Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 22:40

Légèrement en retard sur la date (j'aurais dû le faire le 26, en fait), j'aimerais quand même rendre hommage à un des plus grands virtuoses de la 4 cordes que ce monde ait porté. Bassiste virtuose, donc, Cliff Burton, est connu pour avoir occupé le poste de bassiste (que d'aucuns diront soporifique, chiant à mourir, inutile, "pas assez fort", et j'en passe) au sein de Metallica (je me permets ce léger rappel pour les personnes qui l'ignorent encore. Et ceux qui recherchen sur google "Cliff Burton bassiste Metallica"). 

Virtuose de la basse, certes, mais pas à se faire péter les chevilles et la tête. Non. Cliff avait cette chose de plus en rare, il n'était pas imbu de lui-même. C'est pour ça que quand il est mort, le groupe a eu tant de mal à se reveler. Cliff était généreux, bon. Comparez avec Dave Mustaine, hein, c'est radicalement l'inverse. Metallica a très vite sû rebondir grâce au virtuose Hammett. Génie de la 4 cordes qu'il utilisait comme une guitare (avec wah-wah et pédale de disto, ouais !), grâce à son influence venu du XVIIIe, Cliff Burton a pondu les plus beaux morceaux de basse qu'on ait sans doute jamais fait depuis. Des trucs rageurs aux trucs mélodiques, de la violence à la puissance, Cliff jouait tout. Je ne vais pas vous faire un historique complet de son oeuvre, pour ça, vous écoutez Kill 'Em All, Ride the Lightning et Master of Puppets. L'ombre de Cliff a sans doute toujours pesé sur les épaules de James, Kirk, Lars et Jason, surtout. Jason qui, rappelons-le quand même, s'est farci tous les morceaux de Metallica pour pouvoir dire aux "Three Horsemen", donc, "choisissez le morceau" durant les auditions. Ce qui, accordons-lui ça, est assez audacieux. Mais il resta cantoné, sur l'album ...And Justice For All, à suivre les parties de gratte à la basse, ce qui n'est pas terriblement excitant. Mais, sur les albums suivants, Jason ayant réellement réussi à leur faire oublier musicalement le passage de Cliff, il pût, lui aussi, montrer toute sa virtuosité et son jeu violent et mélodique, mais à l'extrême opposé de Burton.

Nous remarquons alors que Metallica n'a jamais compté de bassiste dit "pot de fleur" dans ses rangs. A tous les gosses qui veulent croire en leur rêve, je leur dit "Prenez une BASSE ! Jouez avec votre ÂME ! Vous n'êtes pas cantonné à faire la MÊME RYTHMIQUE que la GUITARE pour avoir UNE PLACE dans un GROUPE". C'est le bassiste refoulé qui vous parle (devenu guitariste et chanteur), alors prenez-le pour argent comptant.


For Whom the Bell Tolls




La ligne de basse de Orion (mais vraiment de la basse tout du long, hein, même quand on a presque le droit de se dire "mais c'est de la gratte, ça").




Orion (quand même)




Fade to Black (encore un classique, ouais, mais il est dans tous les classiques de Metallica. Sauf Enter Sandman. Et Nothing Else Matters. Mais là, c'est Newsted. Donc bon).

 
 Master of Puppets (du dernier concert de Cliff, le 26 Septembre en Suède)




Master of Puppets, en studio




Parce que je peux pas tous les mettre, mais que cet homme restera quand même LE bassiste virtuose que le monde ait JAMAIS porté !
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact