Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 21:12

2. Comme le nombre de fois où j'ai sursauté : découverte du cadavre du cosmonaute et le brusque réveil de Nathan quand il est contaminé et que Ben regarde sa plaie. Voilà voilà.

Film inutile. Dans le fond comme dans la forme. J'avais déjà tenté de le regarder une première fois, impossible de me concentrer plus d'une demie-heure, j'avais dû lâchement abandonner pour cause de minablerie sa faisant passer pour de l'horreur. Les décors ne sont pas dégueulasses, loin de là. En même temps, j'ai jamais été sur la Lune, donc bon, je peux pas dire que ça, c'est bien à sa place et tout. Mais dans l'ensemble, ça ressemble à quelque chose de potable.

La découverte du module spatial soviétique lance le film et cette hypocrisie américaine typique de la guerre froide (genre "les soviétiques ne sont pas assez avancés pour pouvoir aller sur la Lune, et s'ils y avaient été, on aurait été au courant, hein", qui fait que t'as juste envie de baffer le mec qui a dit ça parce qu'il est, lui aussi, dans l'espace sans que personne ne le sache). Ce module spatial sera aussi source d'emmerdes pour le gouvernement qui ne veut pas que cet astronaute ne revienne sur Terre après ce qu'il a vu (aka des méchants aliens).

En parlant d'aliens, je trouve que ce film n'est, ni plus ni moins, qu'une connerie de remake du film de Ridley Scott. En vraiment vraiment vraiment moins bien. Genre "Oh mon Dieu, j'ai été contaminé par un alien qui a pénétré à l'intérieur de mon bide. Il va falloir qu'on rejoigne la Terre pour pouvoir avertir tout le monde du danger qui se trame dans l'espace". Sérieusement. Et je veux bien, moi, qu'il y ait des aliens sur la Lune mais va falloir m'expliquer deux trucs : comment ils ont fait pour survivre (pas d'eau sur la Lune + pas de bouffe) et comment ils font pour pas mourir congelés (parce que c'est bien beau la fossilisation, mais ça résout pas tout : normalement, un fossile, c'est mort).

Et y'a quand même cette énorme incohérence sur laquelle repose le film, quand même : qui a récupéré ses satanées bandes, quand, et surtout comment. Parce que c'est bien beau de fournir des preuves, mais là, c'est quand même assez énorme. Parce que ça peut même pas se faire par des clouds (parce qu'en 1974, ça n'existait pas) et que, de toute façon, télécharger des bandes magnétiques sur youtube, ça reste assez complexe. Alors soit y'a eu une autre mission secrète entre 1974 et 2010 pour ramener ces bandes, soit ce film est juste un énorme fake (quoi quoi quoi ??!!).

Et ce petit moment de tension, à la fin, quand le réalisateur te dit que des pierres de Lune ont été distribuées à quasiment tous les chefs d'État par les gouvernements américains. Si ça avait été le cas, je ne serais pas là pour cracher mon venin sur cette bouse magistralement bien faite de Lopez-Gallego qui n'avait rien d'autre à faire qu'un remake d'Alien. Ou alors, se dire que son idée est géniale et après, seulement, découvrir Alien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hannibal - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact