Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 21:00

L'article de Slate qui titre "Comment réussir son barbecue d'intérieur". Question somme toute intéressante, en effet, nous n'avons pas envie de nous peler les miches dehors par moins cinq, en attendant que ces putains de merguez à la con veuillent bien décongeler. Question ô combien importante de réussir un barbecue intérieur. D'autant plus que l'hiver arrive, mais si en plus, vous habitez en ville et que vous faites pousser certains types de plante sur votre balcon, vous avez pas spécialement de place pour coller un barbecue Weber. Ou alors, le gros barbeuc' en pierre que vous avez eu comme héritage. Vous vous demandez toujours si on vous aimait, dans votre jeunesse où si votre héritage est dû à un "pierre-feuille-ciseau" entre vos grands-parents manqué.

Je me suis toujours demandé l'utilité de ces choses que sont les barbecues d'intérieur. En effet. Normalement, le barbeuc', c'est fait pour faire tout plein de fumée (sinon, c'est pas un barbecue, soyons francs). Déjà, si vous êtes en appart', pensez à enlever les piles des détecteurs de fumée, c'est plus judicieux. Sinon, ça va vous brailler aux oreilles pendant dix minutes, le temps que vous trouviez comment éteindre ces saloperies. Ensuite, prévenez vos voisins que, non, il n'y aura pas d'incendie ce soir dans votre appartement, que c'est juste que vous avez plus trop de place sur votre balcon pour poser le barbecue de vos grands-parents. Qui est resté chez vos parents, en attendant que vous achetiez la maison de vos rêves (et que vous trouviez la copine de vos rêves, aussi). Et que, descendre ramasser la merguez qui s'est cassé la gueule au milieu de la circulation, c'est pas super cool. Surtout si vous comptez la manger après. Ayez toujours un extincteur à côté de vous. En effet, vous n'êtes pas à l'abri d'un pétage de plomb (au sens premier du terme) de ce truc importé de Malaisie ou de Chine, et qui risque de cramer votre appart. Et non. Oubliez l'eau sur les prises. Claude François n'a pas trop aimé ça, et ça m'étonnerait que vous soyez composé d'assez caoutchouc pour supporter la décharge combinée à vos patounes humides. 

Donc le barbecue d'intérieur, c'est vraiment Le Mal incarné. Déjà, personne ne sait s'en servir. Y'a votre pote défoncé qui commence à mettre du papier et une alumette dedans. Ouais. Y'a l'autre, le bourré, qui arrose le tout d'essence. Et vous maudissez la proprio de vous avoir interdit l'accès au jardin. Bordel, vous payez pour ça, aussi. Certes, vous avez planqué votre weed dans tous les nains de son jardin à elle. Mais elle le cherche, aussi. Oser demander de l'argent pour racheter une voiture à Mme Gtruipk (ouais, c'est dur la vie), alors que c'est elle qui vous a embouti, c'est pas terrible. Et elle vous regarde, comme ça, et vous dit "Ah bah que voulez-vous... Mme Gtruipk, elle a pas de salaire, elle vit seule et elle est âgée". Ouais, mais c'est un danger public. Et vous aussi, vous vivez seul et vous avez pas de salaire (si, celui que vous obtenez une fois par an en faisant les vendanges. Et le RSA), alors la culture de l'excuse, soit elle s'arrête, soit vous partagez. Et vous allez faire comment, sans caisse, pour aller pointer à Pôle Emploi ? Saloperie de vieux.


Vous remarquerez l'astucieux jeu de mots dans le titre. 


874184906.jpg



Et sincèrement. Quelle personne sensée peut encore penser qu'on peut blinder autant son barbeuc' d'intérieur sans le faire craquer ?


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact