Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 21:10

Les présidents du Turc, mais qui se tend Turkmékistan ont un complexe. Celui de disparaître totalement de la circulation après leur mort. En même temps, quand t'es président du Turkmékistan, tu t'attends à peu près à ça, quoi. C'est pas comme si tu t'appellais Nixon ou Sarkozy (un lapsus, lequel ?), quoi. Tu sais très bien que tu vas pas rester dans les annales (dans l'histoire, disons les choses comme elles sont) donc t'essaies de tout faire pour avoir un peu de dignité et que ton peuple se souvienne de toi comme un mec qui a révolutionné son pays (et pas comme le type qui a fait enfermer la moitié de son peuple dans du 9m²). Le truc qui est chiant, avec le post-mortem, c'est que t'en profites pas. 

Je vais vous faire grâce des noms des présidents, j'ai pas envie de me fouler un doigt ou même le poignet. Vous irez voir ici, si vous voulez. Le premier, Niazov (vu la difficulté, je peux encore me permettre), mort en 2006, était un De Gaulle de l'ex-Yougoslavie. Ne rien faire pour son peuple et récolter tous les honneurs. Alors que De Gaulle a quand même fait la Campagne de Russie l'Appel du 18 Juin, a organisé la Résistance, a lancé la Ve République, en est devenu le premier président, a permis aux femmes d'avoir le droit de votes, vous permet de vous faire soigner aux frais de l'Etat (ce qui leur coûte cher, bande d'hypoCONdriaques que vous êtes). Niazov, quant à lui, après des années de soumission au régime soviétique s'est octroyé tous les leviers de contrôles de son pays (chef de l'Etat, chef de Gouvernement, Commandant Suprême de l'armée, président de son propre parti et le seul autorisé) pour pouvoir être nommé "Président à vie" (j'invente pas) en 2002. Il meurt quatre ans plus tard d'un arrêt cardiaque. Même son coeur ne supportait plus ce régime autoritaire. En effet, Niakov lui disait sans cesse "Si tu t'arrêtes, je te tue".

Ouais, donc, à l'instar de De Gaulle, Niakov faisait des cadeaux. Pour lui-même. Une gigantesque statue en or sur l'arche de la Neutralité (ahahah. On m'avait pas dit qu'il était humoriste, aussi), statue qui tourne pour être toujours face au Soleil. Niakov aimait donc bien bronzer. Mais aussi donner son nom à une ville, à un aéroport, à une météorite et... à un melon ! Quoi de plus impressionant qu'un melon qui porte le nom d'un ancien président inconnu de tous ? La pastèque. Melon à "la chair croquante et au parfum inégalé". Niakov aurait renommé les mois et les jours du calendriers avec les membres de sa famille. Mais Wikipedia nous apprend qu'il était orphelin. Soit il avait une vie de fou et il a réussi à se retrouver des amis qui ont comblé ce manque, soit... il était schizophrène. 

Son successeur, tout aussi cinglé a fait pareil. "Les mégalos sont partout, mais surtout ailleurs" Mégalic, site de rencontre pour dictateurs exigeants.  


531px-Flag of Turkmenistan.svg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact