Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 16:05

La pochette de votre EP est violette. Est-ce un hommage à Deep Purple ?

Jéjé : Honnêtement, non.

La Floche : Pas du tout. Ou alors, tu nous l'apprends.

Jéjé : Plutôt les Cramps.

La Floche : Ouais, The Cramps, dans l'esprit un peu sombre, les teintes violette et rose de la pochette. Même la calligraphie du nom sur la pochette y fait référence. On pensait pas mal au Cramps, effectivement.


Sur votre Bandcamp, il est dit que vous avez enregistré les 24, 25 et 31 Décembre. Vous n'avez pas de vie, c'est ça ?


La Floche : Pas tellement non. Mais ça va mieux maintenant. En fait, Jéjé et moi, on vit ensemble, on étudie ensemble, on fait les soirées ensemble, on mange ensemble... On a quand même fait les repas de famille. D'ailleurs, on n'a pas marqué l'année sur le CD. C'est bien pour dans quelques années, quand les gens se demanderont en quelle année ça a été enregistré. Une connerie de plus ou une de moins, de toute façon.

En combien de temps avez-vous donc enregistré les quatre titres  ?

Jéjé : En une journée. Les 24, 25 et 31, c'est une connerie, tu t'en doutes. La veille, on devait faire un apéro qui a terminé en grosse soirée. On a enregistré en ayant dormi une heure grand maximum. Après l'enregistrement, on devait faire un concert. On s'est dit que ça serait mission impossible. Le mixage a été fait par Guillaume Renahy, dans son studio.

La Floche : On commençait les prises de batterie pour l'enregistrement à 10h, on est arrivé à 9h. J'ai fait deux heures de prises de batterie. On a enregistré la guitare l'après-midi.

Jéjé : Comme on n'a pas de chant, ça facilite les choses. On a bouclé l'album fin Décembre, il a été mixé très rapidement. On vient d'avoir les CD, d'ailleurs.

La Floche : Pour l'anecdote, j'ai même dû faire une prise guitare tellement Jéjé était fatigué. Pour en revenir à Guillaume, il bosse bien, il a déjà enregistré les deux CD de Rogan Josh. Il est intermittent du spectacle à La Laiterie [à Strasbourg]. C'est un ami de longue date que je connais depuis le collège, il sait ce qu'on veut, et comme on est sur la même longueur d'ondes niveau musical, ça a été efficace et rapide.

Une question pour toi Floche. T'es aussi batteur dans Membrane, comment ça se passe ?

La Floche : En fait, je ne fais plus partie de Membrane. C'était une très bonne expérience qui a duré cinq mois. C'était très compliqué au niveau emploi du temps, ça demandait beaucoup de boulot et beaucoup d'énergie. Niveau des disponibilités, c'était pas évident. Eux, ils ont une famille, une maison, moi je suis étudiant à Nancy, donc il fallait que je fasse les allers-retours à Vesoul presque tous les week-end. Il faut une sacrée force et un sacré jeu, il fallait que je gravisse un échelon monumental parce que c'est un groupe qui est rôdé depuis longtemps. C'était très intéressant et je ne regrette pas l'expérience, cependant. C'était très prenant. Je leur souhaite de trouver un autre batteur et que ça se passe bien. Je reprendrai des nouvelles à l'occasion.

Vous êtes toujours en bons termes, donc ?

La Floche : Totalement, oui. D'ailleurs, il n'y a jamais eu de mauvais termes en étant avec eux. Il n'y a jamais eu d'engueulades, ça s'est toujours très bien passé. Ce sont des gars géniaux.

Et toi, Jéjé, des projets parallèles ?

Jéjé : Je dois te dire que je ne m'attendais pas à cette question. Ouais, donc j'ai un album solo qui est sorti en Asie du Sud-Est. On va croire que j'ai un problème avec l'Asie. Non, sérieusement, y'a La Bite et Le Couteau qui me prend du temps. J'ai mis la basse de côté, je compose deux trois trucs à côté. Mais pour l'instant, ça reste La Bite et Le Couteau. Je suis peut-être trop asocial.

Une question un peu plus légère. Vous vous dites "anti-beaufs", mais vous faites poser une femme aux seins nus avec du scotch sur les tétons. N'est-ce pas les attirer pour mieux les repousser ?

Jéjé : Ta question est très intéressante.

La Floche : La fille, c'est elle qui s'est proposée, nous, on avait prévu une autre pochette. On était surpris, mais on l'assume et elle aussi, donc il n'y a pas de problèmes de ce côté-là. Franchement, on met une fille qui pose volontairement, qui a voulu se mettre du scotch noir sur les seins et un sac en toile de jute sur la tête, les gens ne vont pas crier au scandale ! Faut pas être irrité par ce qui fait bander. Seigneur...

Jéjé : Et encore, moi, j'ai plein de réactions de gars qui parlent plus du chat sur la pochette que la nana. Il faudrait se poser les vraies questions ! Et, oui, c'est mon chat sur la pochette. Le côté beauf, c'est plus les titres de chansons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact