Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 21:39

Oui ! Encore de la politique de bas-étage. Encore de la qui-dégouline-de-honte-et-de-mépris-pour-le-peuple-Français. Cette politique où les dissidents sont plus forts que les chefs. Cette politique où une ancienne candidate à la présidentielle est noyée sous les sarcasmes et parfois même les injures. 

Une politique crasse où un tweet fait plus de bruit qu'une déclaration de vive voix. Une politique où chacun peut taper sur un ministre verbalement et anonymement. Une politique bancale où la frontière entre les partis fond de plus en plus vite (peut-être de la faute du réchauffement climatique, allez savoir). Une politique où des ministres font de la campagne une espèce de prostitution à scène ouverte, du racolage de malade. 

Difficile de croire que tout part d'un simple tweet qui dit ceci " Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé" (Valérie Trierweiler). Comment le tweet de la femme du Président (une importance relativement faible, et sacrément inutile). Comment peut-on concilier vie politique et vie privée ? Comment faire de la politique quand on est journaliste pour Paris-Match ? Pour moi la réponse est "Impossible". Pourquoi ? Aucune impartialité. En effet, à part de la jalousie et une forte envie de mordre Ségolène, que peut-on voir dans ce tweet ? Rien. Sauf jalousie, envie de détruire et rancoeur. C'est la seule explication possible que je vois à ce genre de choses. 

A côté de ça, on nous offre des faits beaucoup plus graves et dramatiques. Les enfants qui servent de boucliers humains à l'armée libyenne. Déjà, comment utiliser un enfant comme bouclier humain ? Vu la taille des mômes, on peut décemment être contre l'utilité d'un tel bouclier. En effet, qui voudrait un bouclier d'un mètre dix alors que le soldat mesure au moins un mètre soixante-dix ? Comme quoi une guerre civile rend les gens cons, mais vraiment bien, du coup. C'est horrible comme truc, mais je devais en parler, et je trouve préférable d'utiliser le cynisme au lieu de balancer ce genre de burning topic comme ça, de façon brute. C'est humainement et moralement trop lourd de sens et de conséquences pour le prendre comme ça vient.

La France, pays des Droits de l'Homme qui déconne à pleins tubes, qui préfère parler d'une guerre entre l'ex du Président et sa compagne actuelle plutôt que de parler des enfants qui meurent chaque jour en Syrie. Où va-t-on ? Dans un monde où le paraître compte plus que l'être ? Dans un monde où la colère fait plus réagir que la souffrance ? Dans un monde où le sensationnalisme passager fait plus réagir que l'horreur indicible d'un massacre qui dure dans le temps ?

Ah mais non, on y est déjà. Bienvenue en France. Bienvenue sur Terre.


guerre-contre-le-terrorisme.jpg 

Je viens faire vengeance à Don Quichotte. Y'a pire que de se battre contre des moulins à vent. Se battre contre soi-même, contre sa propre ombre. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : My Way of Thinking
  • My Way of Thinking
  • : Vous vous rendez compte de ce qu'il se passe dehors ? Non mais allô quoi.
  • Contact