Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 18:44

Debout, sur une voie à sens unique, infinie,

Seule, désespérée, cible privilégiée du monde,

Tu cours, à en perdre haleine, tu sembles ne plus pouvoir t'arrêter,
Tout comme la proie des films d'horreurs, la blonde.

Tu cherches désespérément un échappatoire,

Tu cherches désespérément un monde illusoire.

Ta vie est en jeu, maintenant,

Le monde veut ta peau, veut boire ton sang.

 

Immobile, tapie dans l'ombre,

Subis les regards, les insultes, les gestes,

Pars te cacher sous les décombres

De ta mémoire. Les gens te fuient comme la peste.

 

Tu t'enfermes dans ton monde, recluse.

Tu cherches un nouveau Soleil, un astre,

Capable d'expier tes péchés macabres,
Un astre qui te trouvera des excuses.
Ton imagination, telle un couperet,
Te tombe sur la gorge, t'ôte la vie,

Tu perds pied, peu à peu, avec la réalité,
Tu détestes la foule, le peuple devient ta phobie.


Tu te replies sur toi-même, chétive gamine,

Ton monde illusoire s'unit avec la réalité,
Tout tourne, un axe invisible, tu tombes avec dureté

Sur du marbre. Sur ton marbre, cela finit.

Tu te relèves, fuis ce cimetière,
Où le même nom revient inlassablement.

Où le même nom revient comme un satanique refrain,
Où le même nom n'est que le tien, infiniment.

 

Ton monde s'évapore, ton sommeil ne finit plus,
Tu émerges, seule, perdue, au milieu d'une rue,

La populace te regarde avec mépris,

Tu l'insultes, la menaces. Et elle rit.

Le suicide reste le plus bel échappatoire,
Tu marches sur un pont, escalades. Attends ta chute.
Le vent semble t'inciter à choir, à perdre espoir.

Et d'un coup...chut...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact