Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 21:50

Le dîner au Quick avec Nicolas Sarkozy ayant débouché sur du vide, François a donc décidé de créer son groupe parlementaire.
On l'écoute : "Oui donc j'ai décidé de créer un nouveau groupe parlementaire vraiment en marge de l'UMP, un truc plus droite humaniste et gaullienne, en fait. Parce que j'aurais voulu un UMP version FN, j'aurais directement été à l'original, je me serais pas engagé avec des guignols. Et le nom de mon parti, c'est toute une sensibilité, une réflexion à hauteur de vue. Le RUMP. Non. Aucun rapport avec l'UMP, je vous l'avais dit, pourtant. Si vous voulez, c'est un peu une ode à la joie de vivre et à la vitalité que je souhaite apporter à la vie politique française, un peu moribonde, surtout depuis le passage de Sarkozy. Et en anglais, ça se rapproche du mot "jump" qui veut dire "sauter". Ce qui montre bien toute la vitalité de notre groupe parlementaire. A un moment, Jean-Louis (Borloo, ndlr) a voulu quitter l'UDI pour ce groupe parlementaire. Il trouvait que ça sonnait bien et que si on accolait un "Orange" au "RUMP", ça serait encore mieux. Et je suis un grand mélomane, fan de Van Halen, alors la chanson Jump, vous savez, ça serait presque notre nouvel hymne. Et tant que Jean-François s'obstinera à refuser ma victoire pour une place que je ne veux plus, je ne reviendrai pas."

Jean-François Copé a rétorqué vivement : "Que François Fillon quitte le navire. Je ne sais pas si c'est bon signe pour l'UMP, mais au moins, je reste président avec 952 voix d'avance. 952 voix légalement obtenues, je tiens à le préciser, encore une fois. Au cas où François veuille m'attaquer encore et encore et encore and again and again and again. Parce que moi aussi, je peux parler anglais, Fifi (à ce moment, JFC fronce les sourcils et essaie de paraître méchant. Un enfant qui passait par là a eu une crise de fou rire), ne crois pas que la langue de Goethe t'es destinée à toi seulement. Cependant, le départ de François me chagrine. Contre qui va pouvoir se défouler Nadine (Morano, ndlr) pendant les réunions parlementaires, hein ? C'est triste, elle va être abattue, la pauvre. Est-ce que vous avez essayé de prendre sa sucette à un enfant ? Monsieur Burns, oui. Et il a pris une balle dans la poitrine. Donc François, fais gaffe, j'ai mon dogue toulois. Et ça mord vite, cette chose. Et Nicolas Sarkozy qui vient faire le médiateur. Tout ce bordel, c'est, en partie, de sa faute. Il n'aurait pas perdu contre le Flanby, j'aurais pu rester Président de l'UMP. Ou François aurait pu le devenir après mon accession au poste de premier ministre. Mais vous savez, au fond de moi, je sais. Je sais que François ne supporte pas d'être relégué à un simple faire-valoir, un homme qui n'aura aucune décision importante à prendre pendant cinq ans et qui pourra dire, sans conséquences aucunes "C'est pas moi, j'étais pas au courant. Voyez ça avec Valérie, c'est elle qui gérait le sujet". Donc oui, François est un homme fondamentalement attiré par le pouvoir."


Oui, le torchon semble être bien bien cramé pour pouvoir réunir les deux parties. Mais qui va s'en plaindre, sérieusement ? On a de la matière, tous les jours ! Tous les jours, on se réveille avec le sourire en se disant qu'on aura encore du boulot, grand guignolesque au demeurant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact