lancer des fusées de détresse au milieu de la cour de l'Élysée ou lâcher des chiens sur François Hollande, par exemple), mais quand on s'appelle Nadine Morano, la lolministre (au même titre qu'un lolcat, oui oui), emblème du gouvernement Fillon, on n'a plus rien à prouver. 

Après, niveau stylistique, je pense que le PS passe pour un petit-bonnet face à l'UMP. Oui, Nadine Morano, mais y'a pas qu'elle, quoi. Laissez-la respirer, elle a le droit de vivre, flûte ! Mais vous oubliez Roselyne Bachelot. Oui, la femme de la Grippe A et de son million de vaccins (seul élément notablement comique de son mandat. Elle en peut-être fait d'autres, mais celui-ci reste épique, quoi). Ministre de la Santé (AHAH LOL MDR XPTDR) et, plus tard des Solidarités et de la Cohésion Sociale (elle est restée relativement silencieuse, c'est pas drôle, elle aussi avait longue carrière d'humoriste devant elle).



media                                             roselyne_bachelot_ne_veut_plus_de_ses_crocs_roses_mode_une-.jpg



Et là, dites- moi qui à l'air le plus con (oui, pour une des deux, c'est vraiment l'air con. Et quel magnifique arrangement des couleurs).           

Repost 0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 11:22

Mon âme est comme les circonvolutions de ton cerveau,
Grise et torturée.
Les secrets enfouis au plus profond de moi
Sont comme des milliards d'araignées rampant vers mon crâne,
Je les entends, je les sens, je les vois.
Tu ne comprendrais pas, Ô profane,
Mon corps est une prison
De chair et de sang,
Mon âme cherche une autre destination,
Et l'on se perd dans les méandres du temps 



 
Repost 0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:00

Aujourd'hui, pour écrire mon article quotidien, j'ai le choix entre plusieurs articles du Monde.fr (une de mes sources principales, on va dire). Le choix entre Alain Minc et sa bipolarité politique, la restriction du droit de manifestation au Québec ou le cannibalisme avéré en Corée du Nord ou alors encore mieux, sur le site du Nouvel Obs, cet article sur un enfant de quatre ans ayant pris 70 contraventions et 23.000 euros d'amende. Du joli boulot, en somme. 

Je pourrai faire un mixage de toutes ces brèves, ce qui donnerait, grosso modo, Alain Minc, bipolaire politique, "visiteur du soir" de Nicolas Sarkozy, qui veut restreindre le droit de manifestation au Québec, aurait été mis en examen pour fraude, ayant déclaré son fils comme titulaire d'une carte grise. Les autorités sud-coréeenne aurait découvert, en plus, qu'il était responsable d'actes de cannibalisme.

Bon, c'est pas spécialement viable, comme propos, je vous le concède. Mais, les propos de la presse sont-ils toujours viables ? Ne peut-on pas décemment penser que les codes de la presse sensationnaliste d'aujourd'hui seraient capables de ressortir ce genre de sujets ? Si des citoyens sont capables de berner les grands médias à coup de série télé pour illustrer le crash du Rio-Paris, je suis désolé, on peut décemment considérer que ce genre de brève peut être écrite par n'importe qui. 

Et sincèrement, Alain Minc, l'homme de l'ombre, le "nègre" de Nicolas Sarkozy, personne ne le connaît, c'est bien d'ailleurs pour ça que je me permets d'utiliser le mot "nègre". Oui, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, le mot "nègre", dans son sens littéraire, permet de parler d'une personne qui écrit des oeuvres à la place d'un artiste véritable, du genre Victor Hugo, William Shakespeare ou Patrick Poivre d'Arvor (même si, dans son cas, c'est plus du plagiat, mais bon, je ne m'attarderai pas là-dessus, le sujet ayant déjà fait polémique).

La Corée du Nord. Havre de beauté et de paix, où les gens pleurent quand ils voient un portrait de Kim-Jong Il, vénérable démocrate qu'il était, où on envoie des fusées dans l'espace sans avoir peur des représailles, ou la nourriture ne manque pas. Oui, en Corée du Nord, la nourriture ne manque pas (ou ne manque plus) : en effet, on finit par devenir cannibales. Le cannibalisme, à écouter les gens, c'est un vieux truc de peuples amerindiens ou d'aborigènes australiens. Mais non. C'est redevenu vachement moderne, en fait. Voilà, on a trouvé un moyen de réguler la famine dans le monde. Bon, les Lofofora avaient déjà lancé le truc en affirmant "Maintenant je bois du cul, BUVEZ DU CUL", mais bon, c'est autre chose, là. Un retour vers le folklorisme, vers les racines de l'Humanité, quand les gens n'avaient pas la décence (et pas le temps) de faire cuire un mammouth pour le dîner (après, ouais, par glissement de sens, le mammouth est devenu un centre commercial. En gros, cet animal a toujours fourni de la bouffe, peu importe l'époque, quoi), qu'ils ne pouvaient pas ouvrir une boîte de raviolis quand ils avaient la flemme de faire un feu. Dans ces cas-là, il suffisait de croquer un morceau de son voisin et le tour était joué. Pourquoi se donner tant de mal à cuisiner alors qu'avec le gras de certaines personnes (notamment aux Etats-Unis), on pourrait huiler des poêles de cinq mètres de circonférence ? Pourquoi chercher compliqué (de la cuisine cinq étoiles, à deux cent euros la tartiflette à la truffe et aux herbes de provence) quand on peut faire archi-simple (un morceau de Nadine et le tour est joué) ? Le problème ? Il faut que les gens soient comestibles, déjà. 

Repost 0

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact