Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 18:45

Ivre, il écoute Slayer et se met à bader. Si, c'est possible !

Quand le monde semble enfin toucher à sa fin, tout l’univers se rétracte sur lui-même. Se passe alors ce laps de temps, à la fois court et long, temporel et intemporel. Mais malsain. Tellement malsain que vous en avez des nausées. Ça vous comprime les côtes et vous avez du mal à respirer. Et alors, la lumière se fait. Une lumière noire. Le soleil lui-même est noir. Noir comme le charbon. Désincarnée, la vie se refait, un peu différente. Les êtres ne ressemblent plus à des êtres. Amas de vide et de poussière, de matière noire et de particules de lumière, plus rien ne sera jamais comme avant. Vous vous faites une certaine idée de l’apocalypse. Et alors, vous vous voyez en contre-plongée. Et vous comprenez. Que tout ceci n’est qu’une vaste mascarade. Qu’on essaie de vous cacher votre mort, de vous gâcher votre vie. Les chaînes qui vous lient cassent une à une. Les chaînons hurlent comme des êtres mourants. Votre esprit n’est que boule de nerfs compressée et hurlante. Vous ne savez pas, vous ne savez plus. Au final, qu’est-ce que mourir ? Se désintégrer, laisser son âme divaguer, ne plus avoir de besoins physiques. Ferme les yeux, regarde au plus profond de ton âme, oublie ton nom, petit à petit, deviens FOU ! Tu te détruis, petit à petit, sans t’en rendre compte, tu commences à quitter cette enveloppe charnelle, ton âme se fait plus pure, tu comprends les méandres et les mécanismes de l’univers, tu accèdes à un supplément de réalité. D’un coup, la lumière t’arrache de cette demie rêverie et tu te mets à hurler. Pourquoi ? Pourquoi te faire ça maintenant ? Alors que tu allais tout comprendre, tu oublies finalement tout. Tu pleures parce que tu as froid, faim. 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hannibal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact