Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 18:23

Perdu dans mes réflexions et mes pensées, je sentis cette main se poser dans ma nuque. Une main osseuse et froide. Dure comme le bois. Lentement, en bougeant le moins possible, je sortis un couteau de cuisine, quarante-cinq centimètres environ (mes parents tenaient une boucherie, j'ai donc récupéré ce qui ressemblait, de près ou de loin, à une arme) et me retournais vivement, lame en avant. Je frappai le bois, tombant en lambeaux sur mon épaule. J'avais de plus en plus d'hallucinations comme celle-là. Dans les rues désertes, j'avais l'impression qu'on hurlait mon prénom. La nuit, j'avais l'impression que Satan rôdait autour de ma maison, pour me réveiller et voir la brume passer devant les lampadaires. Mes rêves étaient de plus en plus étranges. Des soirs, je me réveillai au milieu de la rue, en caleçon. Je les entendais courir, se rapprocher près de moi. Je ne trouvai pas d'issue. J'étais dans une impasse. Alors, je me terrai au fond de l'impasse, attendant qu'Il s'en aille. En attendant qu'Il rappelle ses serviteurs postés au-dessus des toits et dans les égouts. Mêmes les caves n'étaient plus sûres. En effet, dans cette partie de la Russie, pas tout à fait à l'Est mais assez éloigné de Saint-Pétersbourg ou Moscou, les gens avaient développé des moyens de se protéger du froid et des attaques en tous genre pendant les XVIIIe et XIXe siècle. Ils avaient tracé, entre les caves des maisons, des sortes de tranchées sécurisées. Très peu d'aérations, le tout était très humide, hiver comme été. Le noir quasi complet. Le peu de caves raccordées aux égouts,une quinzaine sur toute la ville, avaient donc servies de propagateurs.






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact