Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 18:15

Hier, la police a interpellé Varg Vikernes, leader de Burzum et bassiste de Mayhem, groupes de black metal norvégien. Une interpellation car ce musicien était "soupçonné de préparer un acte terroriste d'envirgure", même si la police a admis qu'il n'y avait "pas encore de cible ni de projet identifié". Rien que ça. Arrêter un homme sur des suppositions (sûrement que l'affaire Merah y est pour quelque chose). Cela me semble évidemment normal, puisque Varg avait, en 1993, assassiné à coups de couteau son mentor et guitariste (dans Mayhem) Euronymous. Les craintes sont d'autant plus justifiées que la police avait trouvé 150 kilos d'explosifs chez lui et qu'il avait brûlé plusieurs églises, notamment des bâtiments datant du Moyen-Âge. 

Les faits sont avérés, ce type est indéfendable, et je ne le ferai pas. Ce qui me gêne, c'est que, comme on l'avait fait avec Wade Michael Page l'année dernière à la même période, la presse s'est permis, par la figure d'une seule personne, de jeter tout un discrédit (parfois sans en avoir conscience, évidemment) sur la scène metal, la vraie, celle qui a des valeurs de vie. Vikernes était un black metalleux, soit. Quelle idéologie pour le black metal ? Celle d'un retour au paganisme scandinave (Loki, Thor, le Valhalla), en passant par une purification des religions (en brûlant des églises) et des races (rien que ça) pour les courants les plus extrêmes. Wade Michael Page avait été tué par balles pour le meurtre de six personnes. Là aussi, le guignol (parce que oui, c'est ça et rien d'autre) était un metalleux, le mec faisait du "hatecore" (du hardcore crasseux suintant la haine et les discours extrémistes, violents et pas toujours en faveur de l'égalité raciale). Avant cette affaire, je n'avais aucune connaissance de ce qu'était le hatecore, et à vrai dire, je l'avais oublié jusqu'à ce que Varg fasse parler de lui (ou que l'on parle de lui, c'est selon). Je l'oublierais bien vite, c'est pas ma came. 

Cependant, les médias se font, à chaque fois, une joie de déverser leur flot de bile sur le mouvement metal en lui-même, sans faire aucune distinction, le tout étant mélangé à des excellents amalgames du genre "le hardcore est une musique nazie". Pour voir ça, je vous conseille le blog Droites Extrêmes du Monde. Certes, les mecs sont des pointures dans le monde et dans la compréhension de l'extrême-droite, je ne remets, non plus, aucunement en cause leur analyse des actes de Vikernes, qui me semble juste. Je remets juste en cause cette putain de manie à vouloir faire du metal la bête à abattre quand vient le temps des meurtres. Les gars, c'est pas parce qu'un désaxé fait cramer une église ou abat son pote au couteau qu'il représente le mouvement metal. Ouvrez les yeux, enfin ! C'est pas du journalisme, ça, c'est nourrir les craintes primaires des gens pour faire un max de rentabilité (en nous faisant gueuler, vous faites votre pub sans bouger, cool, non ?). Vikernes est une crevure, cependant, son apport dans la musique black est... indéniable. Même moi qui ne suit pas fan (oh, un euphémisme), je connais de nom Burzum et Mayhem. C'est dire l'influence du gars ! Ah, autre chose. Si vous pouviez arrêter de dire que Led Zeppelin a mis de l'occultisme dans les paroles de ses chansons (d'accord, Page a composé la plupart de ses morceaux dans un manoir Écossais ayant appartenu à l'illustre Aleister Crowley), et surtout éviter d'affirmer que Stairway to Heaven, Since I've Been Loving You ou Whole Lotta Love, c'est du satanisme ! Faut arrêter de déconner. 

Non, et au risque de vous surprendre, les metalleux ne sont pas tous des néo-nazis-skins-brûleurs-d'Église-quand-ils-se-font-chier-le-dimanche-matin. Le metal, comme ce spécialiste de l'extrême-droite semble l'oublier, c'est un courant musical infiniment riche, avec des tares, c'est sûr, mais avec plein de groupes redonnant une sorte d'espoir. Si vous voulez, vous qui êtes loin des velléités du monde du metal, c'est comme dire que le rap, c'est une musique de noir de cité, perdu, sans emploi et sans perspective (et là, vous tiquez, "C'est un préjugé, ils ne sont pas tous comme ça, d'ailleurs mon fils..."). Sur quelles bases se pose donc cette affirmation "Le metal, c'est néo-nazi" ? Sur la simple base que c'est du metal qui fait parler de lui en très mauvais termes (comme le rap, y'en a du très bon, avec des paroles et des pistes audios hyper travaillées, et celui-là, on en parle que très peu). 

Le metal, c'est le genre de musique qui me redonne foi en l'Homme, en ce qu'il est, en sa dualité. Parce que, à travers le metal, c'est ce qui est recherché. Poser des questions sur la condition humaine, sur ses buts, ses espoirs, ses craintes. Le metal, c'est une musique Humaine, qui ne se préoccupe que très peu du bling-bling et de la comm qu'on peut lui faire. Une radio FM qui passe du metal H24 ? Un prix pour récompenser un artiste metal ? Rien de tout ça. Le metal est sous-considéré, laissé au rang de musique d'ados dépressifs (à ce propos, Marylin Manson est un personnage, il n'existe pas. Tu m'as compris, Spooky Kid à la con ?) et que "de toute façon, ça finira par lui passer" et il finira par écouter de la merde commerciale qui flatte l'égo des personnes mal à l'aise avec la culture musicale et son étendue dantesque. Le metal, c'est Pink Floyd. Le metal, c'est Little Richard. Le metal, c'est Vivaldi. Le metal est une musique riche qui récupère des influences. Le metal, c'est une musique de partage autour de valeurs. Le metal, c'est retrouver foi en l'Homme (chaque concert que j'ai fait, j'ai rencontré des personnes géniales). Le metal, c'est renouer avec des valeurs, comme le font très bien les gars d'August Burns Red, qui, avec une musique metal, distillent leurs textes à tendance chrétienne (christiancore) ou L'Esprit du Clan ouvertement à gauche. 

Je vais d'ailleurs conclure cet article sur une phrase de Déclarations, de L'Esprit du Clan "On baise la droite, l'extrême-droite et tous leurs larbins". Le metal de droite, c'est so 90's, les cocos. Revenez dans le présent, on vous y accueillera avec plaisir et on vous montrera comment ça marche. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hannibal - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Sékateur 23/07/2013 21:22

Bel article auquel se souscrit à 100%. Cela dit, j'ai lu le Parisien, et j'avoue avoir été agréablement surpris par le traitement très objectif de cette affaire. Je n'ai pas eu le sentiment qu'on
jetait le discrédit sur le métal. Comme quoi, les médias ne sont peut-être pas tous à mettre dans le même panier, mais c'est peut-être aussi parce que ce journal est très synthétique, et qu'on n'y
trouve pas de très longues analyses.

Hannibal 24/07/2013 21:08



J'ai lu un article sur le blog Droites Extrêmes du Monde ou c'était tendencieux. J'ai aussi vu un reportage sur BFMTV où, là aussi, c'était beau, comme rapprochement.



Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact