Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 14:55

Les douaniers cannois ont fait une descente lors du fameux-festival-que-tout-le-monde-nous-envie. Chez des mexicains, en plus. Non, ici, pas d'histoire de drogues ni de mafias, ni de corruption. Juste que l'équipe du film de Carlos Reygadas a été surprise en possession de plusieurs bouteilles de Mezcal, ce qui semble constituer une grave faute de l'équipe et qui a nécessité l'intervention des douanes. 

Bouteilles envoyées par l'ambassade du Mexique, avec autorisation et tout ce qui va avec, je cite : "Nous n'avions pas avec nous les papiers attestant de la provenance diplomatique de la mezcal", selon Jean Labadie, qui produit le film en France. 

Peut-être est-ce la présence d'un ver ou d'un Klaus Meine scorpion dans la bouteille qui a fait réagir. Mais le plus troublant est de savoir comment les douaniers ont eu connaissance de cet arrivage de bouteilles ? Mouchard ? Personne ne buvant pas choquée par cet arrivage et encore plus par les petites bêtes flottant tendrement à l'intérieur ? Ardent défenseur des droits des animaux ? Brigitte Le Pen Bardot ? Un mystère, on vous dit.

C'est aussi assez drôle de constater que les douaniers se focalisent sur les bouteilles de Mezcal de Cannes alors qu'il doit y avoir des choses nettement plus illégal.  

Enivrez-vous tant qu'il est encore temps. On ne sait pas ce qui va arriver dimanche. Vous allez peut-être vous prendre une tôle. Vous boirez comme des trous. Vous allez repartir en conduisant (Il est où Sam ?). Vous allez vous planter dans un arbre. Les gens se souviendront de vous comme "Le Mort de Cannes", un bon titre de biopic, ce genre de film qui raconte, de manière tragique, comment un réalisateur parti de rien finit planté dans le platane au bord de la route, et qui laisse derrière lui des acteurs orphelins. On lui décernera la Palme à titre posthume, mais lui, il n'en a plus rien à faire, ceci dit.  

Demain, c'est la fin du Festival. J'espère que vous avez tous bien kiffé apprécié, car ce n'est pas dit qu'il y en aura encore un plus tard. J'aime bien ce concept de faire du glamour par au-dessus de la misère, comme cacher la poussière sous le tapis. Genre "Non, c'est plus là, tu vois pas ? Est-ce que Brad Pitt à l'air triste et ruiné ? Non ? Bon bah tu vois qu'il n'y en a plus, des pauvres". Pour relancer une polémique, c'est l'Espagne qui a prié son champion pour l'Eurovision de ne pas gagner. En même temps, on les comprend. Qui aurait envie d'organiser encore ce casting géant, imposé par les télés nationales, en accord avec les gouvernements et les producteurs véreux des maisons de disques (voir à ce sujet notre ministre de la Culture, Aurélie Filippetti).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact